Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP] D'une guerre Ponantesque

Aller en bas 
AuteurMessage
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: [RP] D'une guerre Ponantesque   Dim 04 Sep 2011, 19:26

[Journal de bord de Santiago]

Dimanche 4 septembre 1459.
L'ennui me guette et la guerre me ronge du fond de mes geôles.
Je pense sincèrement que nous sommes en train de traverser une page de l'Histoire. Une page écrite à l'encre indélébile. Une page que liront les générations futures. Une page qui concerne la France, mais aussi le banditisme. Cette page sera écrite pour ce dernier.


***

Départ de la Provence début Juillet. Destination : Limoges. But : s'emparer du Château. Nombre de personnes : 15.

***

Changement de programme en cours de route. Château imprenable.
Après un rapide état des lieux, deux cibles potentielles se dessinent : Ventadour, et Bourganeuf.

***

Arrivée à Ventadour peu discrète de ma part. La ville se met en alerte, des groupes de défense se relaient. La cible finale se profile : Bourganeuf. Pas le droit à l'erreur quant à mon arrivée là-bas.

***

Le Prévôt et le Duc m'interdise le passage par Limoges.
Je choisis l'excuse habituelle : je dois me rendre en Poitou et suis obligé de passer par Limoges. Le Prévôt refuse et me conseille de m'y rendre via la Bourgogne, le Berry et l'Anjou.
Devant pareil détour, j'affirme au Prévôt que je passerai par Limoges coûte que coûte.
Je reçois sa réponse.

"Bonjour,

Après discussion au Conseil, nous avons choisi de vous laisser passer.
Votre laissez-passer commence à partir d'aujourd'hui, à compter de deux jours."


Je passe. J'entre à Bourganeuf. Calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: [RP] D'une guerre Ponantesque   Dim 04 Sep 2011, 19:37

Le 30 juillet, le Conseil Comtal annonce :

Du Conseil Comtal du Limousin & de la Marche,
À tous ceux qui liront ou se feront lire,

Qu’il soit su que le Comté du Limousin & de la Marche passe ce jour en état d’alerte rouge, pour palier à la menace de l’armée Aleae Furor III dirigée par le dénommé Thoros, entrée sur nos terres sans autorisation. En conséquence de quoi, nous demandons à toute personne valide soucieuse de protéger son Comté de se rendre à Limoges dans les plus brefs délais afin de défendre la Capitale.
Nous leur conseillons de se faire connaître auprès de la Capitaine Aldraien Carsenac afin de recevoir les informations nécessaires pour la défense, et lui permettre d’organiser celle-ci en ayant un nombre de cartes en main suffisant.

De plus, l’Université ferme à ce jour ses portes, et elle le restera tant que la situation ne sera pas revenue à la normale. Que chacun se tienne prêt à défendre si cela s’avère nécessaire, pour le bien du Limousin & de la Marche.
Nous condamnons le passage de l'armée Aleae Furor III sur les terres du Limousin et de la Marche et les exhortons à faire demi tour sans causer de dégâts et sans entacher un équilibre durement acquis avec les provinces du Ponant. Nous enjoignons d’ailleurs celles-ci à rappeler leurs ressortissants présents dans cette armée, et à condamner cette intrusion sur nos terres.

Fait et acté à Limoges le trentième jour du mois de juillet mil quatre cent cinquante neuf.



Le 1er Août, Rochecouart est attaquée par l'armée Aleae Furor III, dirigée par Thoros.

Je ne le connais pas. Je n'en ai jamais entendu parler. Ses actions peuvent compromettre notre attaque désormais prévue sur Bourganeuf.
Je lui écris. Il me répond. Nous faisons rapidement connaissance.
On le dit indigne de confiance, on le dit traitre et rusé. Il ne sait pas quoi faire à Rochecouart. Je l'invite à descendre dans le Périgord pour prendre Angoulême, vide d'armée, espérant ainsi relâcher la pression en Limousin et en profiter pour attaquer Bourganeuf.
Quelques jours plus tard, son armée quitte le Limousin.

Le Conseil Comtal déclare :

Salutations,

Qu'ils soit su de tous que toutes les personnes originaire du Ponant s'installant sur les terres du Limousin et de la Marche sans autorisations sont soumis à l'annonce relative à la fermeture des frontières.
Nous apportons aussi notre plus grand soutien à la ville de Rochechouart encore meurtrie par l'attaque de l'armée ennemie Aleae Furor III.
Nous demandons aussi à la population Rochechouartaise de ne pas vendre de nourriture, de ne pas payer les impôts demandé par ces scélérats ou de les aider dans une quelque mesure que ce soit. La ville étant en état de siège, nous vous demandons d'essayer de vous échapper vers Limoges ou de rester cloîtré chez vous. Par ailleurs, nous vous recommandons aux femmes et aux jeunes filles de se montrer particulièrement prudentes. Les membres de ce genre de bande aiment généralement les croupes des donzelles afin d'avoir un souvenir de passage ou un trophée c'est au choix.

Qu'Aristote veille sur vous et n'oubliez pas de manger des huitres pour noël. Avec un peu de citron c'est délicieux.


Fait et scellé dans l'enceinte de Limoges le 1 Août de l'an 1459



L'attaque de Bourganeuf approche. Elle est prévue vers le 15 ou 16 août, le temps que tout le monde arrive.

Mais coup de théatre : dans la nuit du 9 au 10 Août, 3 armées du Ponant passent en Limousin, poutrant les armées Limousines sur leur passage. Le Limousin pose un genou à terre face à cette nouvelle attaque.

Le temps presse. Tout le monde n'est pas encore à Bourganeuf. Attendre signifie aussi risquer de voir les défenses augmenter. On attaque le 12 Août, et on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: [RP] D'une guerre Ponantesque   Dim 04 Sep 2011, 19:54

Le 12 Août, Bourganeuf tombe. 3500 écus de butin, et la mairie gardée quelques jours.

Parallèlement, Thoros et moi nous sommes alliés pour prendre Guérêt dans les jours à venir. Il remonte le Limousin avec son armée. Nous quittons Bourganeuf pour Guérêt. Un troisième groupe posé à Bourges décide de nous rejoindre aussi, même s'ils arriveront trop tard.

Le 14 Août, le Comte déclare :

Nous exigeons encore une fois que tous les ressortissants du Ponant quittent immédiatement nos terres et sans faire de détour, de même que tous les étrangers présents en Limousin & Marche. Tous ont au maximum quarante huit heures pour être partis, au-delà de quoi ils s’exposeront aux conséquences militaires et juridiques qui s’imposeront.
Nous sommons le dénommé Santiagoriccardo de quitter immédiatement la mairie de Bourganeuf, de rendre celle-ci à ses habitants et exigeons qu'il se soumette à la justice du Limousin & de la Marche, lui ainsi que ses compagnons de crime.


Le 16 Août, nous sommes 29 à Guérêt. Nous décidons d'attaquer la ville durant la nuit. Le 17, Guérêt est à nous. Elle est déclarée ville franche. Le marché est pillé. Seuls quelques pains subsistent, affichant un prix de 12.95 écus. Certains habitants ne mangent plus. Certains se mettent en retraite. D'autres meurent de faim. D'autres partent.
Ils se déchirent entre eux, et deux camps se forment : ceux qui veulent acheter du pain aux brigands, et ceux qui refusent de s'abaisser à cela.

La Vice-Chancelière déclare :

De nous, Aldraien Sybell Carsenac, Vice-chancelière et Capitaine du Limousin & de la Marche,
Aux Limousins, Limousines, et à tous ceux qui liront ou se feront lire,
Salut et connaissance de vérité.


Nous avons récemment appris que critiques avaient fusé à notre encontre concernant la gestion des défenses, notamment en salle d’audience. Nous espérons que vous nous pardonnerez de ne pas nous déplacer en personne, le travail qui est le nôtre est plus que conséquent et notre état de santé ne nous permet de nous déplacer autant que nous le voudrions. Rassurez vous cependant, notre vie ne devrait pas être en danger.
Venons en aux faits donc.

Les prises des villes de Rochechouart, Bourganeuf et Guéret l’ont été non pas par une volonté de notre part ou un quelconque manquement à nos obligations, mais bien par manque de bras. Puisque Rochechouart ne possédait pas d’armée et que les effectifs de sa garnison sont peu nombreux, il nous a été impossible d’empêcher que la ville soit prise, malgré nos appels à la défense.

De même pour Bourganeuf, Santiagoriccardo a réunit, à notre insu et malgré nos vérifications régulières, assez de personnes pour commettre son méfait. Dès la prise de la mairie, nous avons une fois encore appelé à la révolte, et la ville a été reprise dès que la bande de malfrats qui tenaient la ville furent partis vers Guéret. Guéret qui a été prise d’assaut par les mêmes personnes, aidées par l’armée de Thoros qui a établie son camp là bas, malgré nos appels à la défense.

Alors oui, nos villes tombent les unes après les autres, et le manque de communication peut possiblement faire croire à de l’inaction de notre part, mais ce n’est aucunement le cas. Nous cherchons des solutions, solutions qui ne tombent malheureusement pas encore du ciel. Nous cherchons des alliés qui pourraient nous venir en aide, et là encore vue la situation actuelle ce n’est pas aisé. Le conflit n’est pas présent uniquement sur nos terres et les armées de nos alliés ont bien d’autres chats à fouetter, si vous permettez l’expression.

Mais sachez que pas une seconde, nous ne cessons de réfléchir et prier pour que le Comté se relève et sorte de cette impasse, nous continuons encore et toujours à garder espoir. Faites de même et vous pourrez alors être certains que la situation s’arrangera sous peu !



Le Limousin est à genou. Le Comté est impuissant. Il ne peut que regarder et constater. Il ne peut que tenter de sauver les quelques meubles les plus précieux de l'innondation qui les menace. D'autres brigands se joignent à nous, notamment de la Grotte. Je ne citerai leurs noms ici, de peur qu'ils soient utilisés à mauvais escient par certaines personnes. L'armée de Thoros part chercher l'agrément en Berry, avant d'aller annexer, à la fin août, une mine de fer du Limousin, les enfonçant un peu plus encore dans les abysses de l'horreur de la Guerre.

Avec Thoros, nous parlons tous les jours. Nous discutons des possibilités qui s'offrent à nous. Elles sont nombreuses. Trop nombreuses. Nous marchons vers Limoges. L'armée s'agrandit tous les jours. Des brigands affluent désormais des quatre coins du royaume. J'ai du mal à croire que cela est réalité lorsque je compte le nombre de personnes que notre groupe pourra bientôt comporter. La peur de l'échec surgit alors. Nous sommes deux chefs d'orchestre. Beaucoup de personnes nous suivent. Sans elles, nous ne sommes rien. Mais une mauvaise décision de notre part, et on les envoie à la mort, et c'est l'échec, et c'est peut-être la fin.
Chaque action doit être pesée, doit être débattue, doit être réfléchie. Nous n'avons pas le droit à l'erreur.

"Nous ne doutons pas. Jamais, au grand jamais, nous n'avons connu l'échec. Nous ne le connaitrons jamais. J'ai confiance, car nous vaincrons".


Le 3 septembre, le Comte fait le bilan, alors que l'armée de Thoros pointe désormais le nez à Aurillac.

Arrivé de Thoros en Limousin qui pille Rochechouart.
Thoros aux portes de Rochechouart prêt à partir avec l'armée du Limousin et de la Marche en interception à Limoges pour lui faire bon accueil.
Le passage des 3 armées du Ponant qui poutrent l'armée devant Limoges.
Thoros qui réapparait quelques jours plus tard et qui prend Bourganeuf puis Guéret.
Thoros qui revient avec l'agrément du Berry.
Thoros qui prend la mine de Fer entre Bourganeuf et Guéret pour le compte du Berry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: [RP] D'une guerre Ponantesque   Dim 04 Sep 2011, 20:14

Je suis en prison. J'ai pris 10 jours et 160 écus d'amende pour l'attaque de Bourganeuf.
Ils m'ont mis un second procès pour l'attaque de Guérêt.
J'ai le temps. Beaucoup de temps. J'aime réfléchir, anticiper, envisager. J'écris beaucoup de courriers. Je mets au courant Thoros, et inversément.
Dans l'armée, la nourriture nous manque. Certains brigands se plaignent de ne pas pouvoir se nourir, de ne plus avoir d'argent et de s'affaiblir chaque jour un peu plus. Il faudra quitter cette armée d'ici quelques jours, afin de laisser le temps à tout le monde de récupérer.

Notre nombre croît continuellement, presque exponentiellement. Je ne doute pas. La centaine de brigands est proche. Nous l'atteidrons lors d'une action déjà prévue.

Les Limousins se sont fait une raison. J'ai l'impression qu'ils ne luttent plus. Ils semblent découragés ou, pire, indifférents. Certains me disent "bonjour" lorsqu'ils me croisent, notamment le Lieutenant de Bourganeuf, le maire de Ventadour ou quelques habitants de Guéret. Les brigands sont en taverne avec les habitants, dans une parfaite communion des corps et des esprits, aussi différents soient-ils. La guerre est dure, la guerre est rude, la guerre est tragique, mais la guerre peut être belle aussi.
Les gens s'aident. Des cendres renaît la solidarité humaine, la solidarité que l'on ne connaît que dans la difficulté et pas la solidarité que l'on apprend en lisant le livre des Vertus. De la mort renaît la joie de vivre, de la douleur renaît le plaisir, de la peur de l'autre naît la découverte de l'autre.

Je suis bloqué à Bourganeuf et me demande encore maintenant comment vais-je faire pour sortir de là. Les autres ont traversé Limoges, Tulle et sont à Aurillac. J'écris en ce soir du 4 septembre. Je pense que cette nuit sera cruciale. Mais j'ai confiance, car nous vaincrons.

J'ai écrit ces premières lignes en me basant uniquement sur mes souvenirs. Il se peut que j'aie oublié certains passages, certains détails. Je les ajouterai, s'ils me reviennent en mémoire. Dorénavant, je tiendrai à jour ce document, jour après jour.

Ce document aura pour but de garder des traces de la probable et magnifique épopée qu'est en train de vivre le monde du brigandage.

Dans une annonce royale, Nebisa de Malemort, Reine de France, déclare vouloir pourchasser les criminels sévissant en Limousin dans toute la France et de leur mettre la main dessus, morts ou vifs.
Les paroles et les menaces y sont, mais les actions manquent à l'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Santiago Riccardo
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11239
Localisation InGame : En verne-ta avec Wahib, Zoubir, Toufik, Abdelkader, Rachid, Oussama, Nacer, Mustapha, Bachir, Hussein Sr, Hussein Jr et Robert en train de sketter des pintes
Métier : Amputé de métier par Admin 2.
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Nom: Angèl Gonzalez
Titre de noblesse: Dona
Fief : Kraczkowitsz Màltzevër

MessageSujet: Re: [RP] D'une guerre Ponantesque   Sam 10 Sep 2011, 19:30

10 Septembre 1459.

Sortie de prison ce matin. Savourer la liberté quelques jours, avant de retourner derrière les barreaux pour l'attaque de Guérêt.
Mais Kartouche, Sicaire du Lion de Juda, est devenu Juge. Peut-être pourrais-je m'arranger avec lui.
J'ai vendu mon épée pour payer mon amende de 160 écus.

Durant mes 5 derniers jours de prison, que je devais normalement passer dans les geôles, j'ai été transféré au monastère. La version officielle était que les gardes ne pouvaient plus me voir en peinture et ne voulaient plus de moi. On m'a donc remballé chez les moines, réputés pour être plus philosophes et pour pouvoir discuter, comprendre, tout entendre et orienter les fidèles sur la bonne route. C'était peine perdue, j'aurais préféré rester dans ma cellule plutôt que de survivre dans un monastère aristo'.
Durant ces 5 jours, pas mal de choses se sont passées.

D'Aurillac, nous étions censés partir sur Murat pour poutrer l'armée auvergnate qui avait décidé de nous barrer la route. Ils n'étaient que treize, nous étions bien plus et les aurions facilement renvoyés d'où ils venaient. Mais, Thoros, à la dernière minute, a décidé de ne rien faire, ses informations lui disant que l'armée de Murat viendrait sur Aurillac cette nuit là. Mais il n'en fut rien. Notre armée restait à Aurillac, pendant que celle du B-A restait à Murat.

Le mardi, première révolte à Tulle. Manque de communication et d'organisation, et la révolte fut un échec. Départ sur Ventadour le mercredi. Jeudi, révolte à Ventadour. Nouvel échec. Nouvelle tentative le vendredi, en vain.

Aujourd'hui, je suis de retour. Le moral n'y est plus chez les brigands. Les personnes motivées et prêtes à tout affronter que j'ai quitté 5 jours plus tôt n'ont plus le moral, elles doutent, elles ont essuyé 3 échecs consécutifs. Certains ont voulu quitter l'aventure et rentrer chez eux. Ils en sont morts, tués par les armées de Limoges.

La guerre, on y entre facilement, mais on n'en sort jamais.

On a envoyé des courriers à tout le monde, espérant leur rendre un peu de leur motivation qu'ils avaient perdue.


L'armée de Monsieurpatate est à Limoges. Il y eut des combats cette nuit. Aucun mort de notre côté, par miracle, que des blessés. 8 morts côté Limousin et 3 blessés. Cette nuit, de nouveau combats auront sans doute lieu. Les limousins risquent de prendre cher s'ils décident de sortir de Limoges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=OKBMEh7uYP0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] D'une guerre Ponantesque   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] D'une guerre Ponantesque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] D'une guerre Ponantesque
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale
» Litterature guerre sous-marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: