Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP] La Comtesse de Rians se meurt

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Sam 17 Mar 2012, 09:31

[HRP/ Ce RP ayant commencé au poste de garde, je vais rapatrier le début de l'histoire ici pour plus de clarté dans la continuité. Toute personne souhaitant intervenir est la bienvenue./Fin HRP]


Nicolas_d'Andrésy a écrit:
Le soleil frappait fort ce jour-là quand une charrette arriva au poste de garde. Un homme à cheval ouvrait la marche, en tenue de soldat provençal.

- Holà la garde! A l'aide! A l'aide! J'amène la jeune comtesse de Rians qui se meurt! Pourrait-on avoir un médecin chevronné? Dame Kalaha ou quelque autre disponible!

Se tournant vers la charrette, il fit signe au gamin:

- Gaston, va mander notre cousine, la Baronne de Salon. A l'assemblée des nobles, hein? Sait-on jamais l'issue!

Le jeune homme d'ordinaire si joyeux avait les traits tirés. Il descendit de cheval. S'approcha de la charrette. Se pencha pour regarder la forme allongée à l'arrière.

- Marianne, tranquillisez-vous! On va venir! Mais aussi, pourquoi ne pas m'avoir fait prévenir plus tôt?!


Marianne_de Zyelinski a écrit:
La route lui semblait interminable.
Allongée à l'arrière de la charette, installée sur des coussins, recouverte de draps de laine et de soierie, Marianne n'était plus que l'ombre d'elle-même. Des mois de maladie l'avait amaigrie et rendait son visage émacié, osseux. Sa seule distraction fut de regarder le ciel au-dessus d'elle à travers ses paupières papillonant de fatigue.
Du bleu... il devait faire beau, l'air sentait le printemps. Elle soupira lentement en pensant à la joie qu'elle aurait eu à sortir de chez elle sur ses deux pieds et à parcourir les rues de Brignoles, ou à chevaucher sur ses terres. Celà ne serait point désormais, elle le savait.
Elle toussa, d'une de ses quintes de plus en plus longues et de plus en plus fréquentes qui la laissaient sans souffle un instant. Elle aspira l'air désespéremment et se sentit légèrement mieux.
Les cahots de la route cessèrent enfin et elle entendit Nicolas crier à l'aide. On devait être arrivé au poste de garde du château d'Aix. Son grand nigaud d'oncle avait tellement tenu à tenter un dernier acte, à appeler à l'aide un médecin d'Aix. Il ne savait pas comme elle savait, il ne sentait pas comme elle sentait. Elle avait fini par agréer à sa demande si insistante. Sait-on jamais? Et puis, une parcelle d'elle-même s'accrochait encore à l'espoir à force de l'écouter la supplier.


- Marianne, tranquillisez-vous! On va venir! Mais aussi, pourquoi ne pas m'avoir fait prévenir plus tôt?!

Voilà qu'il se penchait sur elle pour la rassurer. Si prévenant... Elle sourit pour le rassurer à son tour.

- Je ne m'en fais pas, Nicolas. Vous êtes là. Pour le reste, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. J'étais tellement sûre de pouvoir me soigner seule. Et puis au début celà semblait...

Une nouvelle quinte de toux l'arrêta et la laissa pantelante de nouveau. Elle ne put reprendre qu'après plusieurs minutes.

- Celà semblait si bénin, vous savez! Une allergie de saison vu que c'était l'été...


Nicolas_d'Andrésy a écrit:
Nicolas écoutait sa nièce s'excuser et tousser. Il se mordit la langue ne pas lui dire que d'après lui on avait bien raison de dire que les médecins sont les plus mauvais des patients. Le petit Gaston et l'un des gardes revinrent alors.
Le premier l'avertit qu'il n'avait pu voir Monseigneur Eavan directement mais avait laissé le message à l'Assemblée. Le second lui indiqua une chambre où il pourrait conduire la malade et que dame Kalaha les y rejoindrait au plus vite.
La charrette se remit en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Sam 17 Mar 2012, 10:31

Marianne serra les dents lorsque la charette démarra et quitta le poste de garde. Son dos lui faisait de plus en plus mal ces temps-ci. Comme si ses os se déformaient ou se contorsionnaient sous le mal qui minait son corps depuis des mois. Heureusement la route ne fut pas longue. Le cortège s'arrêta et son jeune oncle revint à ses côtés.

- Je vais vous porter à l'intérieur. Vous serez mieux dans un lit. Encore un peu de patience!

Il la souleva alors comme si elle n'avait pas peser plus qu'une plume. Il la porta délicatement à l'intérieur d'une bâtisse bordant une place où se tenait leurs moyens de transport et le gamin qui la servait.
A droite de l'entrée, il pénétra dans une chambre meublée assez simplement: un lit de chêne brut, une table de chevet et deux chaises.
Bien qu'assez fruste par rapport à son confort habituel, elle apprécia le contact de la paillasse de chaume. Nicolas lui apporta ensuite ses draps et l'en recouvrit minutieusement car elle recommençait à avoir de la fièvre.


- Nicolas, pourriez-vous me donner un peu d'eau? je me dessèche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Sam 17 Mar 2012, 11:05

Eavan se ne pressait pas ... Les débats à l'assemblée des nobles n'étaient pas toujours palpitants à suivre et cela virait souvent au règlement de comptes ... Le climat actuel n'aidait pas ... Lorsque finalement elle arriva à l'assemblée, on l'informa qu'un message avait été déposé à son intention.
Finalement elle ne reste pas plus d'une poignée de secondes à l'assemblée et fit demi tour. D'un pas rapide, le visage marqué par l'inquiétude, la jeune femme se rendit au poste de garde.


Toi ! interpella-t-elle un garde en faction. La Comtesse de Rians est arrivée il y a peu, où est-elle allée ?

On l'a mené à une chambre Monseigneur.

Qu'on m'y mène, et vite.


Le garde la regarda une seconde, hésitant face à l'attitude abrupte de la Vicomtesse. Mais le visage de la jeune femme ne trompait pas, elle était inquiète. Il fit signe à un de ses collègues de s'approcher. Il lui expliqua en deux mots ce qu'on attendait de lui.
Il fallut peu de temps, en sachant où aller, pour que la Vicomtesse n'arrive en vue de l'équipage. Elle remercia son guide et le pria de transmettre ses remerciements à son collègue de faction avant de s'avancer vers la batisse.
Une simple charette ... Sa suzeraine aurait pu prétendre à plus de confort. Eavan frappa à la porte et s'annonca. Le message à l'assemblée n'était pas précis, voire même très flou, elle ne savait à quoi s'attendre sinon à une cousine souffrante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Sam 17 Mar 2012, 12:02

Nicolas borda le comtesse comme on borde un enfant. Se redressa, alla chercher une cruche d'eau et un verre. On frappa à la porte.

- Je vais voir. Probablement le médecin, ou notre cousine.

Il ouvrit la porte et vit une femme à l'allure décidée devant lui. Des vêtements de qualité. Aucun sac de médecin. Fit une rapide réverence.

- Bonjour, vous devez être ma cousine Eavan... Je suis Nicolas, Nicolas d'Andrésy, le jeune frère de Lucie. Je suis content que vous soyez là... Monseigneur, même si j'aurai préféré vous rencontrer en d'autres occasions. Marianne... la Comtesse de Rians, veux-je dire, va mal, très mal. Je crains le pire.

Il parlait de manière hâchée, visage crispé et hésitant. Ouvrit alors la porte en grand pour la laisser passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Dim 18 Mar 2012, 12:49

La jeune femme sentit son coeur se serrer. Le visage de l'homme qui lui ouvrait confirmait ses pires craintes. Léger signe de tête pour le saluer, s'engouffre dans la batisse en parvenant à souffler un badin :

Appellez moi Eavan.

Badine la formule l'était mais le ton ne l'était pas. Elle ne demanda pas et se contenta de suivre le regard de son cousin pour tourner vers la bonne chambre. Avant d'entrer, une inspiration. Marianne, sa cousine, la fille de Lucillus ... Marianne, sa suzeraine, la fille de Cassandre ... Marianne, une jeune fille avec la vie devant elle ... Eavan se jura d'être forte. Elle devait l'être. Elle n'avait pas le choix. D'autant plus qu'une Gaelig, jamais cela ne faiblit. Entrer.

La jeune femme dû affronter la vision de sa cousine allongée, pâle. Affronter mais ne montrer aucun signe d'hésitation. Avancer. S'approcher. S'asseoir.


Marianne, tu as une mine affreuse.

Lui offrir un sourire allant de pair avec la formulation amusée. Nul besoin de laisser paraitre sa détresse de la voir ainsi affaiblie, et poursuivre.

Je suis venue dès que j'ai su que tu étais par ici.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 19 Mar 2012, 19:21

Marianne entendit les voix, mais pas les mots échangés, et vit entrer sa cousine.
Une vague de souvenirs l'envahit. Leur rencontre en Bretagne, à Kastell Paol où elle passait son enfance... dès ce jour, Marianne avait sû que sa cousine était une femme forte. Elle sourit en l'entendant mais ne fut pas dupe. Elle s'inquiétait elle aussi. La jeune fille s'en voulut et soupira.


- Ah! Eavan, te voilà. Comme je suis heureuse! On se croirait revenues en Bretagne. Ah! te souviens-tu de la plage à Saint-Pol? de l'auberge et du moulin?

Elle toussa, cracha un peu de sang dans son mouchoir, comme celà lui arrivait depuis quelques jours, et le cacha vite fait sous les draps. Elle sourit de nouveau et parla pour détourner l'attention.

- Cette toux ne veut pas me lâcher. Mais il ne faut pas s'en faire, c'est sûrement une mauvaise bronchite que je n'ai pas sû soigner. Nicolas a fait prévenir un médecin, ça ira mieux bientôt. Parle-moi de toi en attendant, veux tu? Comment s'est fini la guerre à Genève? As-tu épousé ton baron? Es-tu heureuse?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 21 Mar 2012, 07:55

Eavan ne put qu'apercevoir de l'écarlate sur le mouchoir avant que sa cousine ne masque les preuves de sa maladie. La Gaelig ne laissa rien paraitre, mais son coeur s'était serré. Elle sourit et meubla la manoeuvre de diversion.

Bien sùr que je m'en souviens Marianne. Comment oublier de tels instants de bonheur ...

Une bronchite, bien sur ... Inutile d'avoir fait des études de médecin pour savoir que cela semblait un peu trop grave pour une bronchite et surtout que sa cousine n'aurait eut aucun mal à se débarrasser d'une simple bronchite mais là encore ... Jouer le jeu. Toutes les deux savaient que les tentatives de mauvais mensonges étaient vouées à l'échecs. Mais autant jouer le jeu.

Citation :
Parle-moi de toi en attendant, veux tu ? Comment s'est fini la guerre à Genève ? As-tu épousé ton baron ? Es-tu heureuse ?


Eluder Genève.

Oh tu sais, mon Baron et moi ... C'est compliqué. On a du mal à trouver le temps de se parler et d'être ensembles, simplement. Quand au bonheur, j'ai de la patience ... et le bonheur de mes amis me suffit ...

Sent sa gorge se serrer à ces derniers mots. La jeune femme prit doucement la main de sa cousine.

Ne te fais donc pas de soucis pour moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Ven 23 Mar 2012, 12:32

Nico était resté dehors après l'arrivée de la vicomtesse. Il guetta le médecin. S'impatienta et partit à sa recherche. Le trouva mais ne put le soustraire à son patient en cours de traitement. revint seul mais avec des médicaments. Entra dans la chambre.

- Marianne, le docteur Kalaha s'excuse de son retard mais elle est retenue par un cas possible de peste. Assez délicat.

Il montra le sac de plantes.

- elle m'a donné de quoi vous soulager en attendant. Celà devrait atténuer la toux. En fait, j'aurai dû y penser moi-même, les clous de girofle et les orties, c'est très bon.

Les préparatifs furent long. Faire un feu dans la cheminée. Chauffer de l'eau avec les plantes en décoction dedans. Attendre l'ébullition. Retirer les plantes et laisser refroidir.

- Tenez, Marianne, buvez-en le plus possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 28 Mar 2012, 14:16

Les heures s'égrennaient lentement. Marianne but de la tisane encore et encore. Le goût était plutôt infect quoique l'effet fut apaisant. Elle toussait moins. Elle put discuter un peu avec sa cousine. Comme si la maladie reculait pour leur laisser un peu de temps.

Un jour passa ainsi, puis deux et trois. Eavan et Nicolas la veillaient à tour de rôle. Ils lui redonnaient de la tisane et l'aidaient à changer de place dans le lit. Mais rien n'y fit. Elle se remit à tousser et ne cacha plus le sang qu'elle crâchait. A quoi bon, désormais? La tisane ne suffisait plus et le médecin ne venait pas. Sa respiration était sifflante. Son corps brûlant de fièvre. Son dos et ses membres étaient une torture. Elle finit par se décider et murmura:


- Eavan, je voudrais que tu saches... si jamais, si jamais... enfin, tu vois... j'ai déposé un testament en Avignon. Tu auras Rians. Si l'administration veut bien!

Elle ricana à ces mots mais toussa longuement ensuite et se tut. un peu de temps s'écoula.
Elle regarda un oiseau à la fenêtre de la chambre. Il voletait, voletait librement. Puis il partit et tout lui sembla sombre, comme avant la nuit. Elle frissonna.


- Evy! Tu devrais peut-être appeler un prêtre... j'ai si froid!

Elle avait failli avouer qu'elle avait peur aussi. Terriblement. Mais elle se retint. Par fierté. Pour ne pas leur imposer celà aussi. Prier pour tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 02 Avr 2012, 19:31

Eavan avait veillé. Les discussions avaient durées, autant que le permettait cette fichue toux. Eavan avait prié, beaucoup aussi. Dormi, peu. A l'heure où le temps semblait fugace, où chaque instant semblait être un répit accordé avant une issue qu'elle se doutait bien être fatale, le sommeil lui semblait n'être alors que perte d'un temps plus irrécupérable que tout autre.
La jeune femme se refusait à se détacher de son visage souriant et bienveillant devant sa cousine. Au fur et à mesure des heures et des jours, ce visage s'était fait masque. Et les prières lui permettaient de maintenir le masque fermement accroché aux traits ravagés de tristesse de son visage. Eavan était une femme de pouvoir, non pas politique, non pas tyrannique, mais elle vivait dans l'action. Agir était sa façon d'être. Agir lui donnait le pouvoir de peser dans la balance. Et, assise auprès de sa cousine, qui se mourrait, il fallait bien admettre la réalité des choses, assise là donc, Eavan ne pouvait rien. Rien contre la maladie qui rongeait le corps jeune de Marianne, rien contre les ténèbres qui la saisissaient. Rien contre sa souffrance intolérable. Au fil des jours, la Comtesse avait cessé de jouer et le sang craché, la gravité de son état n'étaient plus cachés.

L'état de Marianne empirait. Les quintes de toux gagnaient en longueur et semblaient pomper toujours plus de forces à la jeune femme. Jeune fille, songeait plutot la Gaelig. Si jeune. Et finalement, sa cousine lui glissa quelques mots que la Dame de Barjols accueillie avec une grande gravité. Marianne souhaitait lui confier Rians. Eavan serra sa main dans la sienne plus fort, sans parvenir à dire un mot durant quelques secondes, parce qu'elle voulait lui dire combien cela la touchait, elle voulait lui mentir, en lui disant qu'il était inutile de songer à ces choses là, comme on ment à un enfant malade, elle voulait lui dire qu'elle était fière d'être sa vassale, elle voulait lui dire qu'elle était fière de partager un peu du même sang avec quelqu'un de sa qualité, elle voulait lui dire qu'elle avait dignement hérité de ses deux parents, qu'ils auraient été heureux de voir quelle femme elle devenait ... Il y avait tant à dire. Si peu de temps. Tant d'émotion aussi qui serraient la gorge d'Eavan.
La Gaelig se pencha à l'oreille de Marianne.


Merci. Je te promet d'en prendre soin.

Et puis, elle continua, parce qu'il y avait tant de choses à dire, finalement. Peu importait que cela ne fut pas dans le caractère d'Eavan que de laisser ses sentiments ainsi transparaitre. Toujours en serrant la main de sa cousine, la jeune femme lui raconta sa fierté, son bonheur d'avoir une telle cousine, elle parla un long moment, abordant ce qu'elle avait sur le coeur et souhaitait partager avec Marianne.
Peu de temps après, cette dernière lui demanda de quérir un prêtre. Eavan sourit et releva la tête vers Nicolas.


Pouvez vous envoyer quelqu'un à l'archevéché, je gage qu'ils sauront y trouver la personne adéquate ?

Puis retournant au visage blême de sa suzeraine, en lui adressant un doux sourire.

Vos désirs sont des ordres Comtessa.

La machoire se serra pour controler au mieux l'émotion qui lui saisissait les tripes. Eavan déglutit et poursuivit, toujours en souriant et sans lacher sa cousine.

J'ai fais mander. Je ne veux pas te quitter un instant. Je suis avec toi, je resterais avec toi. N'aie aucune crainte.

Avec douceur, elle replaca une mèche de cheveux collée sur le front de sa cousine. Marianne était un peu comme une soeur, une petite soeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drak
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 148
Localisation InGame : Marseille [Provence]
Métier : théologien
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Nom: de Basarabi
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Mandelieu la Napoule

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mar 03 Avr 2012, 23:08

Nicolae avait reçu un pigeon de Nicolas d'Andrési. Il prit le nécessaire - un surplis, une médaille aristotélicienne, son missel, le viatique et les saintes huiles - et accourut.

Quand il entra, il vit Marianne de Zyelinski allongée, presque fantomatique tellement le mal l'avait rongée, veillée par Eavan. Il ne savait laquelle des deux il devait plaindre le plus: l'une allait bientôt terminer son pèlerinage terrestre, l'autre ajoutait une station de plus à son chemin de croix.

Il mit son surplis, posa la médaille d'Aristote sur la table de chevet, bien en évidence, prit une chaise et s'installa à côté du lit. Ne sachant si la comtesse était encore en état de le reconnaître, il jugea opportun de se présenter.


Bonjour votre Grandeur. Bonjour Monseigneur.
Je suis Nicolae de Basarabi, l'archevêque d'Arles. On m'a averti, votre Grandeur, que vous étiez souffrante et que vous souhaitiez rencontrer un prêtre. Je suis donc accouru pour vous écouter. Mais tout d'abord invoquons le Très-Haut.

L'archevêque leva les bras au ciel et pria:
Ô Très-Haut, nous te prions. Vois la souffrance de la comtesse de Rians et la tristesse de ses amis et familiers. Toi qui agis toujours par amour pour tes créatures, penche-toi sur elles et adoucis leur peine. Nous te le demandons par Aristote et par Christos. Amen.

_________________


Nicolae de Basarabi, frère mineur pour une oeuvre majeure,
Seigneur de Mandelieu la Napoule,
Nonce apostolique en Provence
Curé de Marseille


Dernière édition par drak le Lun 09 Avr 2012, 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 04 Avr 2012, 10:40

Marianne se laissait tenir la main par Eavan. Le contact la rassurait et elle s'y cramponnait comme à la dernière chose terrestre pour elle. Le jeune comtesse sourit en entendant sa cousine l'appeller comtessa. Mais ses paroles suivantes l'émurent encore plus profondément:

J'ai fais mander. Je ne veux pas te quitter un instant. Je suis avec toi, je resterais avec toi. N'aie aucune crainte.

Elle soupira comme pour relâcher ses peurs et se laissa aller un peu. Au travers de ses paupières brûlantes, elle vit Nicolas rédiger une lettre et la faire porter. L'archevêché, un prêtre allait venir. Elle soupira encore et laissa ses paupières se fermer un instant.
Elle somnola, sentant parfois la main de sa cousine qui serrait la sienne ou qui lui caressait le front. Elle n'était plus si mal d'une certaine façon. Le temps passa doucement. Puis elle entendit une voix, familière mais pas entendue depuis longtemps. Elle rouvrit les yeux et se força à répondre, d'une voix ténue mais qu'elle tâcha de rendre ferme:


- Oui, je reconnais votre voix, monseigneur... vos messes à Brignoles étaient si belles! Merci d'être là... j'ai bien besoin de vous.

A bout de souffle, elle se tut mais pria de toutes ses maigres forces et de toute son âme, unissant sa voix mentale à celle bien audible de l'archevêque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drak
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 148
Localisation InGame : Marseille [Provence]
Métier : théologien
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Nom: de Basarabi
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Mandelieu la Napoule

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 04 Avr 2012, 21:48

Quand il eut fini de prier. Il se pencha sur la comtesse et lui demanda.
Vous avez besoin de moi ? Que puis-je faire pour vous, votre Grandeur ?
Je suis là à votre écoute pour vous aider si vous voulez me confier quelque chose.

_________________


Nicolae de Basarabi, frère mineur pour une oeuvre majeure,
Seigneur de Mandelieu la Napoule,
Nonce apostolique en Provence
Curé de Marseille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Dim 08 Avr 2012, 11:33

Marianne hésita puis libéra sa conscience de ses craintes ultimes:

- Monseigneur, en cours de médecine, on nous explique que, lorsqu'une maladie ne peut être soignée, c'est qu'elle provient du "sans nom". Je ne peux m'empêcher d'y penser depuis quelques jours. C'est peut-être pour celà que le docteur Kalaha n'est pas venue. Elle sait qu'il n'y a rien à faire.

La jeune fille se ratatina encore un peu plus sur son lit. Comme si les ténèbres la saisissaient et qu'elle voulait se cacher. A la limite du désespoir, elle murmura en l'implorant du regard:

- alors peut-être que tout ceci est ma faute? peut-être ai-je failli à l'amitié aristotélicienne? peut-être ne pourrais-je rejoindre mes parents? A moins que... pouvez-vous m'aider à réparer celà avant qu'il ne soit trop tard? y a-t-il des prières à dire?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missanges
Arrivant(o) Prouvençal(o)
Arrivant(o) Prouvençal(o)
avatar

Nombre d'interventions : 5
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 09 Avr 2012, 11:33

Le Quarante troisième Conseil Ducal, était terminé depuis une semaine et le manoir retrouvait sa vivacité. Celui-ci perdait de son éclat lorsque je participais à un Conseil ne pouvant pas être au four et au moulin…

Assise sur un banc exposé de façon, que les yeux de la personne assise profite de la vue magnifique du jardin s’étalant devant elle, je contemplais les premières fleurs qui commençaient à répandre leurs parfums.
Je vis la plus merveilleuse des fleurs, qui, cependant, pouvant être la plus épineuse selon les jours. A croire que certains matins le côté gauche devait l’emporter à moins que cela ne soit le droit…Mahestine courait l’air très maussade, des mauvais jours, ces fameux jours qu’on espère être derrière soi.

Miss…Miss…Une lettre d’un Nicolas d'Andrésy qui connaît ta filleule Marianne, Miss, il paraît qu’elle est mourante.
Les mots résonnèrent à mon esprit… Le mot mourante suivit les méandres du labyrinthe de ma compréhension et finit par sortir des limbes de mes pensées...Mourante !
Je regardais Mahestine, non pas choquée qu’elle ait ouvert mon courrier, j’étais habitué à ce fait, mais juste interloquée par ses paroles.
Marianne ! Ma filleule, un flot de souvenirs remontèrent en moi.
Notre bataille de pelochons avec Laly, des plumes voletant dans toute la chambre au moulin, mon père passant sa tête afin de prévenir Marianne que le bureau de l’Ambassade lui étais ouvert…
La soule…Combien de fois elle avait crié…Mon témoin lors de mon mariage, mon amie lorsque le deuil m’avait touchée…Marianne…Mes yeux s’embrumèrent et Je pleurais doucement blottie contre celle qui me faisait office de mère, Mahestine.
Nuage est prêt Miss, tout est prêt, je savais que tu partirais tout de suite.
Merci…Rien de plus, cinq lettres résument beaucoup de mots…

Je ne vis aucun des paysages qui m’entourèrent pendant cette longue descente, je ne fis aucune attention aux nombreux incidents qui vinrent parcourir ma route, mes idées n’étaient que pour ma filleule. La route fut longue…Très longue seulement entrecoupée de restaurations et de repos pour ma monture et moi-même.

Puis la demeure se dressa devant moi, nous avions tellement projeté de faire ce voyage ensemble, les aléas de la vie nous ayant fait reporter éternellement ce jour, même mon départ pour le convoi de Provence avait été un fiasco, il était dit, que jamais nous ferions de voyage ensemble…

Après une toilette dans une auberge quelconque, afin de me présenter correctement, je parvins à la porte d’entrée…Ma main souleva l’énorme heurtoir et l’écho se propagea contre le bois qui craqua de toutes ses lattes.
Un homme, s’inclina devant moi

-Missanges de Kerrandic, vicomtesse des forges, pourrais- je voir la comtesse Marianne de Zyelinski…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drak
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 148
Localisation InGame : Marseille [Provence]
Métier : théologien
Date d'inscription : 23/03/2009

Feuille de personnage
Nom: de Basarabi
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Mandelieu la Napoule

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 09 Avr 2012, 13:09

L'archevêque écouta la comtesse et comprit son angoisse. Il répondit doucement:
Parfois, à l'instar de Lucifer qui a vécu dans l'excès, on arrive à un moment où on a le sentiment d'avoir tout fait, tout essayé, tout vécu et un grand sentiment de BOF, qu'on appelle l'acédie s'installe, que même nos amis n'arrivent pas effacer - je ne sais si c'est la faiblesse de notre coeur ou celle de nos amis.

Il importe à ce moment de faire le point comme le fit Sylphaël l'archange du plaisir, qui comme Lucifer aimait les soirées arrosées et les jolies filles. Mais Sylphaël savait s'arrêter à temps: c'est lui qui préparait une tisane contre le mal de crâne du lendemain de son ami Lucifer, qu'il appelait amicalement Luc. C'est lui aussi qui gagna le coeur de la belle Colomba.
C'est lui enfin qui consacra sa vie aux habitants d'Oanylone jusqu'à sa destruction.

Votre Grandeur, ensemble implorons l'archange Sylphaël afin qu'il vous donne le plaisir de terminer votre vie avec joie, afin que votre douleur s'estompe, afin qu'il vous donne la paix et la sérénité au moment où vous rencontrerez le Très-Haut, de façon à ce que vous puissiez lui dire: "Seigneur, durant ma vie terrestre, j'ai aimé les gens que j'ai rencontré et je viens ici pour t'aimer et aimer tous ceux qui sont au Paradis solaire".

Ensemble prions:

Saint Sylphaël archange,
ange du plaisir,
toi qui gardais toujours le sourire,
aimant la vie par dessus tout,
et semant la joie un peu partout,
fais-nous entendre tes chants de joie
et d'amour du Très Haut.

Soigne nos déprimes
comme tu soignais le mal de crâne de Lucifer.
Insuffle en nous l'amour de la vie
comme tu as aimé Colomba.
Et lorsque notre dernière heure sera venue,
Conduis-nous en souriant jusqu'au Paradis solaire,
lieu de plaisir infini.

Ainsi soit-il.


Puis il demanda à la comtesse:
Votre Grandeur, avez-vous autre chose qui pèse sur votre conscience ?

_________________


Nicolae de Basarabi, frère mineur pour une oeuvre majeure,
Seigneur de Mandelieu la Napoule,
Nonce apostolique en Provence
Curé de Marseille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 09 Avr 2012, 16:54

Alors que l'archevêque aidait Marianne de ses prières, on frappa à la porte.
Nicolas se précipita pour aller ouvrir. Une femme se présenta comme étant la vicomtesse des forges. Il s'inclina pour la saluer.


- Bonjour, Vicomtesse. Je suis Nicolas d'Andrésy. C'est moi qui vous ai écrit. Marianne est à côté avec notre cousine Eavan Gaelig, Vicomtesse de Salon, que vous connaissez je crois, et de Monseigneur Nicolae de Basarabi. Si vous voulez bien me suivre?

Le moustachu ouvrit la porte menant à la chambre et la laissa passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Lun 09 Avr 2012, 21:19

Eavan leva la tête pour reconnaitre Drak. Elle le salua d'un signe de tête, contente qu'il ait pu faire si vite et contente que ce soit lui. L'homme était d'une grande qualité et le berger plus encore peut être, si cela était possible. La jeune femme rebaissa les yeux sur sa cousine tenant sa main avec douceur et force.

Elle pria, de tout son coeur et de toute son âme. Peinée de la souffrance de sa cousine, tant physique que de ses craintes ... Elle répéta avec ferveur la prière à Saint Sylphaël. Elle ne pouvait que prier. Rien d'autre.
Son sentiment d'impuissance ne désamplifiait pas. Alors elle mettait toute son âme dans la prière et tout son coeur dans l'image qu'elle renvoyait. A défaut d'aider, au moins devait elle ne pas être un soucis de plus pour Marianne et lui offrir une apparence de calme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missanges
Arrivant(o) Prouvençal(o)
Arrivant(o) Prouvençal(o)
avatar

Nombre d'interventions : 5
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mar 10 Avr 2012, 11:34

L’homme ouvrit largement la porte, m’invitant de ce fait, à pénétrer dans la demeure. Je sus, par ses paroles, que c’était lui l’auteur de la lettre, missive dont j’avoue dans la précipitation et l’émotion du moment ne pas avoir regardé la signature.

Nos pas résonnèrent dans un dédalle de couloirs avant qu’il ne s’efface une nouvelle fois devant une porte, je le remerciai et entrai dans la pièce.

-Demat Monseigneur, Je me présente je suis Missanges de Kerrandic, Vicomtesse des Forges, marraine de Marianne, petite révérence afin de saluer comme il se doit le représentant de l’église, puis je tourne mon visage vers l’autre personne partageant le chevet de ma filleule, inclinaison de tête, Vicomtesse bien le bonjour.

Après les présentations je m’avance vers ma filleule lui prenant la main. Mes doigts s’entrecroisèrent aux siens et mes iris plongèrent dans les siens.

-Marianne, ma filleule, mon amie, je suis là..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne_de Zyelinski
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 82
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Nom: de Zyelinski
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Rians

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 11 Avr 2012, 09:55

L'archevêque lui expliquait les écritures et la rassurait peu à peu. La jeune comtesse lui sourit et pria de grand coeur, même si seul un filet de voix sortait de sa bouche:

- Saint Sylphaël archange,
ange du plaisir,
toi qui gardais toujours le sourire,
aimant la vie par dessus tout,
et semant la joie un peu partout,
fais-nous entendre tes chants de joie
et d'amour du Très Haut.

Soigne nos déprimes
comme tu soignais le mal de crâne de Lucifer.
Insuffle en nous l'amour de la vie
comme tu as aimé Colomba.
Et lorsque notre dernière heure sera venue,
Conduis-nous en souriant jusqu'au Paradis solaire,
lieu de plaisir infini.

Ainsi soit-il.



Alors que l'on frappait à la porte, l'archevêque lui posa une dernière question. Elle bougea doucement la tête en signe de dénégation. Ses craintes étaient la seule chose qui lui pesaient à cette heure. Dans ses actes, elle avait toujours fait de son mieux.
Nicolas, qui s'était absenté, revint avec un femme. Une femme dont la vue réjouit Marianne au plus haut point. Sa marraine. Sa marraine, son amie d'enfance, qui lui prit sa main libre, faisant un pendant à son chevet à sa cousine Eavan.


- Ah Miss! Te voilà! Je suis heureuse de te voir! Tu as enfin fait le voyage! Ah comme Kastell Paol me semble loin! Dis, tu n'aurais pas un peu de PruneàVampi pour mouiller mes lèvres?

Elle n'aurait certes rien pu avaler mais en avoir le goût l'aurait ramené à son enfance un bref instant. A l'insouciance et à l'amitié! Après plusieurs minutes, elle se força à quelques murmures encore, regardant tour à tour, Miss, Eavan, Nicolas et l'archevêque:

- Vos paroles de toute à l'heure me reviennent, Monseigneur. Celles que je devrais prononcer devant Notre Seigneur. J'aimerais les prononcer maintenant pour vous tous. Car, oui, Seigneur, durant ma vie terrestre, j'ai aimé les gens que j'ai rencontré. Ceux qui sont ici près de moi aujourd'hui. Et d'autres qui ne sont pas ici mais qui pensent peut-être à moi. Je me sens plus forte de votre amour aussi et de ce que nous avons vécu ensemble. Je n'ai plus peur.

Elle serra fortement les deux mains dans les siennes. Les ténèbres s'éloignaient. Le soleil de printemps sembla enfin entrer dans la chambre. L'oiseau revint et chanta. Marianne se dit que c'était peut-être le chant de l'archange Sylphael. Elle inspira les senteurs parfumées et sourit grandement. D'un sourire que l'on appelle souvent "sourire aux anges". Relâcha son souffle doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missanges
Arrivant(o) Prouvençal(o)
Arrivant(o) Prouvençal(o)
avatar

Nombre d'interventions : 5
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 11 Avr 2012, 15:35

Je souris en entendant Marianne demander de la Prunàvampi, des bribes de souvenirs me revinrent encore, Marianne sortant lors d’un match de soule afin de s’abreuver au tonneau pour reprendre des forces….Marianne au moulin…

Nous avions partagé tant de moments. Ma main glissa dans la fente d’un petit sac en bandoulière autour de mes épaules et je versais quelques gouttes sur un doux carré de soie, puis j’humectais les lèvres de ma filleule. Il me sembla voir sa bouche sourire et ses yeux me congratuler d’un remerciement..

Je sentis sa main serrer la mienne, je fermais les yeux priant en silence il me sembla entendre le chant d’un oiseau…Marianne je t’en prie vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalaha
Reitour de l’Universita
Reitour de l’Universita
avatar

Nombre d'interventions : 7993
Localisation InGame : Marseille
Date d'inscription : 18/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Venise Provençale
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Martigues

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Mer 11 Avr 2012, 18:29

La Grande peste en Arles avait été pour Kalaha le plus grand traumatisme qu'elle ait connu. Elle n'avait pas voulu prendre de risque et faire revivre cela aux provençaux…
Elle avait fait ce qu'elle avait pu, mais à distance, elle doutait de l'éfficacité: donner une simple tisane en aveugle… Un médecin si professionnel qui n'était pas venue au bout de sa propre maladie…
Ne pas être à ses côtés était un véritable dilemme.

C'est confuse et le cœur serré d'angoisse qu'elle frappa à la porte: Etait-il déjà trop tard?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Jeu 12 Avr 2012, 08:10

Un grand silence succéda aux derniers mots de Marianne. Tout le monde semblait suspendu dans un temps infini. On frappa alors à la porte. Nico sursauta légèrement. Releva la tête et détourna les yeux du lit. Regarda les autres personnes présentes et vit que la tristesse et le recueillement les paralysaient. Il se força à aller jouer les portiers de nouveau. Vit la femme qui attendait et eut le coeur serré.

- Ah docteur Kalaha! Vous voilà! Quelle tristesse que vous n'ayez pu venir plus tôt! Je crois bien qu'elle est partie...

Il lui montra le chemin de la chambre à son tour.

_________________
E frutu arbor cognoscitur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalaha
Reitour de l’Universita
Reitour de l’Universita
avatar

Nombre d'interventions : 7993
Localisation InGame : Marseille
Date d'inscription : 18/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Venise Provençale
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Martigues

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Jeu 12 Avr 2012, 20:38

Quelle tristesse que vous n'ayez pu venir plus tôt! Je crois bien qu'elle est partie...

Les mots du jeune docteur raisonnaient dans son cœur et sa tête. Les émotions se succédaient, elle se sentait inutile, coupable, frustrée, impuissante…
Le sourire sur les lèvres de la Comtesse attira son attention, ses cheveux répandus sur l'oreiller, elle était belle, elle était partie apaisée.
C'est alors qu'elle remarqua le petit mouchoir tachée de sang que la Dame avait sans doute voulu cacher à son entourage jusqu'au dernier moment. Son instinct repris le dessus.

Elle s'approcha de la Comtesse et tacha de vérifier ses inquiétudes: Elle s'appliquait à avoir des gestes rapides et discrets qui ne heurteraient pas le respect et la peine des personnes présentes.
Elle n'avait pas été là pour la Comtesse, elle serait au moins là pour eux.

Mesdames…. Messieurs,

Le médecin les regarda tour à tour dans les yeux, pour s'accrocher au regard d'Eavan. En souvenir des soins prodigués, elle espérait que ses réactions et son comportement donnerait aux autres de la crédibilité aux paroles difficiles qu'elle devait prononcer.
L'état de notre sciences n'aurait pas permis de sauver la Comtesse. Il faut que vous sachiez qu'il y a contre verse sur cette maladie

Tournant son regard vers l'Archevêque:
Beaucoup de mes collègues prétendent que ce mal nous viendrait de nos parents, mais moi, je suis fidèle à l'enseignement d'Aristote. Je m'applique dans mes recherches à prouver aux incrédules qu'il est la voie de la raison aussi bien que celle de la sciences et de Dieu.

Aristote nous enseigne que cette maladie est transmissible.

J'ai peu de solutions à vous proposer si ce n'est la discipline que je m'impose à moi même en cas de peste: Ayez une hygiène irréprochable.
Evitez pendant une paire de mois les contacts physiques, tant que vous ne connaissez pas votre propre état.
Et si votre charge vous y oblige, prenez des précautions.

Kalaha récupéra une fiole dans sa bourse de cuir, et et fit couler quelques gouttes d'un précieux liquide dans ses mains. Tout de suite un doux parfum de lavande se répandit dans la pièce.
Elle récupéra plusieurs fioles et repris la parole tout en les distribuant.
Nous avons la chance incroyable d'être sur une terre qui produit une plante qui purifie: C'est de l'essence de lavande. Usez et abusez-en autant que nécessaire. Venez taper à ma porte quand vous n'en aurez plus.

Regardant de nouveau Eavan...
Et surtout, ne soyez pas des héros. Ecoutez votre corps et vos faiblesses. Aux premiers signes, venez me trouver. Je n'ai pas encore de solutions mais nous combattrons ensemble.

Que Dieu vous garde

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas_d'Andrésy
Dito d’ounour
avatar

Nombre d'interventions : 798
Localisation InGame : Marseille
Métier : Médecin / Charpentier
Date d'inscription : 19/02/2012

Feuille de personnage
Nom: d'Andrésy
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Antibes

MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   Sam 14 Avr 2012, 10:23

Le moustachu suivit avec grand intérêt l'examen du docteur Kalaha. Bien que touché par le décès, il se sentait réagir en médecin, ou plutôt en étudiant en médecine, triste mais maître de lui-même et avide d'apprendre. Il mémorisa le type de palpations, légères, qu'elle effectua. Et comprit que ses conclusions rejoignait ses suppositions. Il prit sa fiole de lavande et demanda:

- Il s'agissait bien d'une phtisie, n'est-ce pas? la toux avec le sang... la maigreur... je pensais bien que...

Il se versa de la lavande sur les mains à son tour, sans hésitation.

- Pour ce qui est des réserves, ça ira pour moi, docteur. Je suis herboriste au sein de l'Ost et j'ai de la lavande en réserve. Quoique séchée et non en huile, il est vrai.

Regarda les autres personnes présentes. Hésita, fixa particulièrement sa cousine, se décida.

- Veuillez m'excusez si je parle de ces choses dès maintenant mais il faudrait prendre des dispositions pour les funérailles et pour la succession de la Comtesse. Je connais les dispositions testamentaires et je compte bien m'y tenir. Quelque soit la décision officielle quant à la validité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] La Comtesse de Rians se meurt   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] La Comtesse de Rians se meurt
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: