Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP Fermé] Anabase

Aller en bas 
AuteurMessage
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: [RP Fermé] Anabase    Lun 23 Mai 2011, 18:54

ἀνάϐασις ...

Un drôle de nom phocéen pour désigner un voyage.

Tout avait commencé dans l'étable. Bucéphale, mon vieil étalon camarguais, avait encore une fois mordu Ladoce, une de mes brebis, qui le lui avait rendu.

Je les pensais tous deux après les avoir tansés ... enfin, ils n'y croyaient pas trop et se lançaient des regards noirs.


C'est malin ! Enfin, cela devrait tenir.

Nous partons ce mecredi tu sais !


Tout à vraiment commencé à ces paroles. Dire "mercredi" ... et savoir que ma décision était prise.

Nous partirions.

Il y avait une croisade en Confédération Helvétique. Et plein de gens qui y venaient, comme des phalènes attirées par la lumière, comme des mouches attirés par une charogne, allez savoir.

Il y avait plein de morts. Les contrées alentours s'embrasaient aussi.

En vain.

Plus que tout, c'était cette vanité qui me touchait. Les gens allaient chercher la gloire, et trouvaient la haine, puis, en revenant, l'oubli, l'indifférence.

D'autres combattaient pour la Foi, et la mettait à l'épreuve, trop parfois. Chacun la sienne, contre celle de l'Autre.

Vanité. Plus rien ne bougeait.

Vanité de ma part aussi que de croire qu'un tout petit diplomate provençal pourrait y faire quelque chose.

Et pourtant ... et pourtant ... s'il y avait le moindre espoir.

...

L'espoir.

...

Je vis le regard de Bucéphale changer. Il était tout fringant, tout attentif à nouveau, finie la querelle, oubliée.

Il était déjà en route, lui, avalant les lieues de route vers ... il m'interrogea du regard.


Nous allons en Franche Comté. Puis, à Dieu va, en Helvétie, en Savoie, et en Lorraine aussi, certainement. Tu verras de belles montagnes mon compagnon. Et moi aussi.


_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Mer 25 Mai 2011, 20:54

ἀνάϐασις ...

J'avais promis à mes soeurs ... plein de choses. De revenir, assurément. De leur rapporter des choses de partout aussi. De revenir, surtout, pas trop, tard.

De prendre soin de Vero. De moi. D'Aubanne. De Thor. De tous.

Puis de bien m'habiller chaudement dans les montagnes. Et de passer sur la tombe de Papa si je passais par là.

Elles m'avaient fait des bas nouveaux, épais, solides. ... sans trou. Cela me changerait de mes bas quotidiens, plutôt élargis au niveau des orteils.

Bucéphale était ferré de neuf. Ange et Démon également. Je me demandais quelle serait la monture de Thorvald.

Puis, comme de juste, un voyage "léger" devint une véritable expédition.

Il fallait emmener la petite Anaïs, qui tétait encore le sein de sa mère, voracement. Et tout ce qu'il fallait pour elle. Puis tout ce qui était "nécessaire" aux yeux de mes soeurs. Plus ce que nous pourrions vendre en chemin.

J'étais devenu le premier ambassadeur-colporteur de choses diverses, depuis des lampes en argiles, en passant par de l'huile et par toutes sortes d'articles en cuir.

Hum ...

Puis c'était là, ce moment où l'on arnache tout, ou l'on veille au bon emplacement des paquets, des choses, des coussins pour les gens.

Puis les gens. Essuyer une larme au coin de l'oeil de Jeanne. Les embrasser toutes, très très très fort.

Et rejoindre les autres, ma Vero, ma vie, Aubanne, et tous.

Voir Jeanne courrir après nous. Puis s'arrêter aux portes de Marseille et nous faire de grands signes, jusqu'au coin de la colline.

Et nous étions partis.

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Sam 28 Mai 2011, 20:47

ἀνάϐασις ...

Je savais pourtant. Mais si on m'avait dit ... rappelé.

Chevaucher une journée entière vous ramolit les fesses, le cerveau, tout.

Arrivés au soir, sur un affluent de la Durance, le temps de penser et nourrir nos chevaux, aussi hébétés que nous, et les pigeons, frivoles ...

Puis m'affaler dans un trou d'eau, effrayer les épinoches ...

Et me laisser glisser, laisser couler, laisser l'onde laver la poussière du jour.

Sentir l'odeur du feu de camp allumé par Thor, le crépitement des bois.

Regarder le ciel s'éteindre doucement.

Les dernières libellules du jour ...

Laisser couler encore, juste pour le plaisir.

Laisser l'eau devenir froide.


Sentir. Ressentir presque les premières étoiles s'allumer.

Voir les volutes de brume du soir monter.

Sentir le clapoti des baigneurs voisins.

Entendre le doux renâclement de nos montures se désaltérant ...

Et voir une luciole briller ... puis une autre ... puis une autre encore ... puis 10 ... puis cent se lançant dans un bal étrange, remontant du lit pour aller vers les cîmes ...

Tendre la main vers ma voisine, juste sous l'eau ...


C'est beau.

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vero5
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 777
Date d'inscription : 09/11/2006

Feuille de personnage
Nom: de Beausoleil
Titre de noblesse: Dona
Fief : Beausoleil

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Lun 06 Juin 2011, 20:48




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Lun 06 Juin 2011, 20:49

Genève, enfin.

"La Valentia" approchait du port. Mes pigeons se reposaient après les intenses allers-retours vers chaque camp, pour s'assurer qu'on ne nous tirerait pas dessus.

Chaque camp ...

Genève portait encore les marques des combats récents. Et ses murailles fumaient déjà. Les bouches à feu étaient prêtes.

Bucéphale hennit, frémit. Il avait le regard tremblant.

Chaque camp ...

Ceux des Saintes Armées étaient bien agencés en batailles. On y voyait des oriflammes brillants.

Il y avait une forme d'ordonnance.

Puis, loin des regards, ce qui ... débordait. Des suiveurs. Ceux qui se nourrissaient des restes de la guerre. Presque plus nombreux que les troupes. Encore craintifs. Le regard avide. Fébriles. Un goût funeste pour la rapine. Prévaricateurs. Goûteurs d'âmes en péril.

Âmes en péril. Un radeau qui tente de fuir la ville investie. Des jeunes filles, quelques enfants, et des vieux. La peur.

La peur qui donnait à toute chose cette saveur sirupeuse, insipide, écoeurante, pas assez forte pour donner la nausée, celle qui nouait le ventre.

Et cette odeur de fer de forge, de poudre, de feux. L'avant goût du sang.

Le radeau glissait, tentant de rester invisible de la rive.

Puis il y eut un mouvement.

Des cris grivois.

Des rires.

D'autres cris.

...

Et le capitaine donna un coup de barre pour nous faire entrer dans le port.

Je vis le visage de la Gorgone qui riait, se pourléchant d’avance. Dieu était un bon prétexte.

Je flattai l'encolure de Bucéphale, plus pour me rassurer que lui.


Nous arrivons.

Oui, nous arrivons.

Je regardai le petit morceau de papier qui portait la marque de notre mission. Mettre fin à tout cela ?

Je tournai le regard vers la gueule de la Gorgone.

Et je souris.


_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vero5
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 777
Date d'inscription : 09/11/2006

Feuille de personnage
Nom: de Beausoleil
Titre de noblesse: Dona
Fief : Beausoleil

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Lun 06 Juin 2011, 20:49

[Sur la rade encore sur les flots]




Sortie au premier grincement de cordage, le petit matin, la brise glaciale, contempler l'eau grise, la chaine du Jura en fond brumeux, le soleil semble vouloir percer entre deux strates de l'autre coté domine un autre mont qu'elle a du consulter les cartes pour en découvrir le nom "Salève", repérage qui semble de belle augure au moins pour son confort directionnelle.

Comment vont ils être perçu, fauteurs de trouble, empêcheurs de tourner en ronds, ou ignorance de grande envergure, pur souche fadas qui viennent prêcher la paix voir la tolérance dans un lieu ou la violence des convictions semble être preuve de vie.

Ambassadeurs de l'impossible, tenter vainement.. La Paix.
Autant rêver d'un lieux ou la diplomatie et les dirigeants puisse se réunir pour parler calmement et exposer leurs convictions en vue d'arrangement et éventuellement .la Paix.

Autant rêver des ailes blanches.. regarde la mouette passer, cris strident, plonger dans les flots pour puiser...de la chair blanche, loin de ressembler à un poisson, une main...
Haut le cœur et dégluti vivement

Bienvenu à Genève...


le 6 juin ....


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Lun 06 Juin 2011, 20:50

6 juin

On aurait vu une flotte immense boucher l'horizon, plein de navires partout, l'activité fébrile du port.

...

Il y avait quelque chose de différent.

Les roues grinçaient. On sentait l'odeur goudron de calfatage, celle des remugles du port, et cette odeur d'eau douce qui différait tant de celle du port de Marseille.

Il y avait plein de gens en arme partout, pas affairés comme les manouvriers des ports et les capitaines. Non. Pressés. Cette urgence qui fait faire tous les déplacements à la course plutôt qu'au pas, inutile sur le moment, mais qui sait ce qui peut arriver, la hâte d'une cause inconnue.

Et cette odeur de vieux chaudron et de cuir graissé.

"La Valentia" approcha d'un quai.

Je tendis la main vers maVero.

Juste la toucher. Un peu. Puis serrer fort fort fort.

Sentir la paix revenir au milieu du trouble.

Paix.

Espoir futile ? Peut-être.

La guerre semblait avoir tellement entrainé les hommes qu'ils avaient oublié comment vivre autrement. Ils ne voyaient plus qu'elle, par elle, pour elle.

Parler de paix. Juste une manière de montrer un coin de ciel bleu. Une alternative. Une autre manière de regarder.


La Paix. L’ombre d’un aile blanche.

Nous ne pourrions en parler que parmi eux, tous.

Lancer l'idée, fragile. La faire grandir.

Une autre manière de construire le monde.

Je serrai sa main, un peu encore.

Et "La Valentia" toucha.


_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Mar 07 Juin 2011, 05:39

Un pas sur les quais, au crépuscule.

Puis comme un courant d'air. Un coup de vent. Un coup de tonnerre.

La hâte se changea en précipitation.

Une détonation. Une autre. 10. Cent.

Fumées et cendres.

Cela se passait près des remparts et des barbacanes.

Des navires larguaient les amarres en toute urgence, se préparant à arracher leur ancre à la marguerite.

Le capitaine Cohiba hurla. Et tout le monde s'affaira.

Il y avait des cris, des ordres, des contre-ordres, en langue latine et en langue germanique.

Tourbillon et turbulences ...

Tonnerres encore.

Arrivions-nous assez tôt ? Trop tard ? Je ne savais.

Vero tenait son Anaïs tout contre elle. Je me retrouvai avec Démon et Bucéphale, nos camarguais à la robe nuage perdus dans Genève assaillie. Et les pigeons de la Chancellerie.

Et déjà "La Valentia" larguait ses amarres à son tour.

Il y avait le feu quelque part. Des cris. Des civils courraient pour porter des seaux.

Et nous seuls sur les quais désertés, fors quelques guetteurs farouches, à l'écoute du canon.

Puis une déflagration plus forte. Un choc sourd. Un entrepôt s'embrasa.

Puis des cris encore. Des gens qui sortaient pour former une chaîne. La vision terrible des toits de chaume et d'ardoise proches.

Le feu.

Le feu.

Le feu.

Des gens sortaient, pris de panique.

La rage. L'impuissance. Le feu gagnait.

J'entendis un cri, sans comprendre. Oui ... les chevaux. Les grandes citernes.

Bucéphale avait le regard fou. Un regard. Une caresse. Un murmure. Fous, nous l'étions tous.

Viens viens mon beau, on a besoin de nous. Des vies à sauver. Tout ce que nous pouvons faire pour l'heure.

Les diplomates devinrent porteurs d'eau. La nécessité du moment. Puis des blessés, des gens brûlés, hurlant la douleur du monde, hurlant le nom de Dieu. Des gens blessés de coups de lame qu'on abandonnait aux civils pour courir aux remparts.

Le feu, à nouveau.

Nuit infernale en tourbillons d'escarbilles et de sang.

Je vis un guerrier helvète avec un bras en moins, se débattre pour retourner au rempart.

Je vis un guerrier des saintes armées blessé achevé à coup de bâton par des mégères en colère.

Des enfants, morts de peur, ne hurlant plus du tout.

Je vis des gens détrousser un mort dans une rue.

Des cris. Des nouvelles, une criée comme un triomphe. Eavan Gaëlig était tombée.

Eavan.

Son Destin.

La Fatalité.


... la folie des hommes.

Il fallait que cela cesse.

Au petit matin, Bucéphale était aussi noir que je devais l'être. La suie et les cendres nous couvraient tous.

Et Vero, le regard rouge...


_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    Lun 27 Juin 2011, 22:17

Nous avions marché ... puis navigué, pour la première fois, sur les flots du Rhône, jusqu'à Genève, rencontrant au hasard du chemin des âmes, un relai, des bras ouverts.

Nous avions rallié Genève aux jours d'assauts et de guerre, retrouvant toute l'horreur, cette odeur de goître ouvert et putrescent, de cendres chaudes et humides, de poudre à canon mal éteinte, de fer. Des enfants morts. Eavan, et tant d'autres, sur le champ de désolation.


Nous avions parlé, parlé beaucoup, intensément.

Nous avions approche l'helvète et le clerc. Nous les avions mis autour de la table.

Et, oh miracle, on parlait de trève déjà !

Une chance sur un million. Et c'était arrivé. Cela arrive toujours quand on a pile une chance sur un million.

Nous parlions beaucoup encore, pour appaiser, pour aboucher, pour construire.

Nous parlions beaucoup ailleurs encore, de la Provence, du Marquisat, prenant de bouts de lèvres ces phrases de gens désolés de pas pouvoir nous reconnaître notre ... légitimité ? existence ? indépendance ? Tout cela un peu.

Pas à pas, nous arrivions.

Quand les nouvelles vinrent.

...


Il y avait eu une révolte en Arles.

On avait envoyer Max la mâter. Il n'avait jamais d'Ost pour une escorte mais ... on avait envoyé Max mâter la révolte quand même.

La rumeur voulait que le sang éclabousse les arènes. On parlait de gens rassemblés dedans et tués.

On disait qu'il y avait eu des pillages. Des choses horribles.

Puis ... on parlait du meurtre de notre Marquise. On parlait d'elle souillée, brutalisée, violentée, soumise aux caprices de gens veules et vulgaires.

On parlait de la fin du Marquisat comme d'une victoire.

On parlait de, je ne sais quoi.

Que restait-il alors, de tout cela ?

La Provence libre, indépendante, qui n'avait d'autre ennemi pour la faire tomber qu'elle-même, quand elle confondit liberté avec désinvolture et a considéré l'indépendance comme un axiome, alors que ce n'était qu'une victoire.

Ou pas ?

Les rumeurs viennent de loin, déformées par l'écho.

Mais il y avait la les remugles de tant de rancoeurs.

Que restait-il de tout cela ? Mes soeurs ? Personne ne parlait d'elles, forcément. Mais de Marseille non plus.

Il faudra que nous revenions. La paix à Genève, d'abord, pour que les gens puissent y vivre.

Ensuite, retrouver mes soeurs. Et trouver un endroit où il fait bon vivre.

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP Fermé] Anabase    

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Fermé] Anabase
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» creation reborns yeux fermés et ensuite ouverts...
» IMPORTANT!!! Frontières fermées - sep, oct, nov 1459
» Warhammer Historical a fermé !
» Demande de grade par C.V actuellement fermé
» Anabase de Xenophon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: