Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 02 Sep 2012, 22:03

[Avignon, salle de travail de l'AHAO, bureau vassalité]


C'était l'heure de la leçon.
Protagonistes présents : Yueel-Arystote de Champlécy, Algaranna de Ludchance, et Prunille de Sabran-Cianfarano.

Comme tout le monde le sait, cette dernière était enceinte, en phase terminale.

Autant vous gâcher tout de suite le suspense, ce récit - que dis-je, cette oeuvre collaborative ! - sera celui de son accouchement.

Bien.

Commençons.


- Concentre-toi, Ary.

Et réponds correctement, sinon tu auras le droit d'ânonner jusqu'à ce que le cours soit bien ancré dans ton petit cerveau d'enfant de sept ans. C'est tout aussi marrant que les tables de multiplication. La Prunille savait être une marraine gentille, douce et attentionnée, mais on ne plaisantait pas avec l'AHAO, et le travail sérieux et bien fait.

- L'hommage est la première partie de la cérémonie d'anoblissement. Le vassal se présente et va montrer son infériorité en s'agenouillant, et demande au suzerain s'il peut être son homme, les mains jointes. Et il dit cela, même s'il est une femme. Faut pas chercher.

Puis le suzerain lui prend les mains, le relève en signe d'égalité. Pour montrer leur égalité nouvelle ils vont s'embrasser, c'est "l'ausculum". Le fameux baiser vassalique.

Et les petits malins qui ne font que se prendre dans les bras... Peuchère !


Fait les cent pas, ponctuant son explication de gestes, et puis s'arrête, net.
A ses pieds, une mare.
Soit elle n'avait vraiment plus le contrôle de sa vessie, soit...

Regard en biais vers Miss, et Blonde qui devient livide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 03 Sep 2012, 09:30

Il écoutait attentivement les paroles de sa marraine. C'est qu'en Maître d'Armes elle ne plaisantais pas... S'il avait pris un peu par dessus l'épaule ses premières explications, là, elle ne lui laissait d'autres choix que de se taire et apprendre.

En un sens cela lui rappelait les cours que sa mère lui donnait...

Il ne put réprimer un rire en imaginant une femme demander si elle pouvait être "son homme" à son futur suzerain. Le protocole était ainsi fait avec ses incohérences aussi. Ceci dit, lorsqu'il imagina qu'elle puisse demander si elle pouvait être "sa femme" il trouva cela encore plus étrange donc bon...


Donc à genoux, mains comme si qu'on priait et on demande que si on peut être son homme, murmura t-il pour lui même afin de bien retenir le déroulement de la Cérémonie.

"Ausculum" se répétait-il ensuite inlassablement. Il n'était pas toujours très doué en latin mais il avait parfaitement compris que ce mot avait une grande signification.


Et un baiser sur la bouche pas ailleurs murmura t-il de nouveau saisissant les nuances.

Alors qu'il attendait qu'elle continue ses explications, Arystote leva ses yeux vers elle. Qu'elle était belle même avec son gros ventre !

Par contre ça faisait bizarre, un peu comme une tête énorme posée directement sur les jambes. Son regard d'ailleurs se baissait vers le bas de la silhouette de Prunille juste à temps pour voir qu'un liquide s'écoulait le long de ses jambes jusqu'au sol...

Elle ne pouvait quand même pas uriner au sol... Elle était bien trop classe pour ça !


Marraine... qu'est-ce qu'il se passe ?, demanda t-il un peu paniqué par cet étrangeté non programmée.

_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misslafan29
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 12196
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Nom: Ludchance
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : d'Hyères

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 03 Sep 2012, 19:15

Algaranna soupira en entendant Prunille qui était en train d'expliquer les bases à Arystote... Elle le connaissait par coeur, ayant présidé des anoblissements au long de ses années passées à l'AHAO. Elle s'ennuyait fermement. Ses pensées commençaient à divaguer vers sa boi... Elle n'entendit plus la suite des explications.
Intriguée, elle tourna regarder Prunille qui ne bougeait plus et vit le regard de Prunille qui devint livide. Et Miss baissa ses yeux vers la mare.

-Marraine... qu'est-ce qu'il se passe ?,Arystote demanda.
Miss sursauta en l'entendant. En comprenant rapidement la situation, elle exclama.
-Mon Dieu !! Prunille, tu as perdu les eaux ! Peuchère, je dois faire quoi??? , à cet instant-là, elle regarda Arystote, et décida réagir.
-Arystote , va chercher quelqu'un ! La première personne que tu tomberas sur ton chemin! Dis lui de venir vite, et ramener des serviettes, de l'eau, enfin n'importe quoi ! Dêpeche-toi ! Cours!

Puis, elle tourna vers Prunille, et tint le bras de Prunille, un peu paniquée.
-Euh, ca va aller. Attends un peu, Arystote va amener des serviettes, tu pourras t'allonger. Tu peux pas accoucher là. Pas dans cette mare.
Tenta la faire déplacer un peu plus loin. Surtout pas à côté des bouteilles...ni la mare non plus. un peu plus loin. Oui Voilà.
Pourvu, ils arriveront très vite...Je ferais quoi? j'ai accouché mais j'ai pas fait accoucher quelqu'un. Mon dieu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mar 04 Sep 2012, 19:49

Ary était là, les yeux écarquillés, paniqué... Sa marraine perdait les os ! Elle allait mourir et se transformer lentement en cette flaque qui commençait à s'étaler sur le sol. Perdre ses os... il ne pouvait rien arriver de pire.

Jamais ô grand jamais il n'avait entendu parler d'une chose aussi affreuse. Et Miss qui lui demandait d'aller chercher quelqu'un pour ramener des serviettes. La douce Prunille allait être épongée, absorbée par le coton. Pourtant, perdant toute volonté de se rebeller, perdu comme jamais, il sortit de la pièce, tel un fantôme errant sans but. Un but il en avait un, il allait faire comme Miss avait dit. Elle semblait sûre d'elle et devait mieux s'y connaître qu'un enfant.

Et justement... Ladoce, la Doyenne/Comtesse était là, comme toujours elle semblait hésiter entre courir partout et se plonger dans divers dossiers. Il aperçut également la Baronne des Arcs sur Argent


Fontvieille, Baronne, dit-il d'une voix claire mais hésitante, appelant Ladoce pour la première fois par son fief sans préciser le titre. Faut que vous viendez vite ! Prunille, marraine... parler avait brisé son mutisme et l'enfant pleurait à présent à chaudes larmes. ... elle va mourir, elle a perdu un os, et elle va perdre les autres et se transformer en flaque et Miss elle veut que vous allez voir et qu'on emmène de l'eau et des serviettes...

Je veux pas que Prunille elle soit épongée... Je veux pas que elle meurt...

_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !


Dernière édition par Arystote le Mar 04 Sep 2012, 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mar 04 Sep 2012, 20:23

Alors qu'Ary s'inquiète, Prunille, elle, souffre, courbée en deux de douleur. Et puis peu à peu, la souffrance se dissipe, aussi vite qu'elle est venue. Elle réalise, à présent, ce que Miss vient de dire. Perdre les eaux. Qu'est-ce donc que cela ?

Catastrophée, elle se tourne vers la Comtesse d'Hyères, tandis que le petit Cassis file chercher Ladoce.


- Comment ça, perdre les eaux ?!

Fermement, elle agrippe son ventre.

- Ce n'est pas de l'eau ! Enfin ! C'est un enfant ! Mon bébé !

Tout aussi novice que son filleul en matière d'accouchement, la Prunille... Et puis Miss voulait la faire allonger.

- Et puis tu m'expliques où tu veux que je m'allonge ?!

Tant qu'à faire, autant être désagréable et familière. Cependant elle se laissa diriger, un peu plus loin que la mare, mais pas trop près des bouteilles. Le temps de s'arrêter, et de se tordre à nouveau de douleur.

- Raaaah macarelle de merde, j'ai maaaAAAAaaaal ! Et Mateù ? Absent, bien sûr ! Jamais là quand on a besoin de lui !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 09:03

Elle était encore à réfléchir quelle direction elle allait prendre entre les différents couloirs de l'AHAO qui chacun la mènerait à un travail. Un peu comme choisir entre la peste et le choléra d'ailleurs en ce moment. Mais apparemment, elle n'allait pas avoir le choix.

Elle vit arriver vers elle un Arystote décomposé et soudain en pleurs


elle va mourir, elle a perdu un os, et elle va perdre les autres

Comment ça, elle a perdu un os? quel os? et comment? Et puis un os ça ne se perd pas! Ary que racontes tu?


Bien sur la violette avait ce défaut de parfois être blonde. Elle réfléchissait. Que faire de serviettes et et d'eau chaude si elle avait .... bougre d'idiote ... les eaux! et de changer d'un coup de tête et d'humeur

LES EAUX ???? De diou! Elle pouvait pas attendre .... je sais pas moi, d'être chez elle par exemple! Atche, il faut trouver Savié, qu'il vienne de toute urgence! Prunille est en train d'accoucher!


Et de tourner comme une pile électrique à la recherche de pages, tenant au passage la main du petit comte qui virevoltait à ses côtés, avant de partir en courant en criant pour que tout le monde l'entende

QU'ON NOUS MÈNE DE L'EAU CHAUDE ET DES SERVIETTES, VITE QUE DIABLE !!!

Ary lui indiqua où se trouvait la Prune, et ni une ni deux, elle se trouva à ses côtés.


Prunille, ma belle, tout va bien se passer. Nous sommes là et nous ... et nous allons nous occuper de toi, n'est ce pas Miss? on nous mène de l'eau et des serviettes, et j'ai demandé à faire venir Orange de toute urgence. Je te serais fort reconnaissante de l'attendre.

Certes, elle avait déjà eu l'occasion de faire accoucher, l'accoucheuse d'ailleurs, qui lui avait prodigué ses meilleurs conseils, mais tout de même, si un médecin pouvait s'en charger. Elle alla tout de même prendre les coussins qui se trouvaient sur la chauffeuse pour qu'elle soit installée du mieux possible, si tant est qu'être allongée sur le sol soit une position agréable




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atchepttas_Ysgarde
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 3590
Localisation InGame : Provence
Métier : Arbalétrière
Date d'inscription : 26/07/2006

Feuille de personnage
Nom: Ysgarde
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Les Arcs sur Argens

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 12:08

Ayant trouver le moyen de se débarasser de son poursuivant en le faisant crouler sous une tonne de travail, Diana était tranquillement en train de rejoindre les jardins du château pour prendre sa pause à l'ombre d'un chêne.
Longeant un couloir, elle salua au passage Ladoce. Soudain des cris stridents se firent entendre et la jeune femme vit débouler le comte modèle réduit.


Diou...on ne court pas dans les couloirs !

Arystote n'en eut que faire. Il faut dire aussi qu'il avait une mine terrorisée. Allons bon, avait-il imaginé un fantôme sortant d'un portrait ? Son explication était incompréhensible, la jeune femme gardant son calme se gratta la tête en essayant de déchiffrer ses dires.

Ces os ? Elle est tombée dans les escaliers ? Il faudrait qu'elle coupe sa frange notre blonde de MA...
Une flaque ? On ne se noie pas quand on a les os brisés....A moins que ....


Ben voilà, c'était malin, la Baronne venait de tirer une mine de dégoût en imaginant la scène. Fréjus à moitié déglinguée dans les escaliers, une flaque de sang autour d'elle.

Heureusement ses divagations furent coupées nettes par la Comtesse de Fontevieille qui apparemment avait plus d'expérience dans le domaine qu'elle. Aussitôt la vérité mise à nue si l'on peut dire ainsi, et telle une tornade violette, Ladoce disparut dans les couloirs avec Arystote.

Diana en resta bouche bée, trop lente à la détente. Levant l'indexe, elle déclara pour résumer.


Donc...quand on perd les os, on accouche.

Et après on s'étonne que je n'ai jamais tenté le coup. Il faut vraiment être fou pour s'adonner à la reproduction intensive....
Dieu du ciel merci, mes copulations personnelles sont restées infructueuses !


Sourire aux lèvres d'avoir éviter le pire sur sa précieuse personne, la baronne des Arcs sur Argens se mit à la recherche du docteur. Théoriquement, étant Héraut es devise, il devait se trouver dans son bureau.
Ouvrant la porte sur un bureau désert, elle déclara :


Seulement en théorie....
Bon....

Commençant à paniquer, la jeune femme attrapa un garde qui passait par là et le secoua dans tous les sens pour faire passer son sentiment.

Toi là et toute ta clique, il faut trouvé Savié Audisio, Héraut es Devise et médecin. Notre Maître d'Armes est en train de perdre les os en accouchant. Il faut le trouver ! Dépéchez vous de le ramener à l'AHAO !

Le garde très concilliant ou à moitié étranglé par la furie fit oui de la tête et disparut dans les couloirs. Comme moyen d'époque pour atteindre quelqu'un, il n'y avait pas mieux.
Satisfaite de son action. Diana courut jusqu'en salle de cours. Et là...


Mais quelle ho....

La jeune femme plaqua sa main devant sa bouche avant de commettre l'irréparable. Il paraît qu'en bon français, il ne fallait pas faire chier une femme qui était en train d'accoucher. Stratégie de dernière minute oblige, elle se rattrapa en continuant sa phrase légèrement modifiée.

...honneur. Notre MA qui donne la vie à un rejeton....

Ghm...

Savié est introuvable pour l'instant mais j'ai demandé aux gardes d'aller le chercher.




Observant Prunille se tordre de douleur, Atch grimaça de dégoût.

A mon avis, l'affaire ne pourra attendre la venue d'un médecin.

Beu...


Elle avait survécu à tout, toutes les boucheries que pouvaient faire les guerres dans ce monde. Mais ce genre de boucherie, c'était au dessus de ces forces. La jeune femme commença gentillement à tourner de l'oeil. A moitié blanche, elle s’essaya dans une chaise qui trônait dans le coin de la salle.


Horreur et damnation....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 13:31

Pourquoi ?
Pourquoi diable avoir accepté un truc pareil ? Procureur héraldique ... Etait elle si masochiste que ça ? Eavan pestait intérieurement. Elle passait des heures à étudier les textes qui concernait la noblesse en Provence et elle n'avait pas encore jeté un oeil aux textes estrangers qui pouvaient avoir un intérêt. La Gaelig aimait apprendre ... Mais le droit l'avait toujours rebuté. Toujours. Pour elle se cacher derrière des textes pour repousser les limites de la morale était intolérable. Et donc elle était d'une humeur particulièrement massacrante.

Peu de sommeil, enfermée depuis des heures ... Concentrée sur des textes tortueux pour certains ... Voilà maintenant qu'on beuglait dans les couloirs. Après plusieurs secondes de cris intensifs et dont elle ne parvenait pas à saisir le propos, la Gaelig vit rouge. Sans douceur elle se leva et ouvrit la porte de son nouveau bureau à la volée.


C'EST PAS FINI NAMEHO !!

Oui, elle n'avait pas un gros gabarit mais des années de commandement avaient développé un certain coffre. C'est qu'être une femme et se faire respecter et obéir par des soldats nécessitait de savoir "gueuler le plus fort". Bon, malheureusement pour lui, le garde qui passait par là était à moins d'un mètre. Il fut donc sonné soniquement avant d'être happé par le col de l'uniforme. Eavan n'eut pas le loisir de le remarquer mais ledit col portait déjà la trace d'une autre poigne. C'était l'homme qui avait croisé le chemin de la Baronne des Arcs sur Argens. Et il eut le droit, gratuitement, à un secouage bonus.

Mais qu'est ce qui vous prend de hurler de la sorte ! Des gens travaillent ici !

Monseigneur ... c'est ça ... elle travaille ...

Eavan cessa de secouer, sans le relacher pour autant, perplèxe face aux dires du garde. La Gaelig plissa les yeux. Etait il saoul pour tenir des propos incohérents ? La garde du palais tombait bien bas.

Par Aristote, sois clair !

Devant la menace évidente, un éclair de sang froid parvint à faire dire quelques mots cohérents au garde dont le cerveau devait encore essayer de revenir dans la bonne position. Nul doute que le pauvre homme avait un traumatisme crânien à force d'être secoué, sauf qu'en 1460, personne ne parlait de commotion. Bref, il put faire comprendre à la vicomtesse qu'il s'agissait de la maitre d'armes, qu'il y avait un problème au bureau es vassalité, qu'Atch voulait qu'il trouve Orange et qu'il en avait marre que des femmes lui hurlent dessus. La Gaelig le relacha et prit le parti, puisqu'elle ne pouvait pas travailler, d'aller voir quel était le problème.
D'un pas rapide, militaire oserait-on dire, Eavan joignit le bureau es vassalité. Et là, c'était la guerre. Atch qui tatonnait, pâle, à la recherche, sans doute d'un appui, sans parvenir à détacher son regard de la scène. Bien que cette vision d'une Atchepttas translucide ait été un avertissement sans appel, la Gaelig ne put aller contre un regard au sujet de cette horreur palpable chez la baronne.


Nom de nom de nom de ... commenca l'esprit de la vicomtesse, avant que la censure du raisonnable vous enlève la vue de la suite du juron, tandis qu'elle comprenait, assez vite, ce qui se passait. Maline la Gaelig. Et pas que.

Et là se passa une chose ... Que peu auraient su prévoir. Tandis que le commun des mortels pouvait s'attendre de la part d'Eavan à une réaction semblable à la Baronne des Arcs sur Argens, la vicomtesse, elle, se sentit propulsée 10 ans plus tot. Effectivement, c'est à 14 ans que la jeune fille qu'elle était avait assisté pour la première fois sa mère, matrone de la communauté de pécheurs où Eavan avait grandit. Et c'est donc à 14 ans qu'Eavan avait suivit "son" premier accouchement entier.
Et donc, la Gaelig s'approcha de la future mère radieu... euh ... raleuse ?


Restez calme Vicomtessa. Tout va bien. Les contractions ont commencées il y a longtemps ?

La voix était calme, posée. Pas une once d'agressivité, pas une once d'inquiétude non plus. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait accoucher, et jamais sans sa mère. D'habitude c'était elle qui menait les choses, qui avait toujours les bons mots, les bons gestes ... Mais Eavan savait que la clé d'un bon accouchement était le calme de la mère. Tout devait être fait pour qu'elle se sente au mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 14:41

Faire chercher Orange. Pourquoi ? Jehanne n'avait pas mis le nez dehors depuis des mois, sans donner de nouvelles à quiconque... Alors... Elle ne comprenait pas la réaction de Ladoce. A moins que... Ah, mais si ! C'était Delta qui avait présidé l'accouchement de Constance ! C'était elle qui avait fait naître Arystote. Oui, il lui fallait Jehanne.

Ceci dit, la suite des événements ne fut pas pour la rassurer. Elle vit Ladoce étaler des coussins au sol, et là fut la grande révélation. Accoucher par terre ?!
Elle s'offusque vivement, pointant les coupables coussins du doigt, outrée.


- NON ! Pas par terre !

Et alors qu'elle est déjà presque au bord de la crise de nerfs, Atch arrive, manifestement sur le point de tourner de l'oeil, et annonce... Qu'elle a fait chercher Savié. Alors... Ce n'était pas Orange femme qu'elles avaient fait mander mais... Epoux ?

Omongieu, l'erreur fatale à ne pas commettre. Elle en perdrait à la fois le souffle et le sang-froid, tandis qu'une nouvelle fois elle se retrouvait pliée en deux par la douleur d'une nouvelle contraction.


- Savié... Audisio...
MAIS VOUS VOULEZ ME TUER ? C'EST CA ?!


Génial. C'était une conspiration. Les membres de l'AHAO s'étaient ligués ensemble pour éliminer leur cheftaine. Mais qu'avait-elle fait au monde pour mériter une si atroce fin ? Trop autoritaire ? Trop laxiste ? Trop méchante ? Trop gentille ? Question qui demeurera sans doute irrésolue, tandis qu'Eavan fait son entrée dans la salle.

Rester calme ?
Elle en avait de bonnes, la Gaelig ! Grand gestes de part et d'autres, tandis qu'elle hurle à la cantonade :


- NE ME TOUCHEZ PAS !

Quant à savoir depuis combien de temps ses contractions avaient commencé... A vrai dire, elle se trouvait dans un tel état de panique qu'elle avait perdu toute notion du temps. Pour le moment l'objectif était de s'en aller d'ici.
Ce qu'elle se mit en tête de faire, se dirigeant résolument vers la sortie, aussi vite que son état lui permettait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirre
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 6753
Localisation InGame : à Arles, Forcalquier de Coeur
Métier : Forgeron
Date d'inscription : 21/03/2008

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Baròun
Fief :

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 15:25

*.../... 'ai maaaAAAAaaaal .../... MAIS VOUS VOULEZ ME TUER ? C'EST CA ?! .../... NE ME TOUCHEZ PAS ! .../...*

Son attention attiré par des éclats de voix de douleurs et de cri, Guilhem sauta pardessus son bureau, fonçant tête bêche dans le couloir aboutissant dans la Salle en question, la main sur le pommeau d'épée, prêt à dégainer, pensant qu'un vil malotru s'en prenait à Prunille ...

quand il entra, il se trouva nez à nez avec cette dernière, voyant la scène, il écarquilla les yeux, avec grand étonnement.


Pru ... Prunille !

Mais ... qu'est ce qui se passe !

Oh mon dieu !


*lui prenant la main droite, il se courba pour la soutenir dans ses bras*

_________________

Dans toute la Provence, les Gardians veillent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 17:27

Est-ce un spectacle pour un enfant qui malgré toute l'éducation qu'il a pu recevoir, n'a jamais su ce qu'était un accouchement. Le pauvre Comte de Cassis en était donc encore à croire que Prunille se liquéfiait et allait mourir.

Ladoce avait donné ses ordres et l'avait emporté jusqu'au bureau vassalité et peu à peu chacun des hérauts faisaient leur entrée, prenant des décisions pendant que sa marraine, la femme qu'il aimait le plus hurlait.

Arystote ne disait rien, il écoutait serrant les poings lorsqu'il comprit que perdre des os c'était avoir son enfant. Son rival faisait son entrée en faisant du mal à Prunille. Alors c'était comme ça que ça se passait. Et elle aimerait ce monstre sans coeur qui la faisait souffrir plus que lui.

Il avait envie de leur crier de tuer le bébé pour qu'elle crie plus mais il savait que ce n'était pas aristotélicien alors son silence se prolongea.

Toutes ces femmes s'affairaient comme elles pouvaient tandis que les yeux écarquillés, il regardait tout cela avec horreur.

Lorsque le Baron fit son entrée Arystote en fut soulagé sans trop savoir pourquoi, cette présence masculine le rassurait. Et puis, ce dernier avait des enfants, il devait forcément savoir quoi faire.

Arystote tira sur la robe écarlate de Miss pour attirer son attention.


Elle va mourir ?, demanda t-il d'une petite voix ?

_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 20:05

Trêve d'agitations inutiles. Guirre et Eavan était venu les rejoindre, cela ne manqua pas de rassurer Ladoce parce que si elle avait du compter sur la baronne des Arcs, elle était mal barrée. Et que dire de Miss qui semblait plus se préoccuper que ses bouteilles ne souffrent pas des souillures de Fréjus qu'autre chose.

Et Orange qui n'était pas dans le coin - où voyez vous un jeu de mot? - et Prunille qui ne cessait d'hurler. Il fallait que cela cesse et qu'on s'organise!

Voilà donc Ladoce retrousser ses manches, s'assurer que ses cheveux étaient bien attachés .... non! pas au cas où un charmant noble déciderait de passer par là, mais surtout pour éviter la sueur qui coulerait sur son visage quand le travail aurait commencé.

S'occuper d'abord .... de l'enfant.


Guirre, peut être pourrais tu éloigner un peu Arystote, je le sais très courageux et proche de sa marraine, mais je ne suis pas certaine que ce soit le plus attrayant qu'il soit pour un enfant.


éviter ensuite d'avoir à éponger Atche


Miss, je sais que ça va être dur pour toi, mais, pourrais tu ouvrir une de tes bouteilles afin de donner quelque chose de fort à la baronne des Arcs avant qu'elle ne nous quitte et s'ouvre la tête aux abords d'un meuble? et tant que t'y es, sers nous en un aussi!

Et enfin, oui oh ça va, elle allait pas mourir non plus, mais accoucher, alors elle pouvait bien attendre deux secondes

Prunille, le travail est commencé. Tu vas ... nous allons .... ça va devoir se faire ici. Et je crains que tu doives t'en remettre à nous. Rassures toi, j'ai accouché Perperine, alors, ça devrait aller .... un accouchement ou un autre c'est du pareil au même!

Les serviettes et l'eau chaude arrivèrent. Prunille était donc installée correctement, dans le sens où son enfant allait pouvoir sortir de son ventre, en espérant, qu'en plus, elle n'ait pas besoin de l'en extraire. Et puis, elle avait un testament, donc on s'en sortait pas si mal.


Monseigneur, avez vous déjà .... comment dit on ... accouché quelqu'un? vous pourriez m'aider? je pense que nous ne serons pas de trop de deux!

Et avant qu'on commence, Prunille, quelque chose à demander, des dernières volontés? Tu veux peut être qu'on fasse appeler ton époux?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misslafan29
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 12196
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Nom: Ludchance
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : d'Hyères

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 05 Sep 2012, 20:58

Miss supporta les hurlements, les protestations de Prunille. Elle tenta lui répondre :

-Non, mais...tu ne peux pas accoucher debout. Mateù? Je m'en occupe..

Soudainement, Ladoce était vite à leurs côtés. Miss poussa de soulagement et puis s'exclama à la réponse de Ladoce:

-Oui, oui, nous allons nous occuper de toi!

Et là, le deuxième héraut arrive...Atch était mal au point.
-Ach!!! Nom de Nom de Ricard! C'est pas le moment que tu tombes dans les pommes!

Elle se tapa les mains sur la tête.

Et encore...Eavan débarqua, et prit rapidement la situation en main. Et les cris de Prunilles ont repris. Ca va casser ses oreilles à la fin...


Et là, le petit Arystote, perdu, tira sa robe, et , Miss baissa les yeux :

-Elle va mourir ?, demanda-t-Arystote d'une petite voix

Ah oui, il est là ! je l'avais oublié !,pensa-t-elle.

Miss se mit à genoux aussitôt pour être à son niveau .

-Mais non ! Elle ne va pas mourir, elle va simplement avoir son bébé. Et elle va juste euh...avoir mal, alors, elle crie. Mais ne t'inquiète pas, elle ne va pas mourir. Nous allons nous occuper d'elle pour qu'elle ne souffre pas trop.

Tourna vers Guirre.

-Guirre! S'il te plaît, calme Arystote.

Elle se lèva vite, et le poussa vers Guirre.

-Guirre va t'expliquer de A à Z !

Puis, elle s'adressa à Arystote :

Il est aussi un homme, il peut t'expliquer.

En tapotant la tête d'Arystote, une sourire rassurant, elle se tourna vers Ladoce.

-Miss, je sais que ça va être dur pour toi, mais, pourrais tu ouvrir une de tes bouteilles afin de donner quelque chose de fort à la baronne des Arcs avant qu'elle ne nous quitte et s'ouvre la tête aux abords d'un meuble? et tant que t'y es, sers nous en un aussi!

Miss cria.

-QUOI? Grrrmpf

En grommelant, elle céda à sa demande, en prenant une bouteille à côté et la déboucha. Et chercha des verres. Elle les remplit.

-Tiens, Ladoce, voici la verre ! Je vais voir Atche.

Elle rejoignit Atche assise sur la chaise, et lui tendit un verre .

-Atche !!! Bois ca! C'est pas le moment de t'évanouir ! T'as vu des batailles, et tu tombes dans les pommes juste à cette vue?
Mon dieu !


Tapotta la joue d'Atche.

-Réveille-toi.

Et là, Ladoce parla à Prunille :

-Et avant qu'on commence, Prunille, quelque chose à demander, des dernières volontés? Tu veux peut être qu'on fasse appeler ton époux?

Miss intervint :

Elle a hurlé tout à l'heure parce que Mateù n'est pas là. Atche, enfin dès qu'elle reprendra connaissance, et moi, on va s'occuper de Mateù, et Eavan et toi, vous allez sortir ce bébé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Sam 08 Sep 2012, 20:57

Rattrapée par Guirre, et donc coupée dans son élan dégageatoire, la Blonde stoppe net son mouvement. Finalement, mieux valait peut-être accoucher là que toute seule elle ne savait où. Enfin tout de même... Pas très rassurant.
Enfin, cheftaine violette dispatche tout ce petit monde aux quatre coins de la pièce, et la rassure, oui, elle a présidé à l'accouchement de Perperine, sa défunte cousine. Le seul souci étant que Prunille n'arrivait plus à se souvenir exactement de quoi la douce épouse de Fred était morte... Et croisait fermement doigts et orteils pour que ça ne soit pas en couches.
Un nouvel élan de douleur l'empêche de continuer ses réflexions plus avant.

Fallait-il vraiment qu'elle s'allonge, et donne naissance par terre ?


- Il n'y a pas un lit dans ce château, macarelle ?!

Râler, ça c'était fait, mais elle fait moins la maligne quand Ladoce lui demande si elle a des dernières volontés. Déjà ? Elle allait vraiment mourir, alors ? La voilà qui blêmit, vacille un peu sur ses jambes, avant de se reprendre in extremis. Mateù ? Presque oublié, honni déjà. C'était lui qui lui avait mis cette chose dans le ventre, cette chose qui allait la tuer ! (Non, non, elle ne l'avait pas voulu ce môme, non...)

- Mateù, qu'il aille au diable !

De toute façon, il n'était pas là. Dans sa dernière lettre, il lui avait expliqué être à Montélimar, occupé à se gaver de nougat. Il devait lui en ramener, d'ailleurs. Mais à quoi lui servirait du nougat quand elle serait morte ? Je vous le demande bien !

Puis vient l'instant dramatique.
Avec une musique dramatique.
Elle prend la main de Ladoce, et la serre fort dans les siennes. Voix douce. Ton dramatique, évidemment.


- Si la question se pose à un moment donné, sauve l'enfant.

C'est bon, c'est fini, elle peut se remettre à hurler, et broyer les os de sa chère amie qu'elle tient toujours fermement entre ses mimines.

- Ah BORDEL LADOCE fais quelque chose j'ai maaaAAAAAAaaaaal !

Et, pour une fois très élégante :

- J'ai l'impression de devoir chier une cathédrale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 09 Sep 2012, 10:34

Bon ... La future mère était hystérique, Eavan n'avait pu que le remarquer. Mais était ce surprenant ? Sans doute que non. La densité de population de la pièce augmentait dangereusement et Ladoce eut la riche idée de virer les hommes. Voilà, de toute façon les hommes sortaient toujours, l'enfantement était affaire de femmes.
Ensuite il y eut distribution d'alcool mais pour la Gaelig, point une goutte. Nul doute qu'elle saurait s'en souvenir de cette injustice flagrante. C'est qu'elle aussi aurait bien eu besoin d'un petit coup de pouce alcoolisé. Tant pis, on fera sans, songea-t-elle.


Citation :
Monseigneur, avez vous déjà .... comment dit on ... accouché quelqu'un? vous pourriez m'aider? je pense que nous ne serons pas de trop de deux!

Et Eavan de répondre avec calme, presqu'inquiétant le calme, finalement au vue de l'agitation ambiante.

Je ne l'ai jamais fait seule mais j'ai assisté à bon nombre d'accouchements. Vous pouvez compter sur moi.

Une nouvelle contraction venant, par réflèxe, la vicomtesse prit la main libre de Prunille. Oh oui elle savait quels risques elle encourrait. Mais le geste fut naturel. Et la Gaelig d'estimer mentalement le temps qui séparait la dernière contraction de celle ci. Le travail était plus lent habituellement. Plusieurs heures s'écoulaient entre les premières contractions et l'expulsion de l'enfant. Enfin ... tout était question d'ouverture, non pas d'esprit, mais de col.
Un regard par dessus son épaule informa Eavan que les hommes étaient toujours là et peinaient à réagir à l'injonction de la violette, aussi la Gaelig en rajouta-t-elle une couche.


Comte, Baron, dehors.

Avec autorité, sans sécheresse. Discuterait qui oserait. Et pour l'instant, lorsqu'elle usait de son ton là, peu osaient. La vicomtesse reporta son attention sur Prunille à qui elle parla, calmement et posément. Eavan l'avait déjà vu, une mère trop anxieuse et paniquée donnait souvent un accouchement difficile.

Lorsque vous avez une contraction, cherchez la position qui vous soulage le plus. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire.

Il fallait le savoir, la Gaelig, avec le temps, et suivant l'exemple de sa mère avant elle, avait développé une capacité étrange à adopter un calme de plus en plus profond à mesure que la situation suscitait l'inquiétude ou la peur. Et ce calme était sans doute très déstabilisant, surtout à qui connaissait le caractère explosif d'Eavan au quotidien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atchepttas_Ysgarde
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 3590
Localisation InGame : Provence
Métier : Arbalétrière
Date d'inscription : 26/07/2006

Feuille de personnage
Nom: Ysgarde
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Les Arcs sur Argens

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 09 Sep 2012, 12:07

Le cauchemar n'était pas fini. Et le pire étant que la jeune femme se trouvait aux premières loges.
Miss dans un élan de générosité, ou de contrainte c'est selon, lui offrit un verre de...euh....sous le choc, elle n'aurait su dire ce que c'était.

Peu à peu, Diana reprit ses esprits, confortablement assise dans sa chaise. Des braillements se faisaient entendre. Malheureusement ce n'était que la mère du futur braillard. Espérons que le rejeton n'aurait pas les mêmes poumons, si non il n'y avait plus qu'à donner une corde à ce pauvre Mateù.

Les hommes étaient partis de la salle, les femmes étaient restées là à aider Fréjus.

Et elle ?

Deux choix s'offraient à l'héraut :
Un : Fuir le plus dignement possible face à l’atrocité qui se préparait.
Deux : Rester là, assise confortablement à se délecter du spectacle.

Option Un plus favorable.


La jeune femme se leva péniblement de son siège et réussit à articuler un merci à Miss. Rasant les murs, elle avança jusqu'à la porte, la sortie, l’échappatoire...Freeedom quoi !

Les autres femmes étaient bien trop occupées sur Fréjus pour encore essayer de l'en empêcher. Du moins c'est ce qu'elle croyait.
Après tout, elle n'avait pas demandé à être là. De plus, dans ce genre de domaine, elle n'était d'aucune utilité.

Vous lui aurez demandé d'ouvrir le ventre pour sauver l'enfant des suites d'une complication. Puis de refermer la plaie en la cousant et en la cautérisant rapidement à la façon "blessure de guerre", là passe encore. Mais faire accoucher une femme hystérique, faut pas pousser mémé dans les orties !


Ouvrant la porte, Diana cria :




Je suis dehors si vous avez besoin de moi ! Je vais....euh.....chercher encore des serviettes !





Claquant la porte rapidement, la baronne se laissa glisser le long du mur de pierres dans un immense soupire de soulagement.
La tête lui tournait encore mais au moins elle était sauve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirre
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 6753
Localisation InGame : à Arles, Forcalquier de Coeur
Métier : Forgeron
Date d'inscription : 21/03/2008

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Baròun
Fief :

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 09 Sep 2012, 14:18

Laissant Prunille entre les mains des dames présentes, Guilhem lui murmura à l'oreille, avant tout
T'inquiètes pas, belle sœurette, tu est une Cianfarano et tu nous mettras au monde un merveilleux bébé.

Il se voulait être réconfortant pour elle, restant toutefois lié par cette noble famille qu'il avait longuement côtoyé par ses proches disparus maintenant.

Prenant Arystote dans ses bras, avec un sourire ...


Allons mon cher petit Còm, tout va bien se passer pour ta marraine.
Laissons nos donas ensembles comme il sied en cette circonstance, mais nous resterons pas loin.


Il se remémorait ces instants passés auprès de Callishane, à la venue au monde de son neveu Rhys, qu'il affectionnait tout autant que ses propres enfants et nièces.
Chantonnant quelques proses en emmenant Arystote ...


Je me suis réveillé, le jour allait pointer,
Des petites mains frappaient à la porte de son ventre.
Timides et réservés, ces p’tits coups cadencés,
Etait-ce vraiment toi qui voulais t’ faire entendre ?
On a tendu l’oreille, parés pour le grand saut,
Mais tu profitais bien de ton petit four chaud;
Puis tu t’es décidé, t’as plié tes bagages
Et, sans te retourner, t’as chaussé ton courage;
Tu t’es mise à cogner de tous tes petits poings,
Sonnant les quatre cents coups pour marquer ton destin.


Puis il aperçu Diana qui sortait à son tour ...

Atchep.... est ce que tout va bien ?

_________________

Dans toute la Provence, les Gardians veillent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 09 Sep 2012, 17:44

Non, manifestement, Prunille n'était pas de ces femmes dont l'accouchement durait des heures, voire des jours. Tant mieux, je doute qu'aucune femme, aussi chère amie fut-elle, n'aurait réussi à la supporter pendant autant de temps. La preuve en fut, lorsqu'elle vit qu'Atch se carapatait, elle lâcha un instant la main d'Eavan pour pointer le doigt vers elle, et hurler :

- HA ! Les rats quittent le navire !!

Enfin, bien vite elle retrouva la poigne rassurante, ce pendant qu'elle s'allongeait précautionneusement sur le lit de coussins que Ladoce lui avait préparé.
Sur le dos, paumes de main qui courent sur son ventre, elle fixe le plafond et tente de respirer tout doucement. Il fallait qu'elle se calme. Tout le monde semblait calme, ici, d'ailleurs, sauf elle. La Gaelig la surprenait de plus en plus. Ce qui ne l'empêche pas de lui répondre vertement :


- Confort, je ne sais même plus ce que cela veut dire.

Nez plissé, et pourtant... Elle souffle. Inspiiiiiire. Expiiiiiiire.
Et puis doucement, elle lève la tête vers ses accoucheuses.


- Comment ça doit se passer ?

La Blonde n'avait absolument aucune d'à quelle sauce elle allait être mangée. L'accouchement de Mila, elle n'en avait rien vu, arrivée uniquement pour cueillir Arystote déjà sorti, et lui faire sa toilette.
Cependant... Une chose lui revient.

Malheur !

En un quart de seconde, elle est à nouveau dressée sur son séant, alertée.


- Les nœuds ! Il faut ôter tous les nœuds !

Tous les nœuds du château !


Elle serre les jambes et croise les bras, bien décidée à ne pas accoucher avant que cela ne soit fait. Enfin, ça, c'était avant la nouvelle décharge de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misslafan29
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 12196
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Nom: Ludchance
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : d'Hyères

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 09 Sep 2012, 19:17

Miss regarda Atche s'éloigner et bafouilla, en ne pas sachant quoi faire.
-euh...mais , euh...je m'occupe de Mateù quand même...
Sur ces mots, elle se tourna sur elle pour trouver une feuille, et une plume,et soudain, elle les vit, sur le bureau. Elle se précipita pour s'asseoir, et sortir la plume de son encre, et ensuite, prit une feuille vierge. Elle écriva rapidement en s'en passant des formalités.

Citation :
Bonjour Mateù

T'es où????!
Ta femme est en train de crier sur nous. Et ton bébé est en train de naître !

On est à l'AHAO, dans MON bureau !

Depêche-toi !!! Même si tu n'arriveras pas à temps, tu seras là pour voir le bébé !

Algaranna de Ludchance

Elle roula la feuille et mit son sceau personnel, en sachant qu'elle n'avait pas le temps d'écrire une lettre plus formelle, et en le connaissant, elle se permit de tutoyer son vieil ami toujours absent.
En se levant, elle cria à Ladoce et Eavan.

-Je sors un moment, je vais chercher un pigeon quelque part ! Je reviens pour vous aider !
Elle courra et ouvrit la porte...Elle se heurta sur Guirre et Atch.
-Bord....Pourquoi vous bloquez le passage??!
Miss regarda Guirre, puis, Atch.
-Bon, Atche, tu vas chercher un pigeon et envoie ca à Mateù.
Elle lui tendit son parchemin scellé.
-Qui sait, Mateù le recevra ou pas. Au moins, ce sera fait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 10 Sep 2012, 14:06

- Ah BORDEL LADOCE fais quelque chose j'ai maaaAAAAAAaaaaal !

Ladoce ne se souvenait pas avoir dit qu'elle était médecin, et qu'elle savait soulager les douleurs, juste qu'elle avait déjà mis au monde un enfant. La nuance était tout de même de taille! Nan mé!

Elle se concentra donc sur ce qu'elle allait devoir entreprendre, ravie de voir qu'elle pouvait compter sur le soutien d'Eavan. D'ailleurs, elle du constater qu'elle ne l'avait jamais vu aussi calme. Hum, elle y penserait la prochaine fois qu'elle serait trop en colère à l'ADN. Des femmes enceinte, y en a plein, elle en ramènerait bien une !!! Mais la n'était pas la question dans l'immédiat.

Donc la Prune, elle ne voulait pas de Mateù, en voilà une autre tien! Heureusement que Miss ne l'avait pas écoutée! Et après, elle veut qu'on ôte les nœuds. Ladoce ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel.


Bien, bien, on va enlever les nœuds. Tu veux peut être aussi qu'on ouvre les portes et les fenêtres? après tout, nous ne sommes plus à une superstition près !

son ton se voulait ironique et agacé. Elle avait un enfant à mettre au monde de diou! le reste, elle n'avait pas le temps de s'en soucier. Cela dit par amitié, elle demanda à ce que cela soit fait. Eut il fallu pour cela qu'il reste d'autres personnes présentes dans les parages, et hors de question de confier ça à son assistante du jour - non pas qu'elle n'en aurait pas été capable - mais plutôt qu'elle ne voulait pas se retrouver seule. Ce fut donc Miss qui retenu son attention

Miss, s'il te plait, la future maman voudrait que tous les nœuds soient défaits! Nous ne pouvons pas nous en occuper .... Je crains que .... que nous ayons à faire urgemment. Oh, et trouve moi aussi un couteau et une fiole d'alcool.

le moment fatidique arriva. Il le fallait bien. Elle prit donc une grande inspiration et s'adressa à Prunille.

C'est le moment ma grande! je crains que ta douleur ne s'estompe pas de si tôt. Je ne peux que te souhaiter d'être courageuse! Monseigneur Eavan va te tenir la main, si elle le veut bien, et t'aidera à respirer. Quant à moi, et bien .... il est temps que je vois comment cela se passe ... sous ta robe

S'adressant plus directement à Eavan, elle ajouta

Il faudra également lui passer un chiffon mouillé sur le visage de temps en temps

C'est ainsi que la Comtesse fit en sorte que Prunille soit installée exactement comme "elle" le souhaitait, que ça lui plaise ou non. Ladoce regarda encore une fois dans la salle. Elles auraient quand même besoin d'une tierce personne le moment venu. Et dans un moment de colère devant le lieu devenu aussi vide, elle hurla plus fort que la blonde

ET FAITES VENIR UNE SERVANTE BON SANG! Qu'au moins quelqu'un se tienne près de moi avec la serviette et de l'eau chaude!

sur ces paroles, elle reprit son calme, et souleva la robe en question. Puis elle regarda son amie, sourire - pas sadique, non non - aux lèvres

Bien, Prunille, maintenant, il va te falloir pousser, aussi fort que tu le pourras! Je suis ton amie, tu le sais, mais c'est pas à moi d'aller le chercher ton bébé, il faut que tu le fasses venir. Alors, vas y, POUSSES allé!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 10 Sep 2012, 18:50

Eavan connaissait bien la coutume de défaire les noeuds, mais il fallait se rendre à l'évidence, dans un chateau comme celui ci, tous les noeuds ne seraient jamais défaits à temps. Ladoce était sous pression, visiblement. Si la Gaelig ne pouvait défaire les noeuds ou ouvrir les fenêtres, elle n'eut aucun mal, de sa main libre de sortir un couteau d'un fourreau caché dans sa botte puis une flasque, LA flasque, de sa poche de veste.

Essayez d'économiser ce nectar Comtessa, murmura-t-elle en parlant du contenu de la flasque, une merveilleuse eau de vie de mirabelle.

Puis la vicomtesse alla se placer à genoux derrière Prunille, afin de caler le dos de la future mère. Elle serait ainsi plus à l'aise. A aucun moment elle ne lacha la main de Prunille et puisque Ladoce était occupée à prendre la situation en main, Eavan prit sur elle d'expliquer les évènements à la future mère qui s'était interrogée.


Les contractions vont se rapprocher et s'allonger. Ce sera douloureux mais si vous suivez les indications de Fontvieille, on fera en sorte que ça se fasse le mieux possible. La Comtesse va suivre l'avancement du travail. C'est elle qui vous indiquera quand pousser et quand arrêter. Essayez de respirer le mieux possible. Et même si ça vous parait impossible, suivez ses consignes.

Il était plus que difficile, en vérité, d'expliquer clairement ces choses là sans inquiéter la prune. Surtout avec sa propension à l'hystérie. La Gaelig ne pouvait pas faire grand chose de plus que d'essayer de rassurer un peu Fréjus en otant un peu du voile d'inconnu. Mais pas trop quand même, s'agirait pas que la future mère lache l'affaire en plein travail.

Vous y arriverez. Vous êtes suffisamment tétue pour cela.

Une pointe d'humour qui se voulait rassurante. Eavan, malheureusement, n'était pas particulièrement proche de la vicomtesse. Elle n'était pas de ses amis et à la réflexion, il fut un temps, pas si lointain, où la Gaelig ne l'appréciait absolument pas, pour ne pas dire qu'elle ne pouvait pas l'encadrer. Une histoire d'humiliation à l'AHAO sans doute ... Mais tout cela importait peu. C'était le passé et Eavan avait désormais l'esprit rivé sur l'accouchement.

Quand l'enfant sera sortit, la Comtesse coupera le cordon et nettoiera l'enfant. Et nous pourrons arroser cela avec la réserve de la Comtesse d'Hyères.


Oui, basse vengeance d'avoir été oubliée lors de la distribution.
Pour le moment, la Gaelig s'arrêta à cette étape là. Et pourtant ensuite venait l'expulsion de la matrice et Eavan le savait pour avoir vu des femmes mourrir en couche, c'était à ce moment là que tout pouvait mal tourner. Alors pour le moment, rester dans le positif, donner la vie, finir d'être enceinte, tout ça tout ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastelOrAzur
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2664
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/06/2006

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Chevalier
Fief : Grimaud

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Sam 15 Sep 2012, 07:08

Un filet de citron dans un peu d’eau tiède ? Tu es sûr, Alessio ?

C’est ce qu’on dit, Vicomte…


Bien… Advienne que pourra. De toute façon, au stade où j’en suis, ça ne peut pas me mettre plus mal. J’ai vraiment dû avaler un truc contraire hier.

Comme cinq livres de pates d’amande au sucre, peut-être…
murmura Alessio, à peine audible. Cette réflexion discrètement insolente arracha un haussement de sourcil suspicieux à Mateù.

Ensuite, il porta la coupe citrique à ses lèvres et engloutit une première gorgée. Alors qu’il s’attaquait à la deuxième, il manqua de s’étouffer. Par réflexe, il expulsa ce qui lui trainait en bouche -morceaux de nougats compris- tel un geyser sucré. Jet qu’Alessio, d’ailleurs, n’eut le temps d’esquiver.


C’est si mauvais que ça, s’inquiéta-t-il hypocritement tandis qu’il s’épongeait le visage ?
Plus qu’à l’acidité du citron, c’est aux nouvelles que son maitre était entrain de lire qu’Alession devait sa douche improvisée. En effet, tout en déjeunant, Mateù épluchait son courrier. Or, il venait de décacheter celui d’Algaranna :


Citation :
Bonjour Mateù

T'es où????!
Ta femme est en train de crier sur nous. Et ton bébé est en train de naître !

On est à l'AHAO, dans MON bureau !

Depêche-toi !!! Même si tu n'arriveras pas à temps, tu seras là pour voir le bébé !

Algaranna de Ludchance


Alessio, fais seller les chevaux ! Nous partons de suite !


Aussi le petit cortège aux couleurs teutoniques se mit en branle immédiatement. Avignon était en vue. L’étape du bivouac s’était vue abrégée. Tant mieux, après tout. Mateù n’en retrouverait que plus vite son épouse. La naissance de son fils était imminente. Il allait enfin le découvrir, plus robuste et costaud qu’aucun nouveau-né !

A peine les chevaux eurent-ils pris possession du pavé marquisal que Mateù en bondit. Propulsant violemment la porte de l’Hérauderie, il s’enquit auprès d’un garde :


Au bureau d’Algaranna de Ludchance. Et au pas de course !

Dans les longs couloirs, seuls leurs pas résonnaient. Pas de cri d’enfant. Cela signifiait que Mateù arrivait heureusement à temps. Ou dramatiquement trop tard… A cette pensée l’envahit un frisson. Malgré ce qu’il voulait montrer, Prunille demeurait tout pour lui…

Le Vicomte se rapprochait.

Bientôt, il serait à portée de voix du bureau de Miss.
Puis, à portée de vue.
Après, à portée de toucher.




_________________


- Mateù 'Castel' de Sabran -
Vicomte de Fréjus, Baron de Grimaud, Seigneur de Nans-les-Pins, Seigneur de Lambesc, Seigneur de Callas, Chevalier Teutonique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 17 Sep 2012, 12:02

[Quelques heures après le début des événements...]

Finalement... Il n'était pas si pressé que cela de sortir, ce môme.
En nage, et épuisée, la Blonde était découragée. Il ne sortirait jamais. Elle allait mourir. Ses yeux fixent toujours sur le plafond, mais s'y perdent, se ferment de temps à autres.

Elle ne savait plus que faire, mis à part serrer la main rassurante d'Eavan dans la sienne. Pousser, vainement, quand la contraction venait.
Les noeuds, les hommes dans la pièce, tout lui était égal à présent.

Elle se sentait à deux doigts d'abandonner, à vrai dire, et s'en remettant au Très-Haut, elle murmure le Credo.

Une nouvelle fois ses entrailles se tordent, elle serre les lèvres, retenant son cri, tandis que quelques larmes s'échappent de ses paupières closes. Expulser l'enfant, la Vicomtesse s'y emploie.
C'est que l'héritier se présente mal. Par le siège.

Les Cianfarano sont chiants de génération en génération, c'est bien connu.

Elle compte. Encore trois, et elle demande à ce qu'on lui ouvre le ventre, c'est décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 17 Sep 2012, 17:01

Les choses ne se passaient pas très bien, mais alors pas bien du tout même. Ladoce sentait les forces de Prunille diminuer à chaque instant alors que l'enfant ne se présentait pas comme il l'aurait du.

Il lui fallait reprendre son souffle, elle aussi. Les servantes n'avaient de cesse d'éponger ces dames tant la sueur perlait sur leur front.

La Comtesse regardait tour à tour son amie et la Vicomtesse et comme si cette image de la difficulté n'était pas assez éprouvante, elle aperçu Mateù qui s'approchait de sa douce épouse.

Que lui dire? la vérité? et prendre le risque de faire paniquer tout le monde et de compliquer encore plus les choses? Lui demander de sortir, et l’empêcher d'être auprès de celle qu'il aimait et qui souffrait? Elle choisit l'entre deux. Si Prunille ne voulait pas de lui à ses côtés elle saurait lui dire, mais elle n'aurait pas supporter de lui demander de quitter la salle au moment même où elle la savait avoir le plus besoin de lui.

Et cet enfant qui se présentait par le siège. Ladoce analysa autant que cela lui fut possible le poids présumé de l'enfant et la taille du bassin de la mère. Cela pouvait passer après tout. pourquoi être pessimiste? et si ça ne passait pas? si l'enfant se retrouvait avec une luxation, il ne survivrait pas. Il l'y avait alors l'autre possibilité, mais là, c'est la mère qu'elle perdrait.

Et un miracle? l'enfant qui passe sans encombres? pourquoi n'y aurait il pas de miracles. Il n'avait pas l'air énorme ce bébé.

Elle essayait de se convaincre de quelque chose que de toute façon, elle ne maitriserait pas. Un regard vers Eavan. Les prochaines minutes seraient décisives et elle devrait soutenir au maximum la Prune.

Un coup d'oeil ensuite dans la salle. Plus personne. Tous des lâches - enfin, pas ceux qu'elle avait fait sortir, forcément. Heureusement que les servantes étaient là. Elle fit signe à l'une d'entre elle de s'approcher et lui chuchota.


Allez chercher un prêtre!


A cet instant, plus que jamais, elle eut envie de pleurer, et de hurler. Mais elle n'en avait pas le droit. Et elle reporta son regard sur les époux, ceux qui avec le temps étaient devenus des amis, ceux pour qui peut être, le destin allait basculer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misslafan29
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 12196
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/12/2007

Feuille de personnage
Nom: Ludchance
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : d'Hyères

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 17 Sep 2012, 18:53

Algaranna obéit aux ordres de Ladoce, et chercha un couteau, une fiole d'alcool. Elle donna une ordre à tous les serviteurs de dénouer tous les noeuds.

Ca occupera les serviteurs curieux de savoir ce qui se passe dans son propre bureau, pensa-t-elle.

Dès que c'était fait, elle retourna où elle était. Puis, elle attendit à côté de la porte de son bureau, en guettant Mateù.


[Quelques heures plus tard...entre les 100 pas et Prunille]

Miss vit un homme s'approcher, l'air pressé. Elle se redressa et le regarda attentivement...

Oui, c'est Mateù...Il arrive.


Miss cria à côté de la porte :
-MATEU EST LAAAAAAAAAAAA!!!!!! IL ARRIVE !!!!

Sans perdre son temps, elle lui fit des grands signes de main. Dès que Mateù était à côté de lui, elle lui attrapa la main.
-Dépêche-toi, Mateù ! Prunille t'attend depuis des heures !! Elle n'en peut plus ! Allez, entre!

Miss le poussa dans la salle. Puis, elle s'empressa à s'agenouiller auprès de Prunille et lui dit.
-Mateù est là ! Tiens bon!!

Et sur ces mots, elle recula pour que Mateù puisse voir son épouse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: