Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Trichelieu, Tit Bébert et Hobb Grillé, l'avenir de l'EA

Aller en bas 
AuteurMessage
Istanga
Mystère
avatar

Nombre d'interventions : 1019
Date d'inscription : 26/06/2010

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse:
Fief :

MessageSujet: Trichelieu, Tit Bébert et Hobb Grillé, l'avenir de l'EA   Lun 08 Oct 2012, 09:11

Dialoque unilatéral de Camée Light avec mon intendant, Arctor.

Oui, Robert! Déçue par la Provence, je me suis enfin décidée à répondre à Iskander qui me pressait de venir m'installer à Genève. Ce qui fut fait le 25 septembre, après quelques jours d'attente au port de Lausanne.

Quelques jours de repos, puis exploration de la ville. On y recherchait un ou une représentant(e) du culte Aristotélicien Romain, afin de satisfaire au simultaneum instauré à Genève. Pas de représentant, aucun droit au culte dans l'église genevoise.

Bien entendu, forte de mes quelques cours suivis dans divers séminaires, je me suis présentée. J'étais la seule, j'ai donc été élue.

Jusque là, rien de notable.

Ce qui a changé la donne, c'est une autre élection. Celle du juge cantonal de Genève, avec comme prétendants Monsieur Gutemberg, l'inventeur d'une étrange machinerie qui permet de se passer des moines copistes, et Monsieur Izaac, un vieil homme à l'humour corrosif, que j'avais déjà pu goûter lors d'informelles discussions alors que j'étais ambassadrice de la CH pour le LD.

J'ai donc voté pour lui.

Patatras!

Entretemps, Monseigneur Tibère, qui a refusé de se plier aux lois et coutumes genevoises, a été mis en procès par la Grande Accusatrice, Musartine, compagne du Juge alors en poste, Luc la Misère. Il a été condamné au pal, mais la bourrelle a transformé cette peine en prison. Enfin, c'est ce qu'on pense. Quoique... certains soupçonnent la bourrelle d'avoir été sensible au charme inexistant de Tit Bébert et de l'avoir entraîné dans son sillage.

Pourtant, moi, je sais bien qu'il est en prison, puisqu'il m'a écrit. Pour me demander d'aller prendre connaissance d'une missive de Monseigneur Ludovi de Sabran, enfin, Trichelieu pour mes intimes, et de démissionner. Evidemment, je ne l'ai pas fait. Démissionner. La lettre, je l'ai lue. Je ne suis pas une girouette, et laisser les genevois aristotéliciens sans lieu de culte, je trouve cela moyen pour un évêque.


Citation :


Rome, le 30 septembre 1460
Aux Ayants droit de la république de Genève


Par la présente, nous faisons réponse à votre lettre du 29 Septembre de l’an 1460 ;

Il nous a été exposé que Monseigneur Tibère d'Arcis, évêque de Genève, ne convient pas à vos lunaires aspirations. Et pour cause il est au service du Très Haut.

La république se veut partisante d’un simultaneum et se réfugie habilement derrière ce bouclier d’hérésie. Pourquoi hérésie certains diront alors que ce n’est que tolérance ?

Parce que la tolérance peut être vice ou vertu selon les cas. Comprenez que le simultaneum constitue une hérésie de la plus extrême gravité et que ni l’Église ni aucun de ses représentants ne peut s’y plier sans s’exposer à la damnation éternelle dans l’enfer lunaire. Et c’est proprement impossible à demander à quiconque.

Le simultaneum revient à mettre l’Église qui détient à elle seule la vérité divine à un pied d’égalité avec n’importe qu’elle autre hérésie. C’est inacceptable pour toute âme espérant le salut lors du jugement dernier. La voie de la vertu est une voie sacrée sur laquelle on est guidé par des hommes à la mission tout aussi sacrée. Abaisser l’Église à un simultaneum revient à désacraliser l’Église. La république ne peut espérer avoir une Église qui obéit à ses règles car c’est contraire à son essence. Les règles des hommes découlent du divin et non l’inverse.

Monseigneur d’Arcis a-t-il fait des erreurs ? Sans doute certaines fois oui car il est imparfait comme tous les enfants du Très Haut. Mais Monseigneur d’Arcis est le guide de Genève désigné par l’Église et le salut ne réside que dans l’Église. Si Monseigneur d’Arcis a fait des erreurs qu’elles soient exposées devant les tribunaux ecclésiastiques seuls compétents et non devant les lois hérétiques du simultaneum de Genève. N’oubliez pas, Seule l’Église est détentrice de la vérité divine.

Vous ne pouvez reprocher à Monseigneur d’Arcis de ne pas faire de prime allégeance à Genève alors que la prime allégeance est naturellement une prime allégeance envers sa Sainteté le Pape. Il ne peut renier ni la nature ni la divine vérité du Très Haut. Son refus de prime allégeance n’a rien de plus légitime.

De la même manière Monseigneur ne peut exercer sa charge au sein de votre simultaneum. Il ne peut participer à la propagation de l’hérésie. Le pouvoir divin et spirituel vient du Très Haut et est transmis par truchement au sein de l’Église. Il est impossible qu’il en fût autrement. Genève ne peut pas prétendre accepter la Très Sainte Église et lui imposer un fonctionnement qui contrevient à son Dogme et à son Droit Canon.

Le guide de la communauté aristotélicienne à Genève est et reste Monseigneur d’Arcis tant que l’Église n’en change pas. Quant à Istanga, nous l’invitons à se mettre en conformité avec son Église dans les délais les plus brefs.

La république doit comprendre que la mission de l’Église est une mission sacrée, et que les lois du sacré reviennent au Très Haut et à son Église. Le temporel ne peut que s’y soumettre. En aucuns cas l'Église ne peut accepter des règles qui s'opposent à la volonté Divine.

Nous ordonnons la levée de ce jugement inique et l’abrogation de ces lois hérétiques au nom du Très Haut. Toute personne ayant de près ou de loin participé à cette violation la plus élémentaire du Droit Canon est anathème.

Que Genève réintègre le chemin de la Vertu en obéissant à la Très Sainte Église ou elle connaîtra le même funeste destin qu'Oanylone.


Ludovi de Sabran
Cardinal Romain Électeur





Et voilà que le tectonique Hobb, qu'il grille en enfer, me menace d'excommunication parce que j'ai voté pour Monsieur Izaac.

Ils sont fous, ces romains!

Du coup, voyez, mon bon Robert, c'est passablement énervée que je charge ce pigeon d'une lettre pour Monseigneur Richelieu. Faut pas pousser mémère dans les orties, quand même.

Citation :
De Istanga de Lendelin,
Maison de la Lanterne aux Lucioles
Genève

à Monseigneur Ludovi de Sabran
Archevêque d'Aix
Cardinal Romain


Monseigneur,

J'ai éprouvé une sainte colère à la lecture de votre lettre emplie d'humanité, tel que le dogme vous l'enseigne.

Permettez moi de douter de votre capacité de juger des affaires spirituelles, alors que je vous sais bardé de charges temporelles, et que vous vous présentez comme tête de liste aux comtales de Provence, profitant de votre charge pour éliminer certains de vos adversaires non baptisés, dans le cadre de ce concordat ridicule, qui pousse les aspirants à la vie politique à se vendre à votre église.
Un vil marchandage.

Permettez moi de vous demander en quoi je dois me mettre en conformité avec mon Eglise. Ne suis-je pas baptisée ? N'ai-je pas entamé une licence ? Qu'attendez-vous de moi ?

Permettez-moi de vous affirmer que moi, Istanga, croyante mais pas brebis bêlante, n'ai jamais eu d'autre but, en postulant à cette « charge » de représentante du Culte Aristotélicien Romain de Genève, que celui de faire le lien, de la façon la plus diplomatique possible, entre l'Eglise Romaine et Genève, et permettre aux fidèles de l'église d'assister au Culte dans de bonnes conditions, ce que ne semble pas comprendre Monseigneur Tibère.

Je puis pourtant mettre un frein à ma colère, en vous proposant ceci : une sorte de jugement divin. Le messager qui vous remettra cette lettre vous portera aussi un agnelet de dix jours, que je choisirai avec soin dans l'élevage d'Iskander, l'avoyer.

Je vous demande de le bénir. L'agneau, pas Iskander, quoique... et de le remettre entre les mains de ce même messager.

Je tuerai l'agneau et le mangerai. Non, pas de métempsycose, rassurez-vous.

Après cela, j'irai ouvrir la porte de la « Cathédrale » de Genève.

Si la clé entre sans problème, je me plierai à vos ordres.

S'il m'est impossible d'ouvrir la porte, alors nous aurons la preuve que ce n'est pas Dieu qui vous guide.

Et alors...

Sans doute vous laissera-t-on à vos mornes bulles,

Sans doute vous laissera-t-on à vos mantras,

Sans doute recherchera-t-on Dieu dans ce qui nous entoure.

L'homme est, l'agneau est, le lion est, le panais est.

Par la grâce de Dieu.



Istanga de Lendelin

Non mais ho!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Trichelieu, Tit Bébert et Hobb Grillé, l'avenir de l'EA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salutations (Trichelieu)
» Châtaigne grillée au menu
» Canard du Lac Brome grillé aux poires caramélisées
» L'ASSASSIN ROYAL de Robin Hobb
» Les Vins de Romain Guiberteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: