Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Un nouveau jour pour une nouvelle vie.

Aller en bas 
AuteurMessage
The_Blacksmith
Dito envesti


Nombre d'interventions : 191
Date d'inscription : 21/05/2009

Un nouveau jour pour une nouvelle vie. Empty
MessageSujet: Un nouveau jour pour une nouvelle vie.   Un nouveau jour pour une nouvelle vie. EmptyMer 21 Oct 2009, 11:51


----------------------------------------------------------------------------------


Albert le pigeon :

« Je te rend ta liberté fidèle compagnon. Tu n’auras qu’à déposer cette lettre au château »

Je n’en reviens toujours pas. Le maitre me rend ma liberté. Je vais pouvoir aller roucouler tranquille au marché en picorant les quelques grains de maïs tombé des sacs.
Il va me manquer mon maitre …



----------------------------------------------------------------------------------


Tout a commencé ce fameux soir.

C’était une soirée somme toute banale, il faisait froid et la nuit sombre d’hiver empêchait de reconnaître les silhouettes éthérées croisant mon chemin. Je me rendais à l’Arlésienne comme à mon habitude une fois la nuit tombée…
L’endroit était désert si ce n’est ce voyageur accoudé au bar. L’idée de retourner sur mes pas me gagna mais les tavernes ont ce coté mystérieux et attractif qui vous empêche de faire demi-tour une fois leur seuil franchi. J’allais donc m’asseoir à quelques chaises de l’individu. Sans décrocher le regard du comptoir celui-ci me confia qu’il trouvait l’endroit bien vide.
Surpris par son aplomb, je lui balbutiais un « oui, c’est bien calme en ce moment ». L’homme s’introduit de suite
- Santiago Riccardo -
J’avais devant moi celui qui avait renversé une mairie quelques jours plus tôt. Je lui tendis la main accompagnée d’un
« The Blacksmith, enchanté ».

Je me sentais soudainement et inexplicablement enjoué par une telle rencontre. Pourquoi un tel sentiment ?
Quelques phrases échangées, quelques constats plus tard, j’étais admiratif. Non pas devant ses méthodes, mais devant ses opinions. Il me parlait d'immobilisme permanent, d'avidité, et chacun de ses mots résonnait en moi comme si le vent du changement venait de souffler sur le clocher de ma vie - chacun de ses mots je les avais un jour prononcé et aujourd'hui, quelqu'un avait osé les réaliser. Autant de bout d’idée qui me faisait penser qu’une autre vie était possible. Les jours qui suivirent, je me repassais en boucle chaque bride de cette conversation si attrayante à mes yeux.

Le temps passa, et rien ne changea vraiment. Tout devint encore plus monotone et insipide qu’ils ne l’étaient déjà avant ma rencontre. Tout devint tellement… lointain ; tant au travail, qu’en amour ou encore en amitié. Bien sur rien n’était insurmontable et à force de réflexion j’aurai sûrement trouvé une solution pour vivre dans ce quotidien aseptisé, seulement il y avait cette conversation et le sentiment nouveau qu’elle avait fait naître en moi, l’envie.
L’envie de vivre comme bon me semble.

Finalement vint le déclic final ; l’annonce du départ de Cagou. La seule personne qui aurait encore pu me motiver à aller jusqu’au bout de ce rêve initial : « Changer les choses. » - Enlevez un phare à un port et vous pourrez comprendre le chamboulement - Je du prendre une décision et le mandat que l’on allait m’octroyer allait fixer la date du départ. Celle-ci coïncida parfaitement avec les élections d'Arles. Je n’aurais pu espérer mieux…

Ô bien sur, je laisse derrière moi une image bien dégradante de ma petite personne à mes amis qui ne comprendront pas, à Su qui m’accordait sa confiance, à ma Fun que j’abandonne sans plus d’explication mais aujourd'hui, je tourne égoïstement une page de ma vie. Plus rien ne me ferra rebrousser chemin. « Fuir le quotidien et devenir riche » est devenu mon leitmotiv, je n’ai plus qu’à vivre en tentant de mener à bien ma cavale.

Aujourd’hui, c’est un nouveau jour, une nouvelle vie, qui commence pour moi et je me sens bien…




[HRP] J'espère avoir posté au bon endroit. Pour résumer le Rp, mon personnage ce fait la malle donc.

Il est bien évident que par la présente, je "démissionne" du poste de conseiller municipal d'Arles et de douanier d'Arles.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Un nouveau jour pour une nouvelle vie. Empty
MessageSujet: Re: Un nouveau jour pour une nouvelle vie.   Un nouveau jour pour une nouvelle vie. EmptyMer 21 Oct 2009, 12:48

Tsine errait deci delà dans le chateau, un peu perdue et désemparée, le vague à l'ame qui ne la quittait pas depuis 3 jours lui rongeait lentement tout sens pratique et lui otait la notion du temps et de l'espace. Le regard hagard, la mine hébétée, il lui semblait avoir reçu une montagne sur la tete. Elle sentait l'alliénation la gagner petit à petit.

Voyant passer un chien errant, comme elle, efflanqué à peu près autant qu'elle avait les joues creuses, elle se pencha vers lui, s'acroupissant dans la boue pour le caresser un peu. Le pauvre grelottait, tout trempé qu'il était suite aux pluies diluviennes qui s'abattaient sur la région depuis plusieurs jours.

Elle le prit contre elle, peu importait son état elle n'était pas dans les meilleures conditions de toute façon, et se mit à lui parler tout doucement :

Et ben mon pépère, toi aussi t'es tout seul et tu tournes en rond ? Mon Dieu, il aurait mieux valu que je te rencontres plus tot, au moins toi tu m'aurais suivi comme le fidèle compagnon que tu dois etre. Et si tu avais un jour suivi une autre route que la mienne, je n'aurai au moins pas eu les milliards de questions qui tournent et retournent actuellement dans ma tete.

Une grosse larme silencieuse roula alors sur sa joue. Le chien la regardait, et il enfoui sa tete dans le creux de son bras. Pour se réchauffer ? pour la consoler instinctivement ? elle ne pouvait savoir. Mais cela lui fit monter un torrent d'eau lacrimal. Elle n'arrivait plus à discerner si son visage était trempé de larmes ou bien si c'était la pluie qui s'était remise à tomber qui l'inondait.
Serrant fort le petit animal, elle l'emporta avec elle.

Baissant la tete pour vérifier que la bete se réchauffait, son attention fut attirée par un morceau de velin, en équilibre sur un muret de la grand place du chateau, comme échoué là par le hasard du vent qui souffle. La jeune femme le ramassa, poussée par la curiosité, et se mit à le lire.

Son visage devint livide à sa lecture et elle écarquilla grands ses yeux, horrifiée, et ne réussi qu'à articuler un "OH MON DIEU !" avant de fondre à nouveau en larmes. Dans un murmure, elle parvint à se dire à mi voix :

Ohhh Black !!! Toi aussi tu t'y mets ?! Mais enfin, qu'est-ce que vous avez tous à vouloir trahir la confiance et l'amour de vos proches ? Est-ce que quelques écus valent tant de sacrifices ?
Ma chère Su... Ma tendre Fun, oh ma Fun chérie... elle doit etre effondrée. Dans quel état doit-elle etre ! Et Cagou qui part aussi... Après Arles la comique, Arles la silencieuse, voici Arles la pathétique... Et bien bon vent sur les routes Black... pfff
Foutu Santi, il faut toujours qu'il l'ouvre celui-là quand il ne faut pas.

Elle secoua tristement sa tete, jeta le velin par terre, dégoutée et repris la route du musée pour y parachever son travail. Vivement qu'elle en finisse avec tout ça.
Le petit animal chétif semblant à présent réchauffé elle le posa par terre et lui dit :

"Allez toi, viens, on va faire un bout de chemin ensemble tous les deux, au moins quelques jours, le temps que je te trouve un maitre digne de ce nom. Et je vais commencer par te donner à manger pour te rendre des forces."

Et comme s'il comprenait le chien émis un léger grognement et se mit à la suivre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau jour pour une nouvelle vie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau look pour une Nouvelle vie ;p !
» Nouveau prix pour Karotz !!!!
» [DEBAT/INFORMATIONS] L'Almanax : chaque jour devient unique !
» Création d'un nouveau compte pour rejoindre la flotte
» Vote consultatif pour la Nouvelle charte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: L'Illustre Château ::   Conseil Comtal   ::   Salle Publique :: Archives de la Salle de Doléances-
Sauter vers: