Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Virée en Champagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Virée en Champagne   Mer 16 Déc 2009, 20:56

[Le 21 novembre, au soir]

Répète un peu, tu quittes Genève? Mais où vas-tu aller? Et qui va s'occuper de la police? Franchement, Dekos, c'est pas sérieux ça !

La voix de l'Avoyère Rgmax résonnait dans la taverne municipale. Dekos venait de lui annoncer qu'il se mettait en route, qu'il abandonnait Genève pour une durée indéterminée. Il n'avait cependant pu lui expliquer les véritables raisons de ce petit voyage, les nouvelles circulaient vite et il ne fallait pas que l'affaire s'ébruite. Cependant, elle ne tarderait pas à savoir... C'est ainsi que le Lieutenant de police de Genève quitta sa ville de résidence pour se lancer dans une aventure qu'il n'oublierait certainement jamais.

Après deux petites étapes en Franche-Comté et une sur un nœud bourguignon, Dekos arriva finalement dans la ville de Chalon, où il était censé retrouver son vieil ami. Bizarrement, ils s'étaient donnés rendez-vous devant la mairie, mais voyant que l'autre n'était pas encore arrivé, il décida de se rendre dans la taverne la plus proche pour s'hydrater un peu après ce long voyage. Quelques autochtones étaient présents, avec qui Dekos discuta un petit moment. Soudain, la porte s'ouvrit bruyamment et un individu fit son apparition...


Yop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Mer 16 Déc 2009, 21:15

17 Novembre...

A Nîmes, Santiago s'apprêtait. Il devait traverser la frontière Franco-Provençale pour récupérer l'argent qui se trouvait dans sa propriété, à Arles. Il savait que l'armée provençale, dirigée par la Marquise en personne, l'attendait à la frontière. Mais il avait décidé de tenter le coup, quitte à y laisser sa vie.

Il embarqua avec lui son frère et un groupe d'amis Nîmois qu'il avait rencontré il y a quelques années. Durant la nuit du 17 au 18, le petit groupe entra dans la ville provençale, sans encombre. Ils avaient réussi à passer l'armée sans que celle-ci ne les voit.

Dans la nuit du 18 au 19, ils firent le chemin inverse, croisant cette fois l'armée qui avait pour ordre de les laisser passer.
S'arrêtant à leur hauteur, il leur adressa pour la dernière fois la parole.


Mes amis, après cette incursion à Arles, je m'en vais. Je vous remercie de m'avoir laissé passer hier avec tant de facilité. Je ne m'y attendais pas, j'avoue.

Avec un bon millier d'écus en poche, Santiago se lança dans sa nouvelle aventure.
Le 19 au soir, il prit la route vers le nord, en compagnie de son frère. Uzès, Montélimar, Valence, Vienne, Lyon, Mâcon et enfin, Chalon.
Il connaissait la route par coeur, pour l'avoir fait déjà quatre ou cinq fois. Il connaissait les coins dangereux et les villes dans lesquelles quelques habitants pourraient l'aider à se loger.

Il arriva une petite semaine après, à Chalon où Dekos l'attendait.
Ne voyant personne au point de rendez-vous initialement prévu, Santiago se dirigea vers la taverne municipale où il aperçut de loin son vieil ami Dekos qu'il n'avait plus vu depuis plusieurs mois.


Yop !

Il avait pris l'habitude de dire "Yop" au lieu de "Bonjour". Un vieux tic.
Après de vives retrouvailles, Dekos, Piloufilou et Santiago se mirent en route pour leur destination finale : Reims.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Mer 16 Déc 2009, 22:14

[Le 27 novembre]

Grâce à un petit stratagème de Dekos, nos trois compagnons se retrouvent maintenant à Joinville, village bourguignon au cœur de la Champagne. En effet, il suffisait de posséder un cheval pour pouvoir éviter Langres. Tout con, mais bien utile !

Comme à leur habitude, après la marche, la boisson. Nos deux aventuriers se rendirent donc en taverne, ayant une fois de plus perdu Piloufilou de vue. Ils se mirent à discuter avec une jeune dame bien sympathique, et comme toujours, la question typique fut posée :
"et qu'est-ce qui vous amène chez nous?"

A cette question, Santiago improvisa en simulant un voyage en Artois. Dekos, quant à lui, utilisa la bonne vieille excuse fournie par l'organisateur du coup, à savoir qu'il allait rejoindre sa sœur à Reims. La dame goba ces deux excuses sans aucun problème, et les trois continuèrent à discuter de tout et de rien, jusqu'au moment où un nouvel homme fit son apparition : c'était Kika. Dekos se remémora les ordres de celui-ci la veille par pigeon : "on ne se connait pas". Il le salua donc banalement, et Santiago fit de même.

Rebelote, la question habituelle est posée par la dame. Un petit sourire se forme déjà sur le visage de Dekos, imaginant la situation que ce bon vieux Kika allait inventer, mais ce sourire s'effaça bien vite lorsqu'il entendit ces quelques mots sortir de la bouche celui-ci :
"eh bien, je dois aller à Reims pour rendre visite à ma sœur"

Cette andouille avait oublié qu'il avait refilé cette excuse à Dekos, et ils se retrouvaient maintenant dans une situation bien gênante... Le pire, c'est que Kika n'avait même pas besoin d'excuse, étant donné qu'il avait déjà emménagé en Champagne la veille sans se faire repérer ! La femme leur demandait maintenant s'ils avaient la même sœur... Heureusement, ce sacré Kika avait plus d'un tour dans son sac, et il réussit à les sortir de cette situation bien gênante. Les rires purent enfin éclater lorsque la femme dû sortir de la taverne pour aller se coucher.

Sur cette soirée bien mouvementée, nos trois aventuriers, qui étaient maintenant quatre, se mirent en route pour Argonne, la première ville champenoise dans laquelle ils devaient mettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Jeu 17 Déc 2009, 12:47

Le voyage fut court, rapide, sans problèmes.
Kika, Dekos PilouFilou et Santiago arrivèrent donc à Argonne le 3 décembre, aux alentours de midi.
Argonne était une petite ville sans grande animation. Il fallait se faire discret. La discrétion, voilà où tout résidait.

Mais le premier problème arriva : les douanes.
Ils avaient éviter Langres, en contournant toute la ville de nuit, pour arriver deux jours plus tard sur Joinville. Ici, il n'était plus question de contourner Argonne.

C'est le Connétable en question qui l'interrogea :


Nom, prénom, lieu de résidence, but de votre séjour ?

Santiago garda son calme, réfléchit quelques instant et répondit.

Angèl Gonzalez... Santiago... Riccardo.
J'habite à Joinville, en Bourgogne, depuis de nombreux mois...

Et je compte traverser la Champagne pour me recueillir sur le lieu de mort de mon frère Siegfild, à Tournai. Si je ne peux passer par ici, je suis obligé de faire le trajet par la Normandie, vous imaginez ?


Le Connétable le dévisagea, se concerta avec les douaniers et délivra à Santiago un Laissez-passer de 5 jours.

Vous pouvez rester en Champagne jusqu'au 9. Le 9, si vous n'avez pas quitté le territoire, vous serez mis en procès.

Piloufilou, lui, simula une retraite spirituelle. Dekos allait retrouver sa soeur à Reims, pendant que Kika partait déjà sur vers la capitale.

L'attaque était prévue le 5, mais fût reportée au 9, et puis au 11.
Le 11... Santiago n'avait qu'un Laissez-passer jusqu'au 9 seulement...

C'est ensuite qu'une seconde épine vînt s'ajouter.
N'ayant un caractère facile, Santiago a toujours été irritable et un peu impulsif. Il avait rencontré le Sergent de police d'Argonne en taverne. Encore un de ses flics bouseux...
A peine eut-il le temps de la saluer qu'elle lui mettait un coup de coude dans l'estomac et se mît à l'insulter. Calice elle s'appelait.


"Sale brigand, dégage d'ici ! Vaurien ! Retourne d'où tu viens, on ne veut pas de gens comme toi chez nous ! Co***** !"

Après l'avoir remise à sa place à l'aide de quelques baffes, Santiago alla porter plainte. Apparemment, la charmante dame n'en était pas à ses premières frasques.

Mais le plus inquiétant était-là... Le Champagne était au courant de la venue de Santiago, et savait qu'il était un bandit, encore jeune et sans grande expérience.
Un soir, il s'aventura dans les bureaux des douanes après avoir forcé la porte. Dans les documents officiels, se trouvait des noms. "Kika, Piloufilou, Santiago : brigands. A surveiller."
Ils étaient donc surveillés, mais personne ne se doutait qu'à côté de ça, 19 autres personnes prenaient place dans tout le Duché, se regroupant lentement vers la Capitale.

Arriva la date fatidique du 9 décembre. Le juge champenois lui demanda aimablement le laissez-passer de Santiago. Ce dernier lui tendît. Le visage du juge s'obscurcit.


- Hmm... Il est inscrit que ce laissez-passer est valable 8 jours... Aux douanes, j'avais lu 5...

-Ah bon, répondit Santiago.

- Je vais garder votre laissez-passer. Demain à la première heure, j'irai vérifier cela.

Voilà qui était fait... Santiago avait falsifié son laissez-passer pour pouvoir rester quelques jours de plus, et allait se faire prendre.
Le lendemain matin, il reçût une convocation au bureau des plaintes. Mais le procès était déjà lancé ; Santiago Riccardo ; [TOP] - Falsification de documents (Laissez-passer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Jeu 17 Déc 2009, 14:54

[Taverne "Le canard à trois pattes", de nuit]

- Hauteur au roi...

- Double paire des as par les huit, à moi le pactole !

- Brelan de valets, désolé l'ami.


Dekos, Pilou et Santiago venaient d'user leur dernière main, il était maintenant temps de passer aux choses sérieuses.

Tout bien réfléchi, je vais attendre demain pour me mettre en route. Si nous nous y rendons tous les trois en même temps, ça risque de paraître louche.

Les deux autres acquiescèrent et commencèrent à rassembler leurs affaires. Pendant ce temps, Dekos rangeait les cartes. L'heure n'était plus à la rigolade, plusieurs membres du groupe s'étaient déjà faits repérer par les autorités champenoises, et d'après les dernières nouvelles, Reims était surdéfendue. En effet, on dénombrait près de trois groupes de maréchaux par jour, sans compter la milice qui protégeait en permanence la capitale.

Bonne chance, et surtout, soyez discrets, pas de bêtise !

La journée suivante ne fut pas très agitée pour Dekos. Il se retrouvait seul à Argonne, à errer dans les tavernes à la recherche de nouvelles personnes avec qui faire connaissance. Le calme d'Argonne lui permit de se reposer, et surtout de refaire le point sur la situation. Ça allait être dur, mais ils avaient leur chance, ils pouvaient y arriver. Dekos y croyait. Ça allait réussir.

[Le lendemain matin, à Reims]

Décidément, les routes de Champagne sont vraiment tranquilles. Pas croisé un seul brigand depuis mon départ !

Dekos arrivait maintenant aux portes de la fameuse ville de Reims. Deux gardes y étaient postés. Heureusement, les douanes de Champagne n'étaient plus ce qu'elles étaient. Il lui suffit de leur montrer un petit bout de papier et hop, les gardes le laissèrent passer. La ville de Reims s'ouvrait à lui...


Dernière édition par Dekos le Jeu 17 Déc 2009, 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thrandhuil
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2992
Localisation InGame : bientôt en Bretagne
Métier : curé de Brest
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Thrandhuil
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Jeu 17 Déc 2009, 15:42

[Rome, place d'Aristote, ce jour]

Spoiler:
 


Dernière édition par thrandhuil le Ven 18 Déc 2009, 08:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Jeu 17 Déc 2009, 18:07

Le 10 décembre au matin, Santiago se mît en route vers Reims. Il était censé arriver le 11, mais tant pis, il n'en pouvait déjà plus d'Argonne. Détail comique : il avait oublié Piloufilou.
Bah, il viendra avec Dekos...

Il arriva à Reims vers midi. A sa plus grande surprise, lorsqu'il entra en taverne, il aperçut le juge, encore lui.


- Encore vous, monsieur Santiago. Si j'étais vous, je ne m'arrêterais pas ici, je continuerais ma route jusqu'en Flandres. Sauf si vous désirez un autre procès, bien entendu.

Quittant la taverne, Santiago se dirigea vers le tribunal. Aujourd'hui se déroulait son procès. Il connaîtrait le jugement dans une semaine.

Il passa ensuite sa soirée en taverne, à discuter de tout et de rien. Les quelques membres de la sécurité lui firent comprendre qu'il devait partir, sous peine de procès.

Santiago réfléchit... Il devait rester dans la ville de Reims, sous peine de rater l'attaque mais demain, le 11, jour de l'attaque, personne ne devait le voir jusqu'au mileu de la nuit, lorsque les bandits devaient prendre le château.

Il loua une chambre à l'hôtel afin de passer la nuit. Il ne dormit pas beaucoup, réfléchissant à la technique à adopter pour le jour J. Il ne connaissait personne à Reims qui pouvait l'aider...

Le lendemain, très tôt, le 11 donc, il se dirigea vers le verger où il espérait trouver une planque pour y passer la journée. En passant devant l'église, il put lire l'affiche suivante :


Citation :
Le Curé sera absent du 8 au 12 décembre inclus. Merci de votre compréhension.

Il n'hésita pas une seule seconde, arracha l'affiche et pénétra dans l'église. Par chance, il put se trouver une tenue de Curé. Il se cala dans le confessional toute la journée. Il put y trouver le sommeil, ayant passé une nuit courte.
Soudain, il fut réveillé par le claquement de la porte : quelqu'un venait d'entrer. Santiago retînt sa respiration. Une voix s'éleva, une voix de vieille dame.


- Il y a quelqu'un ?

Santiago avala un grand coup, pris une grande inspiration.

- Oui, ici... Entrez, entrez !

Ce n'était vraiment pas le moment de se faire prendre, à quelques heures de l'attaque. Il devait se débrouiller comme clerc. Bon... Il avait déjà été se confesser et savait à quelques détails près comment ça marchait...

- Mon Père, j'ai péché...

- Racontez-moi... C'était du gros ?

- Du très gros...

- Belle prise ?

- Euh... Oui.

- Y a de quoi manger dessus ?

- Il était gros oui mais... Comment le savez-vous ?

- Je suis clerc et vous, vous êtes claire dans vos propos
, dit-il, fier de son petit jeu de mots.

- Oui mais, comment savez-vous que j'aie tué mon mari ?

Santiago s'étouffa sur l'instant, toussa longuement. Une bouffée de chaleur, d'un coup, comme ça.

- Tué votre mari ?

- Ben oui...

- Et le poisson ?!

- Quel poisson ?

- Celui que vous avez pêché !

- Mais je n'ai jamais pêché de poisson, moi.

- C'est ça, allez, dehors ! La confession est terminée ! Dieu vous pardonne vos crimes, vos actes et vos paroles, moi aussi, tout l'monde est content, la vie est belle ! Bonne soirée.


Le soir tomba. Santiago sortit de l'église. Il ne croisa personne. Les tavernes semblaient bien animées. Il se dirigea dans un petit bois, à côté du Château. Ce dernier était encore un peu éclairé mais bientôt, il serait vide de toute âme et les bandits pourraient passer aux actes.
Déjà, quelques gardes surveillaient l'entrée.

Santiago s'enfonça dans le petit bois, lieu de rassemblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 14:50

[Jour J]

Après une courte visite de cette belle ville qu'est Reims, Dekos se rendit au lieu de rendez-vous. Une bonne partie du groupe était déjà présente, les uns affûtant leurs épées, les autres observant de loin les gardes du Château. Bizarrement, ils n'étaient que cinq, mais sans doute que d'autres étaient également présents, camouflés pour l'effet de surprise.

Après une brève conversation, Dekos et Santiago remarquèrent que Pilou n'était ni avec l'un, ni avec l'autre. Il avait dû se perdre en chemin, comme d'habitude. En tout cas, ils espéraient qu'il arriverait à temps, car il ne se pardonnerait jamais d'avoir raté un événement historique pareil ! La prise de Reims, un des plus grands Châteaux des Royaumes... Rien que d'y penser, Dekos avait des frissons dans le dos.


Les gars ! Les gars ! Attendez-moi ! J'arrive !!!

Et voilà que Pilou faisait son apparition. Il s'était trompé de chemin et s'était perdu sur un nœud, mais avait finalement retrouvé la trace de ses compagnons, qui n'étaient visiblement pas très content de sa légendaire discrétion...

Néanmoins, le meneur ne s'arrêta pas à ce détail. Une seule de ses paroles suffit à captiver l'attention du groupe. Il était maintenant temps d'élaborer la stratégie d'attaque. En fait, Kika ne s'était pas foulé : les plus costauds devant, les moins forts derrière, et à l'assaut ! Sa devise reflétait bien sa personnalité... "Par tout droit, c'est plus court".

L'obscurité était maintenant complète, il était temps d'attaquer. Les 22 brigands se levèrent et avancèrent tout d'abord lentement vers le Château, avant de foncer à toute vitesse vers la garde de celui-ci. Un certain Pierre Siorac avait pris la tête du groupe. Les cinq premiers gardes furent anéantis en un temps record, et le groupe pénétra dès lors à l'intérieur de la forteresse. Ils s'attendaient à être pris en embuscade dans le Château, mais finalement, aucune défense supplémentaire n'avait été mise en place. Seuls les cinq premiers gardes défendaient le Château. La Champagne était décidément vraiment loin de l'image qu'elle donnait d'elle ! Les brigands mettaient un bazar terrible dans toutes les pièces lorsqu'un énorme cri fut poussé. Il s'agissait de la voix de Santiago.


60 000 écus ! Bordel, 60 000 ! J'y crois pas ! On est riches, les mecs, on est riches !

Des cris de joie furent poussés dans tout le Château. Ils allaient se faire plus de 2000 écus chacun, c'était inouï. Il n'y avait pas à dire, la victoire était totale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 15:05

Pour être tout à fait franc, Santiago n'a jamais cru une seule seconde que le plan de Kika aboutirait. Reims, plus grande capitale francophone, domaine royal, ... Tout était réuni pour arriver à un bel échec. Et le fait de reporter la date de l'attaque ne faisait que repousser un peu plus l'espérance d'une victoire.

Pourtant, Santiago le voulait ce Château. Il le voulait pour lui, mais aussi pour Kika. Ce dernier n'avait jamais eu l'occasion de prendre une capitale. Il avait fait du beau travail, une belle organisation et ç'aurait été dommage si cela ratait.

Le coeur de Santiago battait comme jamais dans sa poitrine. Ses jambes tremblaient presque. Mais lorsque la course vers le Château fut lancée, le seul objectif était de réduire en bouillie les gardes, ce qui se fît en quelques instants ; l'un se retrouva avec une épée plantée dans les entrailles, deux autres tombèrent dans les douves après avoir été blessés alors que les deux derniers étaient restés étendus sur le sol lorsque la bande entra dans le Château.

Santiago était un peu perdu. Mais il ne rêvait pas : ils étaient dans le château. Ils avaient réussi. C'était une énorme victoire. Mais après quelques instants de joie intense, le groupe se lança à le recherche de l'argent. Les objets de valeurs furent d'abord dérobés.
Mais c'est Santi' qui eut l'honneur d'être le premier à découvrir les caisses.


18 000 écus et une chiquelette...

Mais il ne s'arrêta pas là. Il se mît ensuite à la recherche d'un éventuel lieu où pourrait se cacher bon nombre de marchandises, ce qu'il découvrit rapidement, non loin de la salle du conseil ducal.
Après avoir été rendre une visite dans le bureau du Connétable où se cachait l'armement du Duché, ils estimèrent à peu près le butin total.


60 000 écus, environ ! Bonne journée les gars !

Rapidement, dans la lueur du matin qui se pointait à l'horizon, des grands sacs se remplissaient d'écus, de nourriture, d'armes, de vêtements et de produits de luxe. Les parts de chacun étaient déjà distribuées, soit environ, 2700 écus par personne.

S'assurant que les portes du Château étaient bien fermées, les bandits s'installèrent confortablement dans leur nouvelle résidence, à durée indeterminée.

En bas, les premiers cris se faisaient entendre ; la découverte des cadavres, raidis par le gel nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 16:04

Les derniers écus venaient d'être ôtés du coffre-fort du Château. Les douze conseillers ainsi que leurs acolytes étaient maintenant installés dans la salle principale. L'alcool coulait à flot, et l'ambiance était à son comble. Lorsqu'un semblant de calme prit naissance dans l'immense pièce, le Duc, confortablement assis sur le siège le plus haut, prononça un petit discours. Rien de très spécial dans le fond, mais il avait l'art de motiver ses troupes, ce Pierre Siorac.

Un peu plus tard dans la matinée, la vocifération du peuple se mit à croître considérablement. Les Rémois étaient révoltés, ils voulaient récupérer leur Château, mais une porte bien barricadée se trouvait en travers de leur chemin. Finalement, pour pimenter leur colère, deux des brigands décidèrent d'afficher sur le toit une sorte de blason, sur lequel était écrit en grand le mot Eldorado. Il était grand, majestueux, et produisit exactement l'effet désiré, à la seule différence qu'il fut bien vite couvert de boue. Ce peuple n'avait décidément aucun respect !



La journée continua plus ou moins de la même manière pour les nouveaux conseillers ducaux, certains s'amusant à rendre des verdicts bidons, d'autres à brûler archives et documents importants.

Finalement, lorsque la nuit fut tombée, l'organisateur du coup décréta qu'il était temps de filer, et prépara leur fuite. Le butin n'étant pas facilement transportable, ils le cacheraient dans les bois et viendraient le rechercher plus tard, lorsque la capitale serait plus paisible.

Kika menait l'évasion. Tout se déroulait pour l'instant comme prévu...


Dernière édition par Dekos le Ven 18 Déc 2009, 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 17:19

Les chevaux étaient chargés de gros sacs pleins à craquer. Après avoir déposé toutes leurs richesses durement acquises dans un sous-bois, ils poursuivèrent leur route, légers. Lorsque soudain, surgit de nulle part, un tas d'hommes, des soldats sans doute.
En quelques instants, un combat sanglant éclata devant le Château. Les soldats champenois frappaient à l'aide de bâton, d'épée et de hache sur les bandits. Parmi ces derniers, certains tentaient de fuir malgré tout, se faisant blesser ou pas, d'autres tentaient l'impossible : se battre.
Santiago frappait à droite, à gauche, devant, derrière... Il touchait un soldat, un deuxième. Mais un autre était à sa portée et il pouvait facilement le transpercer de sa lame, ce qu'il fît sans hésiter. Le corps s'effondra sur le sol et Santiago replaça un coup d'épée en plein ventre.
Pourtant, rapidement, l'armée prît le dessus et c'est logiquement que les bandits décidèrent de se replier dans le Château.

Une fois à l'intérieur, le compte fut rapidement fait : 6 sur 22 ont réussi à fuir, et 14 sur 22 sont blessés, plus ou moins grièvement. Il en reste deux, encore sains et saufs : Dekos et Santiago.
Par chance, ils n'avaient pris aucun coup. Aristote devait veiller sur eux, sans doute.

Durant la nuit, l'armée tenta en vain de reprendre le Château, mais leur nombre était insuffisant.

Après une courte nuit de repos, le jour se leva. Ils passeraient une seconde journée à l'intérieur du Château avant de fuir, de se faire tuer ou arrêter par les forces de l'ordre. Mais déjà de grand matin, une grande troupe s'était rassemblée au pied du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Dekos.
Jsépakoi
avatar

Nombre d'interventions : 482
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 21:11

Le groupe était vraiment en mauvaise posture, une petite partie n'était même plus en état de se déplacer. Le Château serait repris le lendemain, cela ne faisait maintenant plus aucun doute. La seule solution était donc d'évacuer pour limiter les dégâts. De toute façon, la plupart n'étaient plus du tout en état de protéger une forteresse. Néanmoins, Dekos ne voulait pas s'arrêter là, il ne voulait pas s'arrêter sur une défaite... Lorsqu'il ne restât plus que lui et Santiago dans la pièce, il s'exclama :

Bon, la reprise échouée d'hier les a bien mis en colère. Ils vont donc redoubler de force pour être sûrs de réussir aujourd'hui. Mais si tel est le cas, ils seront bien obligés de mobiliser tous les soldats sans exception. La mairie ne devrait donc pas être très bien défendue... Tu me suis?

Un large sourire se forma sur le visage de Santiago. Il n'aurait pas raté la moindre occasion de ridiculiser une nouvelle fois ces Champenois.

Les deux attendirent donc le nouvel assaut des Rémois, qui eut lieu en pleine nuit. A ce moment-là, ils sortirent furtivement du Château par l'arrière et contournèrent le village pour atteindre la mairie, à l'opposé de leur point de départ. Comme prévu, elle était vide, pas un chat. L'occasion rêvée...


Bon, pas besoin d'être deux pour ça. Je te laisse t'en occuper, j'ai une autre petite chose à faire.

Santiago acquiesça et pénétra dans la mairie. Dekos, quant à lui, se rendit en place publique et y afficha un petit discours qu'il avait rédigé durant ses heures libres au Château. Le peuple champenois méritait de savoir...

Spoiler:
 

Une fois ceci fait, il sortit un autre parchemin de son sac, qui était accompagné d'une petite médaille. Il s'agissait en fait de la médaille genevoise, que lui avait envoyé Izaac quelques jours avant son départ. Dekos ne comprenait pas trop le message écrit par ce dernier, mais les ordres étaient clairs, et il expédia par conséquent le petit paquet - lettre et médaille - en direction de la demeure d'Armoria, Grand Maître de France.

Spoiler:
 

Sa mission était terminée. Il allait maintenant retourner voir où en était Santiago...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: Virée en Champagne   Ven 18 Déc 2009, 21:23

Alors que Dekos le quittait, Santiago força aisément la porte de la mairie. Il se retourna une dernière fois avant d'y entrer. Il pouvait entendre au loin les cris de victoire de l'armée qui devait à ce moment-ci avoir repris contrôle du Château.

Ils riront bien, demain...

Il entra rapidement dans la mairie, referma la porte, qu'il barricada avec ce qu'il avait à portée de main. Une fois ceci fait, même procédé qu'il y a deux jours. Une torche éclairait vaguement le bureau du maire. Il se précipita sur la caisse qui contenait quelques 500 écus. En fouillant un peu plus, il put y découvrir des boucliers, des épées, de la viande, des sacs remplis de blé et de farine, des pains, des peaux, des pelotes de laine, bref, un vrai petit trésor.
Il embarqua tout ça sur son cheval, devant laisser à contre coeur les quelques stères de bois et les carcasses de cochons.

Une nouvelle fois, en un temps record, la mairie fut vidée. C'est qu'il commençait à avoir la main habile, Santiago.
Avant de quitter la mairie, il cloua sur la porte un parchemin.


Citation :
Chers habitants,

c'est une fois de plus avec plaisir que j'ai arrondi ma fin de mois, à l'avance, certes.
Si après ceci, vous êtes toujours persuadés que les autorités sont compétentes, il ne vous reste plus qu'à vous pendre haut et court.

Alors qu'il se mettait en route, une ombre apparût. Dekos était déjà de retour. Les deux compères se rejoignèrent. Santiago fit fièrement part à Dekos du butin supplémentaire avant de prendre définitivement la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virée en Champagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virée en Champagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Virée en Champagne
» Question Champagne...
» Fabriquer du champagne? un champenois vous dévoile le tous!
» champagne !!!
» duathlon de chalon en champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: