Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Plainte contre Mateù de Sabran

Aller en bas 
AuteurMessage
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Plainte contre Mateù de Sabran   Ven 25 Mar 2011, 23:08

C'était le soir.
Les bureaux au château d'Aix étaient déjà presque tous désertés.
Après avoir rôdé dans les couloirs, alors pourtant qu'elle n'avait rien à y faire, un rai de lumière filtrant de sous la porte de la salle des plaintes attira son attention.
Collant son oreille contre le battant, elle tenta de distinguer un bruit, mais rien. Mateù devait donc y être seul.

Elle tenta donc une expérience : Pousser la porte.
Qui, comme par magie, les miracles de la science, la gravitation, les forces de frottement, tout ça tout ça, s'ouvrit.
Sans même un grincement, ce qui n'était pas étonnant, cela devait être un des passages les plus fréquentés du castel.
Elle se glissa à l'intérieur, et referma vite le battant, contre lequel elle s'adossa, cherchant à tâtons la clé, qu'elle fit tourner dans la serrure.
Cette fois ci, dans un fracas de métal digne de la forge d'Héphaïstos.

Un sourire malicieux aux lèvres, elle déclara :


Monsieur le Procureur, je viens porter plainte contre le dénommé Mateù de Sabran, Baroùn de Grimaud de son état, qui s'est selon moi rendu gravement coupable de négligence envers sa fiancée qui l'aime et qui se languit de lui.

Et toujours sans bouger, elle plongea son regard céruléen dans celui du Baron de Grimaud.
Malgré le calme apparent, une oreille exercée aurait presque pu entendre le cœur de la jeune pucelle battre la chamade, sous sa robe de deuil, tant il lui semblait que cela faisait une éternité qu'elle n'avait été seule avec son promis.

Bon, par contre, s'il s'avisait de la mettre à la porte, elle ferait un carnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastelOrAzur
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2664
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/06/2006

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Chevalier
Fief : Grimaud

MessageSujet: Re: Plainte contre Mateù de Sabran   Dim 27 Mar 2011, 21:06

Planqué dans son bureau, le Procureur fignolait quelques dossiers. Rien de bien croustillant à se mettre sous la dent, à vrai dire. Il y avait bien quelques plaintes sans intérêt, lancées par un individu sans valeur, qui ne demandaient qu’à être classées sans suite.

Alors qu’il était sur le point de renvoyer tous ces dossiers aux oubliettes du « A classer », il tressaillit au bruit ferrailleur fouetta le calme ambiant. Ce boucan était-il la fermeture des portes lunaires ?

Le Baron releva un nez jusque là planté dans un document. Il plissa les yeux et réajusta ses verres grossissants.

Lorsqu’il identifia la silhouette plaquée contre la porte, il ne put contenir un sourire franc.

Sur un ton aussi théâtral que solennel, elle formula sa plainte.

Mateù joua le jeu et tâcha de reprendre son sérieux. Prenant appui sur les accoudoirs de son siège, il se leva lentement tout en pinçant son visage entre le pouce et l’index. Et comme si gratter sa barbe de deux jours lui amenait l’inspiration, il tendit la main laissée libre vers un siège.


Très bien Mademoiselle, prenez-place, je vous en prie. Votre cas mérite d’être approfondi...

Qu’elle était belle la Blonde… !

Il en avait vu défilé des gonzesses. Des grandes, des petites, des blondes, des brunes -pas de rousse-, des jolies, des mignonnes, des belles, des sublimes. Et encore, ce n’était en comptant que celles qui fréquentèrent le Château de Grimaud.

Lorsqu’elle ancra son regard dans le sien, Mateù tâcha de relever le défi et de ne pas se trahir. Bien qu’elle lui faisait régulièrement perdre ses moyens, pas question de perdre la face à cet instant.

Gardant un air plus ou moins guindé, il enchaina :


Pensez-vous déjà à un dédommagement Mademoiselle. Vous méritez une attention de chaque instant ! Je ne doute donc pas de la culpabilité de ce Baron…

_________________


- Mateù 'Castel' de Sabran -
Vicomte de Fréjus, Baron de Grimaud, Seigneur de Nans-les-Pins, Seigneur de Lambesc, Seigneur de Callas, Chevalier Teutonique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Plainte contre Mateù de Sabran   Lun 28 Mar 2011, 11:04

Son sourire est bon signe, elle n'aura pas besoin d'aller en cuisine se munir d'une râpe à fromage, et revenir se venger par ce moyen, je vous laisse imaginer comment.

Il l'invite à s'asseoir, elle s'exécute sans broncher, avec pour seul objectif : Ne pas commettre de maladresse.
Être gracieuse. Jolie. S'occuper de ses cheveux. Apprendre à faire la cuisine.
Alors délicatement, elle pose son séant sur l'assise, lisse la robe sombre du plat de la main.
Lève de nouveau les yeux vers lui, éperdus, conquis.
Mais il n'y avait que son regard qui la trahissait, maintenant que le vin était tiré, il fallait boire la coupe, jusqu'à la lie.


Pensez-vous déjà à un dédommagement Mademoiselle. Vous méritez une attention de chaque instant ! Je ne doute donc pas de la culpabilité de ce Baron…

Un léger sourire flotte sur les lèvres purpurines.
Elle fait mine de réfléchir, une, cinq, dix secondes.
Et puis, sur le ton de la victime en colère :


J'ai dans l'idée de lui faire payer très cher ce crime encore impuni.
Un dédommagement m'apparait en effet des plus judicieux.

D'ailleurs, il me semble que le Codex, pour ce genre de cas, prévoit de très lourdes sanctions.


Un instant de pause.
Le temps d'y songer.


J'avais d'abord pensé l'obliger à m'écrire des vers, célébrant ma légendaire beauté et l'amour inconditionnel qu'il me porte.
Finalement, le châtiment me semble déraisonnable ; une jeune fille de bonne famille n'a pas à se complaire dans l'orgueil d'entendre le récit de ses qualités.

Inutile de vous dire que je ne songe pas non plus à une réparation pécuniaire, l'Amour ne peut s'échanger contre de l'or.
Et certaines personnes, dont il est je crois inutile de citer le nom tant cela parait évident, se complairaient encore plus à me considérer comme vénale, je ne souhaite guère leur donner de grain à moudre, ils ne le méritent même pas.

Est également venue à moi l'idée de l'arracher à ses fonctions, et le forcer à m'emmener en Italie ; il m'avait promis un voyage à Florence, pour nos noces, j'avais dans l'idée de prendre un peu d'avance... Mais l'honneur lui interdirait de prendre ainsi congé de ses obligations, pour une raison aussi futile, et je ne voudrais le compromettre.


Nouvelle pause.
Elle ne tient plus. Son visage rayonne, contrastant avec l'obscurité tombante, et le foncé de ses habits.
Un sourire s'étire, alors qu'elle ajoute :


Je me résoudrai donc à demander réparation en baisers.
Qu'en pensez-vous ?
Est-ce juridiquement acceptable ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yueel
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 8572
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Boulanger, Admin 3 :P
Date d'inscription : 29/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Re: Plainte contre Mateù de Sabran   Ven 15 Avr 2011, 22:51

[Sujet déplacé en Paysage provençal pour des raisons de nettoyage de la SDP.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plainte contre Mateù de Sabran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plainte contre Mateù de Sabran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: