Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alwenna.
Arrivant(o) Prouvençal(o)
Arrivant(o) Prouvençal(o)
avatar

Nombre d'interventions : 1
Date d'inscription : 19/10/2012

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mer 28 Nov 2012, 21:12

Les cheveux remontés en un chignon des plus improbable, mèches de feu voletant ça et là autour de son minois, la Rousse grattait le vélin, masse de parchemins, plans, accords..Et elle en passe se profilaient sous son regard azuré..La fatigue?!? En connaissait-elle encore le terme depuis le début de leur grande aventure commune?!? Non point du tout..Elle aimait cette vie aussi agitée que la mer qui battait son plein un soir d'orage..

Se penchant en avant sur son plan, elle ajouta quelques points et notations, tout se déroulait dans le meilleur des mondes, la ville était choisie et le Maire donné de son état pour permettre la conclusion du contrat de construction du futur Hell'Or, se reculant prenant appuis sur le dosseret de sa chaise, elle contempla le travail achevé..Encore une journée, encore des étapes de gravis...

Un regard vers le hublot, elle sourit en voyant Mère la Lune, jouait de sa grâce sur les eaux calmes, et ses filles venant ajouter à sa beauté si froide, un instant elle repensa à cette même image qu'elle avait eu à Valence, cela était un autre soir..un autre instant..mais tout aussi magique puisque cela lui rappelait le soir ou son destin s'est unie à Ghell..


Un bam..Un blam..Des pas lourds, une porte s'ouvrant avec la douceur de son bel amour, elle se tourna plantant ses azurs dans les ors tant adorés, un sourire se profile mutin, amoureux, complice...Doucement elle se lève dévoilant un ventre qui s'arrondit de jours en jours, l'enfant chéri verra le jour avant le printemps, dans les frimas de l'hivers mais la chaleur du foyer qu'ils forment il ne pourra s'en apercevoir, d'un pas leste elle s'approche de son amour, voyant qu'il avait quelque chose à lui montrer..



Citation :
Amour ??? Je veux te montrer ce courrier…


Un regard vers son aimé, un regard vers la missive, elle la prend avec delicatesse entre ses doigts et s'approche d'une chandelle posait sur la table, la parcourant du regard, la lecture terminée elle tourna son regard vers Ghell, passant sa langue sur ses lèvres, son grand coeur battait déjà.


Mon ange..Qu'est-il donc arrivé à cette Dame, pour qu'elle tienne en discours de vouloir disparaître?!? Enfin dans la largeur du terme..Je trouve cela bien triste, et puis au vue de son écrit elle me semble une Dame ou Demoiselle je ne sais des plus agréables...


Se levant laissant là, la missive elle s'approche de son aimé..


Amour elle est ton amie à ce que je comprends?!? Alors une amie on ne la laisse jamais de côté , peur de se retrouver seule?!? Idiotie que voilà,notre famille ne ferme jamais la porte à une amie sauf cas de trahison, je vais lui écrire lui notifier que nous aurons plaisir de l'accueillir en notre demeure, que si elle le souhaite qu'elle se joigne à nous..


Sur ces derniers mots elle se tourna, prenant un autre vélin vierge et sa plume, elle griffonna quelques mots


Citation :
Cher Demoiselle où Dame,


Je vois de par votre missive que vous me connaissez déjà, donc je ne vais refaire un laïus sur qui je suis et tout le tintouin..

Ghell m'a montré la lettre, et j'en ai été bouleversée, je n'ose imaginer les choses endurées pour que vous preniez telle décision, mais je ne suis point là pour donner un avis ou autres conseils sur une situation que je n'ai point connue..


Sachez que Ghell vous a offert son amitié et sa confiance, que de ce fait la mienne est aussi donnée..Sachez que jamais nous ne sommes seuls en ce monde quand les amitiés véritable nous entourent.

Ce que je tiens à vous dire par là, c'est que j'aurais le plaisir à vous rencontrer, découvrir la personne que vous êtes, et si vous le souhaitez en vous retrouvant en Terre inconnue qui est la Bretagne et ma Terre de naissance, j'aurais l'honneur de vous la faire découvrir..

Autre point sachez que la porte de notre demeure vous sera ouverte, si vous souhaitez vous joindre à notre "tribu" si je puis la nommer ainsi vous y serez accueilli avec chaleur....


J'espère que ma missive ne vous ennuiera point de trop, et que vous ne me trouverez pas déplacé de vous avoir écris.

Bien à vous.

Amicalement.




Elle roula avec précaution le parchemin, le cacheta et le confia à son cher pigeon le relâchant de par le hublot ouvert, qui venait agrémenter la cabine de ses embruns marins...Puis revenant vers son amour, elle l'enlaça avec douceur déposant un tendre baiser sur ses lèvres...


Voilà amour, je me suis permise de lui notifier qu'elle était la bienvenue chez nous..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ghell
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 62
Localisation InGame : En Enfer surement...
Métier : Ne pas Travailler^^
Date d'inscription : 16/12/2011

Feuille de personnage
Nom: D'Hell
Titre de noblesse: Roturier
Fief : D'Hell

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 29 Nov 2012, 09:45

Ghell la regardait, Hell’Or lisait la missive, Il ne voulait rien lui cacher, et puis La Comtesse Ladoce était devenue son amie aussi…
Il ne laissait jamais tomber ses amis…

Les Mots de son Epouse le confortaient dans ses pensées…

Citation :
Amour elle est ton amie à ce que je comprends?!? Alors une amie on ne la laisse jamais de côté, peur de se retrouver seule?!? Idiotie que voilà, notre famille ne ferme jamais la porte à une amie sauf cas de trahison, je vais lui écrire lui notifier que nous aurons plaisir de l'accueillir en notre demeure, que si elle le souhaite qu'elle se joigne à nous..

Il lui sourit tendrement…

Non seulement Hell’Or était resplendissante de Beauté mais aussi elle avait la bonté du cœur, Une épouse droite…
Il était fier d’être son Epoux…

Il la regarde écrire une missive a la clarté de la chandelle…
Il regarde les Parchemins, cartes, et autres sur la table, et se disait que Hell’Or faisait beaucoup de Travail, il était heureux d’accoster a Bayonne, la terre ferme lui ferait du bien… Mais il avait hâte de découvrir la Bretagne aussi…

Il pose sa main sur la main libre de son amour…
Puis il voit Une boussole sous un parchemin… Un sourire éclaire son visage…
Il se devait d’apprendre à son Amour la Navigation avec les Etoiles…

Son amour termine sa Missive, et il la regarde envoyer le pigeon par le Hublot…
Elle revient vers lui et lui offre un doux baiser sucré…

Citation :
Voilà amour, je me suis permise de lui notifier qu'elle était la bienvenue chez nous..

Il la regarde de ses Ors, Regard d’amour sans fin…

Tu as bien fais mon cœur…Allons nous reposer, Croma est a la Barre, et je crois que tu as besoin de sommeil…

Il la prend dans ses bras, et la porte vers leur cabine…

Demain nous aurons surement des Nouvelles de La Comtesse Ladoce…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuatha
Dito envesti
avatar

Nombre d'interventions : 230
Localisation InGame : Au sommet de la vague ....
Métier : rebelle et corsaire dans l'âme
Date d'inscription : 21/05/2012

Feuille de personnage
Nom: De Danann
Titre de noblesse: Roturier
Fief : Le fil de l'eau

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Ven 30 Nov 2012, 22:31

Vendredi 30 novembre 1460 ... Toujours en perdition en plein Océan Atlantique

Legere acalmie en ce 30 novembre , la rouquine se permet donc de songer à tout ce qui s'est passé ces derniers jours ...

Reprendre la barre à la sortie du Portugal a été un plaisir immense pour elle , jouer avec le navire , le mener là où elle le souhaite .... quel bonheur et surtout quelle experience !
Rien ne vaut la formation sur le tas , quelques soient les métiers !
C'est en barrant que l'on fait les meilleurs capitaines , et assuremment elle ne veut pas faire mentir le dicton !! hi hi !!

Aussi elle ne la lache que rarement la barre ! Sauf pour quelques heures de repos , pendant lesquelles Al reprend la main !
Ces quelques jours face à la tempête ont été fatiguants , ereintants et il a fallut faire preuve de courage , de vaillance face aux éléments déchainés !
L'acalmie a été finalement de courte durée et ils en ont a peine profité quelques heures ....

Car elle les voient de nouveau arriver ces nuages noirs dans le lointain !
Tout comme elle a entend de nouveau le grondement de l'orage et cligne des yeux devant les eclairs zebrant le ciel assombri !
C'est reparti pour un tour pense la jeune femme et cette fois c'est pire encore !

Mais s'attendre aux enormes rafales de vents qui vont faire se cabrer le Bélial , puis l'envoyer tanguer de gauche à droite , faire que les vagues immenses vont faire gémir le bois au point de n'entendre que çà , malgré le bruit assourdissant de la mer en furie , faire que les voilures vont se gonfler comme des ballons de beaudruche jusqu'au point de rupture ! Jamais elle n'aurai pu l'imaginer , non !

Elle a l'impression de voir arriver l'apocalypse et de ne rien pouvoir faire pour arrêter tout çà !
Aussi courageusement elle barre le navire , essaye de jouer de ruse avec le vent , l'utilise pour envoyer le Bélial vers l'avant et surtout essayer de sortir de cette enorme tempête le plus vite possible !
Elle prend un peu de repos de temps en temps , mais ne peut dormir... Elle ecoute les gémissements du navire , les rugissements de la tempête , la pluie qui frappe et bat les carreaux de la cabine ... comment dormir quand le déluge s'abat sur vous ...

Elle remonte donc courageusement au créneau et malgré les réticences de son tendre chevalier , malgré la fatigue ,elle reste fidele au poste , ne voulant rien lâcher face à cette furie en face d'elle !

Ca en devient un mano à mano ! C'est elle ou c'est moi pense la jeune rouquine !
Bien sur elle pense aux passagers , à l'equipage qui lui fait confiance et bien sur qu'elle ne mettra jamais leurs vies en danger , mais il y a quand même un peu de folie dans ce genre de combat il faut le reconnaitre et se l'avouer !

Qui gagnera au final ...




Extraits du journal de bord


Lundi 26 -11-1460

Bonjour à tous !

Tuatha à la barre pour ce jour du moins , à croire que le Al savait que nous allions approcher d'une grosse tempête !!grrrrr
Donc devant une enorme tempête que nous affronterons avec vigueur , hargne et courage !! nous l'aurons à l'usure !! mdr
Accrochez vous , çà va drolement secouer !!
Bonne journée quand même et à demain , si la maman poisson ne nous offre pas le gite et le couvert au fond de l'Océan ^^

Vostre Capitaine interimaire ! lol

14h :

C'est parti !! On rentre dedans de plein fouet !!
Couvrez vous çà va mouiller !! hi hi !!

mardi 27-11-1460

Deuxieme jour de tempête !! Les vents continuent de nous baloter dans tous les sens !
Les vagues se font de plus en plus fortes , mais le navire tient bon et l'equipage aussi !!

Bravo Moussaillons !!!

Nous sommes perdus , la boussolle est passée par dessus bord , mais nous essayons de nous guider à l'aide de ...
humm !!
Au pif completement !! mdr
Mais promis nous allons arriver quelque part !! XD

Mercredi 28-11-1460

Les jours se suivent et se ressemblent !
Cette fichue tempête a decidé de nous accompagner jusqu'en Bretagne apparemment !
Elle devait se sentir seule et avoir besoin de compagnie !
N'empêche l'equipage fait un super boulot et je vous en remercie tous et toutes !
Bon je pense que la galère n'est pas terminée et que nous allons encore nous prendre de sacrées bordées , mais tant que le navire tient ,nous tenons aussi !!
Courage Moussaillons nous en viendrons à bout !! hi hi !!

Jeudi 29-11-1460

Toujours pas de changement !
Je suis toujours capitaine pendant que le Al medite , cuve , medite , cuve ....bref il dort quoi !! mdr

Pour resumer la situation actuelle ... et bien ...hi hi !!
Nous sommes toujours perdus quelque part au plein milieu de l'Océan Atlantique ....
Nous suivons toujours la même direction (au pif ) qui j'espere va nous amener dans quelques jours en vue des côtes bretonnes , si ce n'est pas elles nous n'en serons pas bien loin en tout cas !!
Enfin j'espere !! mdr

La tempête fait toujours rage , des vents violents et quelques dégats dus à la force des vagues qui ont abimé un peu la voile avant !
Mais rien de dramatique , nous continuons donc notre chemin !
A demain moussaillons et bonne journée
Vostre capitaine
Tuatha

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Dim 02 Déc 2012, 11:06

Elles étaient loin les préoccupations du quotidien. Ici, la seule chose qui importait c’était lutter contre les vents violents et les tempêtes pour s’assurer que tout le monde arriverait sain et sauf à bon port.

Parfois, des moments d’accalmie permettaient de faire baisser cette tension, si palpable dans les moments compliqués. Et dans ces moments là, Ladoce aimait à se mettre à l’avant du bateau et laisser son esprit vagabonder au loin.

Elle se rappela sa première expérience maritime. Elle devait se rendre à Genève pour aider la garde épiscopale. Et elle se souvint combien les discussions avaient été animées à ce sujet, Espoir s’en donnant à cœur joie pour lui faire peur et pour la taquiner. Comme souvent, une pensée en amène une autre. Un 31 décembre en taverne qui s’était avéré houleux, des retrouvailles mitigées puis travailler ensembles avant qu’elle ne décide de rallier les chasseurs. Non elle n’était toujours pas décidé à leur donner du crédit, mais à Espoir, si, parce qu’en y regardant bien, de tous, c’est celle qui avait le plus de légitimité à choisir cette voie pour se faire entendre, toutes les autres ayant échouées. Cela faisait longtemps qu’elle s’investissait … et quelque part, elle comprenait sa résignation et ce qu’elle avait engendré. Et puis, Ladoce elle-même en son fort intérieur savait pertinemment le moyen qu’avait la Provence d’être sauvée d’elle-même, et c’était loin d’être plus vertueux, juste que ça serait plus … ciblé ! Bref, toujours est il que de tous, c’est quand même Espoir qui lui proposa à la veille de son départ pour sa nouvelle vie, de l’approvisionner en pain à petit prix et ça, elle ne l’oublierait jamais.

Son esprit vagabonda ainsi, se remémorant Marseille à son arrivée. Marseille la virulente, Marseille la vivante, Marseille, que plus jamais elle ne reverrait ainsi. Il y eu ensuite Forcalquier la sereine. Il s’y était fait de vrais amis, certains biens discrets, mais sur qui elle avait pu compter et puis, quelques mois plus tard, elle s’était aperçus que d’autres finalement, utilisaient cette notion d'amitié sans lui donner la moindre valeur. Elle avait été déçue, sur le moment, puis était passé à autre chose, les déceptions liées aux relations humaines se cumulant.
Elle avait ensuite rejoint Draguignan, une drôle d’histoire dans une ville finalement bien peu attrayante. Elle la quitta rapidement pour Arles. Plusieurs mois à aider autant que ce peu la municipalité avant de s’en aller quelques temps. Premier réel besoin de souffler vite transformé en mal du pays. Qui plus est, comme toujours, peu de personnes vraiment responsables et surtout prêtes à prendre des responsabilités, et elle qui trainait comme un boulet son sens aiguë – trop peu être – du devoir. C’est à Marseille qu’elle essaya de reprendre pied, douce illusion puisque qu’aujourd’hui, elle se retrouve au milieu de l’océan à espérer vivre le plus loin possible de ce pays dont l’éloignement la rendait malade alors que maintenant, il lui permet de revivre.

Toutes ces images et ces souvenirs qui viennent s’entremêler dans son esprit lorsqu’un nouveau pigeon lui arrive. Il arrivait du Lys Noir, mais sa bague était différente. Elle se demanda de qui il était et fut surprise de voir qu’il s’agissait de l’épouse de Ghell. Signe de problèmes en perspectives ? Retour à sa cabine pour lire ce message dans le calme.

Comment pouvait-on écrire de telles choses alors même que l’on ne connaissait pas personnellement son interlocuteur. Ladoce était troublée. Elle n’en voulait pas à Ghell d’avoir partagé sa missive, bien au contraire, cela permettait de lever certains doutes qui auraient pu persister. Elle prit donc sa plume pour répondre.

Citation :

Bonjour Hellora,

Je ne sais que dire face à votre missive. Elle m’a troublée, je vous l’avoue. Déjà parce que je ne m’attendais pas à ce que votre époux vous la fasse lire, mais bien loin de moi l’idée que cela me dérange. Ensuite, parce que la réponse en elle-même est sincèrement touchante.

Il est vrai qu’une nouvelle vie s’offre à moi, et qu’elle me fait un peu peur. Je crois que finalement j’ai bien plus peur de retourner sur la terre ferme que de rester sur la mer, toute agitée qu’elle puisse être.

Je sais que je ne suis pas seule, Al et Tuatha, qui ont eu la gentillesse de me prendre à bord du Belial, seront toujours disponibles pour moi, et je ne compte pas couper les ponts avec eux. Ce sont des amis qui ont accepté de partager mon secret, comme vous époux et vous-même donc, ainsi que Ginetdom. Ce sont des choses qui restent gravées à jamais dans la mémoire et surtout dans le cœur.

Mais il est vrai que j’ai besoin de faire aussi d’autres rencontres, de parler d’autres choses que de mon passé, et de voir l’avenir sous un œil que je n’aurais peut être pas envisagé auparavant.

Aussi, vos propositions ne peuvent que me faire plaisir. Je me ferais une joie de faire votre connaissance, autrement qu’à travers les mots de Ghell, et de faire connaissance de la Bretagne à vos côtés ainsi que de votre « tribu ».

Espérons maintenant que la mer ne nous joue pas de mauvais tour et ne vienne pas faire de ma simulation une triste réalité.

Amicalement

Ladoce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mar 04 Déc 2012, 09:08

Mardi 4 décembre

Ladoce appela Tuatha et Ginetdom. Elle avait besoin qu’on y coupe les cheveux et également besoin d’une tenue plus adaptée pour la suite. Quand elles furent là, elle les invita à entrer dans sa cabine, à la fois excitée et anxieuse de ce qui allait se passer. Elle prit donc la situation avec humour, pour détendre l'atmosphère

Laquelle de vous deux est la plus habile avec une paire de ciseaux ?

Elle les regarda sourire aux lèvres

Je tiens tout de même à en garder un peu ! Les raccourcir oui, mais pas de trop non plus, qu’ils tombent sur mes épaules. Qu’en pensez-vous ?

Oh et aussi, est ce que l’une de vous aurait une tenue à me prêter ? Je ne veux pas descendre du bateau avec une de mes robes. Ladoce ne sera plus, donc plus de chichi ! Par contre, je vous en offre volontiers une si vous le souhaiter. Ce sont toutes des robes de couturiers cousues dans des étoffes de grande qualité, et elles seront ensuite vendues, alors si je peux vous en faire profiter, j’en serais très contente !


Elle ouvrit la malle pour leur faire signe de regarder, puis prit place afin que commence son petite – car elle serait tout de même petite –métamorphose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuatha
Dito envesti
avatar

Nombre d'interventions : 230
Localisation InGame : Au sommet de la vague ....
Métier : rebelle et corsaire dans l'âme
Date d'inscription : 21/05/2012

Feuille de personnage
Nom: De Danann
Titre de noblesse: Roturier
Fief : Le fil de l'eau

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mar 04 Déc 2012, 19:41

Mardi 04 Decembre 1460 :

La tempête avait finit par se calmer et ils s'en etaient finalement sortis sans trop de dégats .
Fatigués certes ils l'etaient tous , l'equipage , le capitaine et même les passagers ...
Mais la rouquine regardait avec fierté ce navire qui avait finalement fait le gros dos et bravé ces intemperies avec brio !

Elle aurait pu sourire , mais c'etait sans compter désormais sur cette etendue d'eau qui se profilait encore devant elle et dont elle ne voyait pas le bout !
Elle espere sincerement que les côtes bretonnes vont se profiler dans la journée , au pire le lendemain matin !

Mais il faut voir le bon côté des choses , ils approchent doucement du lieu de leur installation définitive ... La Bretagne !

Soudain un matelot surgit près d'elle et lui tend un mot !
Mot ecrit de la main de Ladoce , elle souhaite sa présence dans sa cabine !
Laissant la barre au second , elle se dirige vers les coursives et frappe à la porte de Lad puis sans attendre ouvre et entre !

Après les salutations d'usage elles discutent bien evidemment de la transformation de la jeune femme !
Il fallait bien se douter que ce jour allait arriver pense la rouquine avant de sourire à la phrase de Lad


Citation :
Laquelle de vous deux est la plus habile avec une paire de ciseaux ?

Si vous n'avez pas peur Lad , je veux bien les couper ... au niveau des epaules comme vous le souhaitez !
Dites ... vous ne songez pas à les teindre vos cheveux ?


Lui sourit d'un air malicieux

Le roux vous irait bien !! hi hi !!
Sinon pour les vêtements j'en ai à disposition bien sur , mais je pense que Ginet aussi ...


Regarde Ginet et lui sourit

Vous seriez d'accord pour donner une tenue ou deux à Lad , en echange la Comtesse nous laisse choisir dans ses vêtements luxueux , je ne prendrais rien , nous n'avons pas tout à fait la même taille !

Tout en parlant la jeune rouquine coupe dans la masse de cheveux bruns ... un petit tas s'empile à ses pieds et elle fait au mieux pour que cette nouvelle coupe soit seyante !
Repose les ciseaux et fait le tour pour admirer son oeuvre ^^


Voilà Lad , c'est fait ....
Qu'en pensez vous ?


Lui tend un miroir et attend le verdict
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mer 05 Déc 2012, 07:46

Se teindre les cheveux. Elle y avait pensé la violette et elle allait le faire, mais modérément donc surement pas rousse! Non pas que cette couleur lui déplaise, elle trouvait au contraire beaucoup de charme aux filles rousses, mais brune elle était et brune elle resterait

Roux, je ne pense pas Tuatha, mais il est vrai que vais me débarrasser de ces reflets violets pour devenir ... une brune ... sans reflets ? ^^Après, brune je suis, brune je resterais, je ne saurais être autrement.

Elle parti à rire de bon cœur.

Quand vous les aurez coupé, nous n'aurons qu'à rajouter de la teinture pour les rendre plus noirs si vous le voulez bien.

Elle se tut alors, Tuatha prenant les ciseaux. Elle voyait ses mèches tomber, les unes après les autres comme tombent les feuilles mortes pour que de plus belles ne sortent au printemps, redonnant de la vie aux arbres et à la nature entière.

Une fois la coupe finie, elle prit dans ses mains le miroir qu'on lui tendait.


C'est parfait. Je risque d'avoir un peu plus froid cet hiver, mais j'y survivrais.

Quelle ironie se dit elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuatha
Dito envesti
avatar

Nombre d'interventions : 230
Localisation InGame : Au sommet de la vague ....
Métier : rebelle et corsaire dans l'âme
Date d'inscription : 21/05/2012

Feuille de personnage
Nom: De Danann
Titre de noblesse: Roturier
Fief : Le fil de l'eau

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mer 05 Déc 2012, 13:03

Citation :
C'est parfait. Je risque d'avoir un peu plus froid cet hiver, mais j'y survivrais.

La rouquine eclate de rire et ramasse le tas de cheveux sur le sol

Vous les voulez en souvenir Lad ?

Pour la teinture je vais aller fouiner dans mes affaires , il parait que j'ai toujours des tas de choses inutiles dans mes bagages , mais au final elles servent toujours !
En même temps je regarderai pour une tenue de paysanne ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Mer 05 Déc 2012, 20:52

Tuatha a écrit:
Vous les voulez en souvenir Lad ?

De diou! Non ça ira ^^ Quelle drôle d'idée ^^

Et c'est ainsi que se finit la journée, une teinture, des essayages et des travaux sur le bateau. Une journée à la fois sympathique et remplie d'émotion. Demain, les choses seraient différentes mais c'était son choix et elle l'assumerait. Bien sur que des gens allaient lui manquer. Bien sur qu'elle aurait des moments de nostalgie. Mais à côté de ses projets, des nouvelles rencontres et des découvertes qu'elle espérait faire, cela semblait dérisoire.

La nuit tombant, elle se retira dans sa cabine et elle pria, un long moment. Elle remercia le Très Haut, pour les gens qu'il avait mis sur sa route chaque jour, pour la force qu'il lui avait donné dans chaque étape de sa vie, et pour qu'il protège tout ceux qu'elle aimait. Puis elle s'endormit, malgré tout, sereine.


Mercredi 5 décembre, fin d'après midi

Les côtes bretonnes. Ça y est. Les voilà arrivés. Ça y est. Adieu Ladoce. Elle regarda une dernière fois la couronne qui était posée sur son son écrin et la prit dans ses mains avant de sortir.
Une caresse à son chat et son chien, ses compagnons de vie, qu’elle n’aurait laissés pour rien au monde là bas. Jason lui, après tant d’années à ses côtés, n’avait pas été du voyage, ni Tess, sa jument. Dans son testament, elle les confie à Eavan en sachant qu’elle, mieux que quiconque, saura s’en occuper.

Un coup d’œil dans la cabine, toutes ses affaires étaient bien rangées dans ses malles.

Elle s'approcha du bord, scruta l'océan, et sourire aux lèvres, elle jeta le plus loin possible sa couronne dans la mer bien moins agitée que les jours précédents. Elle la regarda couler, doucement .... jusqu'à disparition.

L’heure était venue, elle alla rejoindre le capitaine.


Bonsoir Al,

Nous arrivons à ce que je vois. Une bonne chose. Bien qu’entre nous, je me plaisais finalement en mer. Je pense suivre des cours de navigations quand nous arriverons.


Elle s’approcha de lui et lui prit les mains.

Al, du fond du cœur, je te remercie pour ce que tu m’aides à faire. Tu ne peux t’imaginer combien cela compte à mes yeux. Et je veux que tu saches que, même si je prends un peu de distance pour me reconstruire, jamais je ne serais loin de toi, et du nouvel amour de ta vie. Vous serez dans mon cœur, ad vitam eternam.

Elle lui sourit et lui donna une étreinte chaleureuse.

A présent, il te faut prendre la plume, et écrire à mon frère d’abord, pour l’en informer, et qu’il se charge des funérailles, puis à Farwen, bien sur, ma vassale doit être mise au courant avant les autres. Enfin tu écriras à la nouvelle maitre d’armes, puisqu’aux dernières nouvelles, mon amie la baronne des Arcs a reprit cette charge. Elle se chargera d’ouvrir la succession.
Une nouvelle vie s’ouvre à moi mon ami, et je suis, sincèrement, heureuse !


Elle resta près de lui, lui dictant le contenu de chacune des missives.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ginetdom
Arrivant(o) Prouvençal(o)
Arrivant(o) Prouvençal(o)
avatar

Nombre d'interventions : 43
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 06 Déc 2012, 05:55

Elle avait assisté à la métamorphose de Ladoce elle retourna dans sa cabine à la recherche de vêtements qui pourraient lui convenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuatha
Dito envesti
avatar

Nombre d'interventions : 230
Localisation InGame : Au sommet de la vague ....
Métier : rebelle et corsaire dans l'âme
Date d'inscription : 21/05/2012

Feuille de personnage
Nom: De Danann
Titre de noblesse: Roturier
Fief : Le fil de l'eau

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 06 Déc 2012, 08:57

Après la métamorphose de Lad , elle avait regagné la barre songeuse ....
Ca lui faisait bizarre de voir la Comtesse habillée avec de simples vêtements et désormais brune de chez brune !
Mais bon c'etait son choix et elle le respectait , elle arrivait même très bien à comprendre comment elle en etait arrivée là ....

Le navire continuait d'avancer , fendant les vagues qui doucement venaient frapper sa coque !
Le vent etait au sud ouest et les voiles gonflées à bloc , leur direction etait au Nord Est , elle avait continué de maintenir ce cap même pendant les tempêtes et c'etait semble t'il la bonne solution vu qu'ils arrivaient en vue des côtes bretonnes !

Enfin le bout du voyage etait devant leurs yeux.......




Dernière édition par Tuatha le Jeu 06 Déc 2012, 09:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al1
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5175
Localisation InGame : Arles, Forcalquier dans le coeur
Métier : sans
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Nom: Al de Koenigs
Titre de noblesse: Senhor
Fief : Aureille

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 06 Déc 2012, 09:24

Ainsi le moment était venu, il regrettait ce choix mais ne pouvais qu'aider son amie.
Il plongea son regard dans le sien encore une fois


Tu es bien sure de toi ?

Il connaissait la réponse et s'installa pour écrire

Citation :
A vous, Oursaring de Lorso, Seigneur du Paradou,

Moi, Al de Koenig, Seigneur d'Aureille et vassal de votre sœur, Ladoce,

prend la plume ce jour avec beaucoup de difficulté. Le drame qui vient de se produire est si frais, que je ne trouve pas les mots pour vous en informer.

Cependant, je me le dois.

l'accident s'est passé aujourd'hui. Je ne saurais pas vous en donner les détails. Depuis quelques temps, Ladoce aidait aux travaux comme les autres membres de l'équipage, malgré son manque d'expérience. ça lui plaisait. La tempête était fini, et la mer, moins agitée, restait quand même houleuse et comme nous approchons des cotes il y avait beaucoup de manœuvres à faire.
Nous étions tous occupés, nous ne nous sommes pas aperçus dessuite qu'elle n'était plus là. Quand j'ai constaté que la voile dont elle s'occupait n'était pas mise correctement, je suis allé voir ce qu'elle faisait, et elle n'était plus là.

Nous avons cherché partout, nous l'avons appelé mais il était trop tard.

Oursaring, votre sœur, mon ami, notre vassale, est passée par dessus bord et n'y a pas survécu. C'est horrible. Je sais que c'est moi qui lui ait proposé de se joindre à nous, jamais je n'aurais imaginé revivre telle tragédie.

Je ne trouve pas les mots pour vous exprimer la peine que je ressens et le chagrin que doit être le votre à la lecture de ce courrier. Je préviens la Dame de Maussane et le Maitre d'armes de l'AHAO.

Une fois que nous serons à terre, je m'arrangerais pour vous faire retourner ses quelques effets personnels. Puisse le Très Haut vous aider à supporter cette terrible perte.

Bien à vous,

Al1 de Koenigs
Seigneur d'Aureille

Le premier pigeon à peine envolé il reprit la plume

Citation :
A vous, Farwen dou Paradou, Dame de Maussane,

Moi, Al de Koenig, Seigneur d'Aureille et vassal la Comtesse de Fontvieille, Ladoce de Lorso,

ai le regret de vous informer du décès de notre suzeraine, en ce mercredi 5 décembre 1460, disparu aux larges des côtes bretonnes, emportée par l'océan, alors même qu'elle effectuait des manœuvres sur le Belial.

J'en ai informé son frère et m'apprête à en informer le Maitre d'Armes de l'AHAO, mais comme vous êtes sa vassale, il m'a semblé important de vous prévenir avant le reste de la noblesse.

Puisse le Très Haut nous aider à surmonter le chagrin causé par cette nouvelle perte.


Bien à vous,

Al1 de Koenigs
Seigneur d'Aureille

Elle lui dictait un nouveau message

Citation :
A vous, Atchepttas Ysagarde, Baronne des Arcs sur Argens, Maitre d'Armes de l'AHAO

Moi, Al de Koenig, Seigneur d'Aureille et vassal la Comtesse de Fontvieille, Ladoce de Lorso,

ai le regret de vous informer du décès de sa Grandeur, en ce mercredi 5 décembre 1460, disparu aux larges des côtes bretonnes, emportée par l'océan, alors même qu'elle effectuait des manœuvres sur le Belial.

Je vous laisse le soin de prévenir la noblesse provençale, qui, je l’espère, ne restera pas insensible à cette tragédie, et de prendre les dispositions nécessaires suite à ce décès.

Puisse le Très Haut nous aider à surmonter le chagrin causé par cette nouvelle perte.

Bien à vous,

Al1 de Koenigs
Seigneur d'Aureille

Il la regarde longuement

Voila, une page se tourne, j'espère que ta nouvelle vie te rendra heureuse
Sache juste que je serai toujours là pour toi







_________________
]
Al de Koenigs
Seigneur D'Aureille


Epoux à jamais de la belle, tendre ....... défunte Belissende de Biel

Plutot la mort que la souillure


Dernière édition par Al1 le Jeu 06 Déc 2012, 09:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuatha
Dito envesti
avatar

Nombre d'interventions : 230
Localisation InGame : Au sommet de la vague ....
Métier : rebelle et corsaire dans l'âme
Date d'inscription : 21/05/2012

Feuille de personnage
Nom: De Danann
Titre de noblesse: Roturier
Fief : Le fil de l'eau

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 06 Déc 2012, 09:33

La Bretagne 06 décembre 1460


Les heures suivantes furent occupées à envoyer les pigeons au maire et au chef de port !


La place manquait visiblement , mais ils allaient trouver une solution d'après les autorités !

En effet , ils n'eurent pas longtemps à attendre , un dernier pigeon vint apporter la bonne nouvelle , une place venait d'être liberée et ils pouvaient accoster !
Il ne fallut pas beaucoup de temps pour enclencher la manoeuvre et en tout début de soirée le Bélial etait à quai dans le port !

La passerelle mise , tout le monde débarqua , pendant que la rouquine faisait un dernier tour du navire et envoyait un mot de remerciement au maire et au chef de port !
Une nouvelle vie commencait pour eux .....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farwen
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2786
Localisation InGame : Arles
Métier : Cultivatrice de blé et de maïs, et forgeronne de temps en temps
Date d'inscription : 02/04/2009

Feuille de personnage
Nom: Florence dou Paradou
Titre de noblesse: Dona
Fief : Maussane les Alpilles

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Jeu 06 Déc 2012, 21:01

Il fait froid sur Arles, le mistral s'est levé et l'hiver est en avance. Flo rentre de sa forge en n'ayant qu'une envie, se mettre au chaud! et puis avaler un pissadou de tisane, et jouer avec son fils au coin du feu sous le regard mi amusé mi réprobateur de la mamé.

Elle pousse la porte, la referme rapidement pour conserver la chaleur dans la maison mitoyenne de sa chère cousine, et contemple un spectacle qui la ravit jour après jour.
Un petit bout de presque 3 ans, qui lève la tête en entendant la porte, l'appercoit, saute sur ses pieds en abandonnant jeux et/ou nourriture et se jette dans ses bras. Puis fièrement campé sur ses gambettes, il lui prend la main et l'amène vers son occupation du moment, en l'abreuvant de commentaires et récits divers sur sa journée en compagnie de la mamé.

Aujourd'hui donc il a décidé de construire un cheval en bois - enfin, en brindilles - et a mangé le reste de croquants aux amandes d'hier. Et il a vu un loup au loin dans la garrigue - si si, un loup! - ou peut-être un chien, mais enfin un gros, bref un animal à 4 pattes et en voudrait un à la maison.

Flo devine la grimace de la mamé à l'idée d'un chien dans ses plantes et racines, et s'emploie donc à dissuader l'enfant de partir immédiatement à la recherche de l'animal. D'ailleurs le chat lové au coin du feu n'apprécierait que fort peu cette concurrence.
Ce qui les mène immédiatement à l'occupation suivante : jouer avec le chaton, recueilli par Alex quelques semaines plus tôt, et prénommé flocon-de-neige parce qu'il est blanc à poils longs en forme de boule... et tout doux! la mamé a rouspété, a craint pour ses amis les oiseaux, et a vite été rassurée : le chat - pas fou! - préfère jouer avec Alex au coin du feu et boire du lait plutot que devoir chasser les oiseaux dehors par ces températures hivernales. et pour cet été, on verra bien. un souci après l'autre.

D'ailleurs la mamé sait bien qu'une mauvaise nouvelle arrive. la corneille l'a prévenue un peu plus tôt dans l'après midi : un messager noir, annoncant chagrin et deuil arrive à tire d'ailes depuis l'autre bout du royaume.
Du coup quand elle entend un battement d'ailes fourbu mais profond, elle ouvre immédiatement à l'oiseau, le décharge de son fardeau et le remet dehors avec des graines, de l'eau et du gras pour se refaire une santé avant de repartir avec une éventuelle réponse.

Et c'est le visage grave qu'elle tend le parchemin froissé par le long voyage à la maitresse de maison, tout en détournant l'attention d'Alex et du chat avec le cheval de brindilles, revenu rapidement à l'état de brindilles tout court après quelques minutes de jeu.

Flo prend donc le courrier, interroge la mamé du regard, puis se pose sur le fauteuil pour décacheter le courrier et lire


Al1 a écrit:
A vous, Farwen dou Paradou, Dame de Maussane,

Moi, Al de Koenig, Seigneur d'Aureille et vassal la Comtesse de Fontvieille, Ladoce de Lorso,

ai le regret de vous informer du décès de notre suzeraine, en ce mercredi 5 décembre 1460, disparu aux larges des côtes bretonnes, emportée par l'océan, alors même qu'elle effectuait des manœuvres sur le Belial.

J'en ai informé son frère et m'apprête à en informer le Maitre d'Armes de l'AHAO, mais comme vous êtes sa vassale, il m'a semblé important de vous prévenir avant le reste de la noblesse.

Puisse le Très Haut nous aider à surmonter le chagrin causé par cette nouvelle perte.


Bien à vous,

Al1 de Koenigs
Seigneur d'Aureille

Le parchemin s'échappe des mains de Flo et va se déposer doucement au sol.
Pas un son, pas une parole, pas une larme ne s'échappe de la jeune femme.
Pas même un battement de cils!
Elle a le regard vide et absent, et le silence semble émaner de sa personne.


Maman??

Alex a remarqué l'attitude de sa mère et s'en inquiète. Le chat et les brindilles ne l'intéressent plus, seul compte le comportement inhabituel de la femme sur ce fauteuil.
Il se lève et s'en approche, pose une main - pas très propre - sur sa houppelande et répète doucement


Maman??

C'est le contact de la main de son fils qui la ramène à la réalité.
Elle ne le regarde pas, se lève comme un automate et va prendre un parchemin neuf et une plume bien taillée, s'asseoit et rédige avec force ratures


Citation :
A vous, Al de Koenig, Seigneur d'Aureille

votre parchemin , cette triste nouvelle missive me va droit au coeur.

merci à vous de m'avoir prévenue si vite.

j'espère vous revoir prochainement, pour partager avec vous ses derniers moments, et nos souvenirs de la femme merveilleuse qu'elle fût.

je vous laisse à votre chagrin, le mien est trop grand pour qu'Aris pour que qui que ce soit m'aide à le porter.

à vous revoir,

Florence dou Paradou, dame de Maussane-les-Alpilles

Elle cachète le parchemin, et n'a pas le temps de regarder la mamé que celle-ci l'a pris et attaché au volatile sur sa fenêtre, lui a murmuré quelques paroles - magiques peut-être? - et l'a fait s'envoler.
Et puis elle tend à la dame une grande tasse de tisane de sa composition, pour tenter d'adoucir sa peine - ou du moins pour ramener sa conscience vers son fils et la maison.

_________________


Florence dou Paradou, dite Farwen, Dame de Maussane les Alpilles
Cor, Tero, Integrita
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   Ven 07 Déc 2012, 20:54

Les courriers étaient parfaitement rédigés. Elle regardait les pigeons s'envoler les uns après les autres, puisse Aristote lui pardonner le choix qui était le sien. Soutenant le regard de son ami, elle acquiesça à sa dernière phrase.

Voila, une page se tourne, j'espère que ta nouvelle vie te rendra heureuse
Sache juste que je serai toujours là pour toi


Je ne sais pas si je serais heureuse, mais je serais au moins libre et amputée d'un poids qui se faisait de plus en plus lourd à porter, donc moins malheureuse, et ce, grâce à toi.

puis, d'un ton moqueur, elle lui balança en riant

je t'ai choisi pour connaitre mon secret, alors encore heureux que l'on reste présents l'un pour l'autre, je n'envisageais pas que tu te débarrasses de moi comme ça!

Allez mon Capitaine, à présent, il est temps d’amarrer et de retrouver la terre ferme!


elle resta ainsi près de lui, à l'observer, qui sait, elle pourrait bien avoir envie de suivre des cours de navigation après ça

La Bretagne 06 décembre 1460

Ils venaient tous de débarquer, chacun avec ses projets en tête. Plus aucun d'entre eux ne prononcerait le nom de Ladoce, et c'est une jeune dame inconnue et emmitouflée dans sa cape qui accompagnait le petit groupe

C'est qu'il fait froid dis moi dans ton pays Tuatha! J’espère que tu connais une bonne auberge où nous nous sentirons au chaud.

Oui, une nouvelle vie commençait pour eux!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP fermé]Il faut vouloir vivre et savoir mourir *
» LEs zobals il faut payer pour en savoir plus
» Il faut savoir dire merci (gargote languedoc. )
» Tout ce qu'il faut savoir sur le commander
» « Parfois, il faut savoir lâcher prise et dire au revoir »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: