Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [RP] La roue tourne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mer 25 Juil 2012, 06:40

Ainsi c'était donc ça... Hersende soupesa les propos, prenant en compte la susceptibilité quasi légendaire de la Vicomtesse et son propre épuisement qui risquait de lui faire perdre la patience qui lui avait valu son surnom lorsqu'elle était Comtesse. Les disputes avec Eavan pouvaient prendre des proportions insoupçonnables...

Vous accuser de ne pas dire la vérité? J'en doute Eavan... Il n'y a pas plus honnête que vous...

Hersende se rappelait très bien ce qu'elle avait ressenti à la lecture dans les minutes du greffier du témoignage d'Eavan. Elle avait fait citer trois personnes qui avaient assisté à l'ADN et même parfois commenté les échanges qui avaient conduit le Comte d'Orange à prendre une offre d'emploi dans la Mistrale, comptant que leurs récits rétablissent la vérité. Mais Kalaha n'avait même pas été convoquée par le Procureur. Quant à Guirre et Eavan, leurs témoignages avaient été si vagues que l'accusation du Comte, dont les mots résonnaient encore aux oreilles d'Hersende : "Qu'elles sentent l'odeur de son mensonge" ne pouvait être démentie et que l'honneur bafoué de la Marquise resterait entaché.
De toute façon le Comte avait disparu dès le début de ses procès, que ce soit au tribunal comtal, à la CSMAO où il était accusé de haute trahison ou au Tribunal héraldique.


Je ne me rappelle plus exactement les termes que j'ai employés dans mon courrier : j'ai dû y exprimer la déception que j'avais éprouvée au constat que vos souvenirs étaient très flous sur les événements, mais je ne pense pas vous avoir dit que vous ne disiez pas la vérité.

Hersende s'arrêta là, plongeant dans sa soupe dont elle prit lentement plusieurs petites gorgées. Elle se rappelait la douleur à la réception de la réponse, très sèche, dans laquelle Eavan l'accusait d'avoir voulu lui faire commettre un faux témoignage, remettant elle aussi en cause son honnêteté. Rejetée même par celle en qui elle avait une grande confiance, confiance qu'elle croyait réciproque, elle avait griffoné une brève missive qui se terminait par :" tout est dit entre nous".
Depuis elles ne s'étaient pas reparlé, sauf dans les lieux de travail où elles discutaient... s'affrontaient?


Le silence retomba, ponctué de bruits de voix confus qui venaient de la cuisine.

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Ven 27 Juil 2012, 16:44

Eavan avait écouté attentivement. Oui c'était bien cela, de la déception à l'écoute de son témoignage. Et l'on ne peut être déçu que si ce qui est dit n'était pas attendu .. Or la vérité n'est pas multiple. Exprimer une si vive déception avait été comme signifie qu'on n'en croyait pas un mot .. Qu'on mentait. La vicomtesse ne se souvenait pas d'avoir accusé Hersende de faux témoignage mais de lui avoir signifié que c'est ce que la Marquise sous entendait en lui tenant son discours. Qu'elle accusait la Gaelig d'avoir commis un faux témoignage ... Au moment des échanges il y avait déjà trop de passions. Eavan était plus qu'agacée des crépages de chignon qui envenimaient les discussions de l'ADN et d'ailleurs. Hersende de Brotel et Savie Audisio étaient tout simplement incapables de se comporter comme deux adultes responsables lorsqu'ils étaient dans la même pièce, il fallait forcément que l'on en revienne à leurs querelles plutot qu'au sujet de départ, aussi important puisse-t-il être. Et puis ... Hersende avait eu une ou deux maladresses qui avaient déjà contrariée la Gaelig. Ceci dit, la vicomtesse pouvait maintenant se mettre à la place de la Marquise. N'aurait elle pas explosée plus tot face à la mauvaise foi du Comte d'Orange et à ses sous entendu souvent plus qu'insultants ?

Eavan regardait le feu et était songeuse. Finalement elle reporta à nouveau son regard sur Hersende.


L'expression de votre déception était si vive que je l'ai reçue comme une accusation de vouloir protéger le Comte. Mais, ne trouvez vous pas amusant que l'on ne parvienne même plus à se souvenir des mots exacts qui nous furent si douloureux ?

Léger sourire. Avec lenteur, raideur peut être, Eavan alla fouiller les poches de son gilet et finit par en sortir une flasque. LA flasque. Celle qui ne la quittait jamais. D'un autre geste raide, la vicomtesse rapprocha les deux godets et entreprit de les remplir de quelques pouces de liquide. Elle le fit sans rien demander à Hersende et toujours avec une certaine raideur, déposa un des deux godets devant elle.

Vous savez ... je suis d'avis que les trahisons, les vraies, on ne parvient jamais à les voir s'atténuer dans nos souvenirs. Elles restent vivaces, telles un poison. Elles nous enflamment tantôt le coeur puis le glacent l'instant d'après.


Posant la flasque sur la table, elle attrapa son godet et le tendit devant elle, en direction d'Hersende. Un sourire aux lèvres. L'odeur ne tromperait personne. L'alcool sentait fort. De l'eau de vie de mirabelle, en provenance d'un ancien souterrain du castel de Salon. Une vraie merveille "qui réveille les morts". C'était ce qui était écrit mot pour mot sur le parchemin qu'elle avait trouvé avec les quelques tonneaux. La bénédiction de Salon.

Santé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Ven 03 Aoû 2012, 21:50

Hersende n'en croyait pas ses oreillles... Eavan, la rigide Eavan, celle qui ne transigeait sur rien, lui proposait de passer outre leur querelle et lui offrait à nouveau son amitié? Jamais elle n'aurait pu croire une telle chose possible... Une bouffée de joie l'envahit... et l'incongruité de la situation lui parut soudain.

Des hommes étaient morts aujourd'hui... d'autres étaient blessés, ses gardes et surtout le cocher qui reposait désormais entre les mains expertes de la guérisseuse du hameau. Eavan portait un bandage sur son bras ouvert encore non soigné. Hersende avait été meurtrie dans sa chair et sa fierté avait connu une cuisante humiliation au moment où elle s'était retrouvée tremblante devant son agresseur. Celle-ci s'estomperait avec le temps mais la honte de sa faiblesse ne disparaîtrait sans doute réellement jamais..
Pourtant, Hersende savait que ce jour, et particulièrement ce moment, devant la vaste cheminée d'une salle obscure dans une femme fortifiée, resterait pour elle marqué d'une pierre blanche. Elle prit conscience que cette rupture avec Eavan et le sentiment d'avoir perdu son respect lui avaient pesé infiniment plus encore qu'elle ne l'avait ressenti.

Elle retint une envie subite de se lever et de prendre Eavan dans ses bras pour l'embrasser, attitude qui eût paru bien éloignée de la retenue dont elle faisait preuve habituellement et qui eût certainement entraîné une vive protestation de ses membres endoloris, mais son regard pétilla quand elle dit à son amie avec un doux sourire :


A votre santé, Eavan.

Elle prit une gorgée de liquide, si fort qu'il laissa une trace de feu dans sa gorge et lui amena les larmes aux yeux, mais tellement parfumé!..
D'une voix étranglée - par l'alcool ou par l'émotion? - elle ajouta :


Que le Très Haut nous protège!

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Dim 12 Aoû 2012, 17:02

Rien n'avait bougé.
Tout avait pourtant changé.

Eavan déglutit avec délectation la gorgée d'eau de vie qui lui brulait la bouche depuis quelques instants. Le sourire d'Hersende se reflétait sur le visage de la vicomtesse. Doucement elle vida son verre, amusée par les mots de la Marquise.


En ce qui vous concerne je suis convaincue qu'il veille bien sur vous ... Je n'avais aucune raison d'être là ...

Léger sourire en coin.

J'ai toujours énormément de chance quand je me ballade.

La jeune femme laissa échapper un soupir amusé avant de grimacer un peu. L'alcool l'avait revigorée de par sa brûlure mais son corps n'en était pas pour autant, pas encore ?, anesthésié. Avec raideur, elle se redressa pour poser le godet, vide, et prendre le bol de soupe, à température buvable espérait elle.

J'imagine que vous, ce n'est pas par nostalgie que vous avez prit la "route" de Toulon en voiture ...

La Gaelig, à tête reposée, commencait à se poser des questions. Jusqu'ici cela ne l'avait pas vraiment choqué mais tout de même, la Marquise était bien loin d'Avignon, sur des routes peu sécurisées ... Il devait y avoir une raison. Et connaissant Hersende, la raison devait concerner la Provence. Et Eavan, ce qui touchait à la Provence l'intéressait toujours ... En vérité, en cet instant, la fatigue se la disputait à la curiosité. Quelques gorgées de soupe plus tard, la jeune femme releva la tête vers Hersende. Son amie était elle disposée à discuter ou souhaitait elle plutot se reposer, ce qui serait hautement compréhensible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Lun 13 Aoû 2012, 21:35

Le feu ronflait, apportant une douce chaleur, à moins que ce ne soit l'alcool...

Point besoin de parler, juste un peu... pour faire durer le moment de quiétude. Une pause bienheureuse après une journée tourmentée, des jours et des semaines agitées où les moments où elle pouvait relâcher la tension se faisaient rares.

Sur la fatigue, la prune l'avait plongée dans une douce torpeur. Elle buvait machinalement sa soupe, dont elle aurait été incapable de donner le goût quoiqu'elle parût savoureuse.
Hersende reprit conscience aux propos d'Eavan et, apercevant la Vicomtesse esquisser une grimace, se rendit compte que son sauveur portait les séquelles de son acte de bravoure.

Le silence était retombé, entrecoupé par le sifflement des bûches dans l'âtre. Elle se redressa un peu, elle aussi réprimant une grimace alors que ses muscles endoloris protestaient devant tout mouvement.


Non, quoique je regrette de ne pas avoir mieux connu Toulon. Les anciens Toulonnais que j'ai fréquentés m'ont donné envie de découvrir le cadre qui a forgé leur esprit de résistance pendant la guerre... Mais actuellement, Toulon est plutôt un point faible de la Provence. Le site est accessible aux navires, pas assez surveillé à mon goût... et des pirates peuvent y aborder sans que nous le sachions... Aussi venais-je voir comment nous pourrions y renforcer la sécurité. Apparemment, ce ne serait pas inutile...

Elle reprit une gorgée de sa soupe, mais soudain une femme âgée portant un panier descendit les escaliers et se dirigea vers les deux femmes blotties près de la cheminée.

Vos Seigneuries veulent que j'panse leurs blessures? dit-elle d'une voix haut perché en esquissant une révérense maladroite.

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Lun 13 Aoû 2012, 23:32

Eavan regardait les flammes en écoutant les propos d'Hersende. Oui Toulon était autrefois une cité de caractère, aux gens souvent discrets mais fichtrement tenaces. La résistance à Toulon ... Cela n'était pas de vains mots ... La vicomtesse sentit un léger sourire étirer ses lèvres ... Et hop, encore une bouffée de nostalgie. Et aujourd'hui Toulon était un point faible ... Quelle ironie ... Mais la Marquise avait raison, et les évènements de la journée de toute façon lui auraient donné raison. La situation était dangereuse.
Eavan allait proposer quelquechose lorsque l'herboriste s'adressa à elles.


Occupez vous de Sa Majesté, répondit la jeune femme promptement. Un sourire en coin fut visible sur son visage, amusé. Hersende n'avait pas le choix et cette fois ci, la Gaelig lui coupait volontairement l'herbe sous le pied. Hors de question que la Marquise attende plus encore d'être soignée.

Avec une raideur qu'elle tentait de masquer au mieux, parce que cette fois il y avait une autre paire d'yeux et qu'Eavan avait l'habitude de ne faire montre que d'un minimum de faiblesse en public, la jeune femme se leva. Elle comptait bien laisser de l'intimité à Hersende, persuadée que la marquise préfèrerait être seule pour recevoir des soins. Lentement la vicomtesse récupéra son épée et amorca un mouvement en direction de la porte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 10:32

Hersende eût volontiers cédé la place à Eavan, mais elle n'allait pas la contredire devant des villageois sur lesquels s'exerçait l'autorité de la Vicomtesse. Ceci dit elle ne se sentait pas de se dévêtir dans cette salle commune où certes les habitants de la maison se faisaient discrets, mais circulaient par moments.

Restez donc auprès du feu, Eavan, je vais suivre cette brave femme. Peut-être faudra-t-il que je m'allonge pour lui montrer les zones meurtries...

Oh que c'était dur de bouger! Chaque parcelle de son corps se refusait à exécuter le moindre mouvement... Par un effort de volonté, elle s'extirpa péniblement de la chaise - sans doute celle de Girome - dans laquelle elle était lovée depuis un moment, confortablement appuyée aux accoudoirs.

Je vous cède la chaise, elle sera plus confortable que ce coffre... J'espère que nous n'en aurons pas pour longtemps, votre blessure, ajouta-telle en regardant le bras de la Vicomtesse - nécessite également des soins.

La vieille femme s'éloigna en direction de l'escalier, son panier au bras et la Marquise la suivit d'un pas raide, regardant avec inquiétude les marches qu'il allait falloir gravir.

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 11:11

Eavan revint sur ses pas. D'un geste elle déposa à nouveau l'épée sur le coffre. Son regard ne quittait pas Hersende. La pauvre peinait à se mouvoir. Normal au vue des péripéties du jour. La Gaelig se laissa réagir, sans tenir compte du protocole, de sa retenue habituelle. Elle se hata, de son mieux, à hauteur de la marquise et se glissa à coté d'elle. Le geste était naturel, aider une amie. Certes il y avait les rangs, les fiertés et le reste mais Eavan savait que dans cette pièce elles n'étaient ni l'une ni l'autre obligées de porter un quelconque masque.

Laissez moi vous aider, souffla-t-elle simplement à l'adresse de son amie.

La vicomtesse était certes cabossée elle aussi, mais elle, à l'inverse d'Hersende, n'avait pas de difficulté à marcher et aucune de ses jambes ne risquait de la laisser choir au beau milieu des escaliers. Si elle évitait tout mouvement du bras gauche et qu'une partie de son dos la faisait souffrir, elle pouvait bien préter un peu de ses jambes à Hersende. Elle n'aurait qu'à redescendre auprès du feu ensuite et attendrait son tour sagement.
La jeune femme comptait bien profiter du temps que l'herboriste passerait avec Hersende pour nettoyer son épée. Cela lui occuperait les mains et lui permettrait de réfléchir aux choses à faire le lendemain. Ses gens devaient être morts d'inquiétude. Il lui faudrait les prévenir au plus vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 12:01

En temps normal, Hersende eût refusé l'aide de la Vicomtesse, ou de quiconque d'ailleurs, et se fût efforcée de monter seule. Mais la journée avait été éprouvante... et l'intimité retrouvée avec Eavan lui fit considérer le geste comme naturel et amical, le genre de geste qu'on se saurait refuser sans froisser la personne qui le fait. Aussi s'appuya-t-elle sur le bras de la jeune femme après s'être assurée qu'il ne s'agissait pas de celui qui était blessé.

Tout en montant les marches, elle lui demanda :

Les pirates qui s'étaient installés à Toulon, d'après ce que vous nous avez narré, il faudrait les faire surveiller. Nous ne pouvons nous permettre de les laisser repartir sans les décourager définitivement de choisir ce village comme port d'attache. Or s'ils découvrent leurs hommes morts, ils risquent de lever le camp rapidement sans demander leur reste... et revenir d'ici quelques temps.
Dès que nous serons soignées l'une et l'autre, il va falloir que je convoque le lieutenant de ma Garde et que nous prenions des mesures.


A l'étage, la vieille femme s'engouffra dans une chambre dont la porte était ouverte et devant laquelle se tenait une des femmes qu'Hersende avait déjà aperçue à leur arrivée, portant une cuvette d'eau et des linges.
A l'intérieur, un lit sommaire mais très large qui devait habituellement accueillir toute la famille du maître avait été recouvert d'une toile propre. Hersende réalisa que la famille de Girome lui offrait ce qu'elle avait de meilleur.


Merci de votre aide, Eavan, je vous retrouverai tout à l'heure, dit-elle en prenant congé de la Vicomtesse sur le pallier.

Puis elle s'apprêta à s'abandonner aux soins de la guérisseuse. La femme l'aida à délacer sa robe déchirée et Hersende put contempler son bras, sa hanche et tout le côté de sa jambe bleuis et portant trace de profondes meurtrissures.
La vieille palpa ses articulations avec art si bien qu'elle ne tira à Hersende que quelques grimaces. En même temps, elle parlait toute seule à voix basse... puis elle finit par annoncer de sa voix aigüe :


Ya rien d'cassé Votre Seigneurie, juste mâché. J'vais vous mettre un onguent d'sus et vous donner une tisane pour endormir la douleur.

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 12:39

Eavan écouta et promit à Hersende de prévenir le lieutenant de sa garde. Sur le palier elle se contenta d'un léger signe de tête aux remerciements de la marquise puis redescendit. En bas elle croisa Girome.

Dis moi t'as passé une sale journée, remarqua-t-il avec un sourire compatissant.

Pas tant que ça. Dis moi, où sont les gardes de Sa Majesté ?


Le maitre des lieux lui indiqua la maisonnée d'à coté. La jeune femme le remercia et alla, comme promis, prévenir le lieutenant. L'homme avait les traits tirés par la fatigue mais n'en laissa rien paraitre dans son attitude. Quelques uns de ses hommes somnolaient déjà, d'autres discutaient. Le lieutenant suivit la vicomtesse.

Comment vont vos hommes ?
demanda-t-elle en chemin.

Un peu de sommeil et ils seront prêts à repartir, répondit il simplement. La Gaelig avait déjà compris que ce n'était pas un grand bavard et n'insista pas. Ils arrivèrent devant la cheminée. Là elle récupéra son épée, lui désigna le coffre en l'invitant à s'asseoir tout en profitant du confort du siège.

Cela ne devrait pas être long, précisa-t-elle en commencant à nettoyer sa lame avec application.

Je suis patient.

La réponse lui tira un sourire. Elle mit quelques minutes à débarrasser son épée des traces de sang et vérifia ensuite le fil, satisfaite de voir qu'il n'avait pas été endommagé lors des échanges. Avec lenteur, elle remit la lame au fourreau. Le lieutenant était silencieux. Eavan avait le plus grand mal à savoir ce qu'il pensait de la situation.
L'attente s'allongea puis finalement, la vieille redescendit les escaliers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 13:23

Les soins s'achevèrent au grand soulagement d'Hersende car quoique la vieille guérisseuse eût des doigts légers comme des papillons, elle avait voulu faire pénétrer l'onguent alors que le moindre contact sur la chair tuméfiée de la Marquise provoquait en elle une vive douleur.

Reposez-vous pendant que je vais à la cuisine faire vot'tisane
, dit-elle en quittant la chambre, son précieux panier au bras.

Hersende ne pipa mot, mais quand la vieille fût sortie, elle se tourna vers la femme qui était restée.


Pourriez-vous m'aider à me rhabiller, je dois descendre rejoindre la Vicomtesse.

La femme souleva la robe en lambeaux dont l'état avait été jusque-là caché par la cape que portait la Marquise en arrivant à la ferme.

Ah ça, Votre Majesté, vous pouvez pas remettre votre robe! Elle est toute déchirée... Je vais vous en trouver une!


La femme sortit et revint peu après avec une simple robe de lin à l'encolure brodée, sans doute un vêtement de cérémonie. Hersende hésita... mais elle n'avait guère le choix et se promit de récompenser largement ses hôtes pour leur générosité.

Elle est magnifique! C'est vraiment très aimable de votre part de bien vouloir me la prêter. Je vous en remercie.

La femme l'aida à se vêtir. La robe était un peu trop large pour la Marquise mais nettement plus décente que ses vêtements déchirés. De toute façon, ce n'était que pour peu de temps : ses malles étaient restées avec la voiture abandonnée sur la route de Toulon. Si les pirates n'étaient pas revenus piller ce qu'ils pouvaient, elle les retrouverait bientôt.

Dès qu'elle fût habillée, Hersende franchit la porte et descendit, toujours un peu raide, l'escalier pour aller retrouver Eavan. Celle-ci se trouvait devant la cheminée, en compagnie du Lieutenant de la Garde.

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 14 Aoû 2012, 15:47

La vieille avait fait signe à Eavan de patienter encore un peu et fit un aller retour aux cuisines. Peu après ce fut la marquise qui descendit de l'étage. Alors qu'elle s'approchait, la vieille ressortit de la cuisine, un godet fumant à la main. Au milieu des rides, Eavan distingua un froncement de sourcils. La Gaelig imagina sans grands efforts que les consignes de l'herboriste étaient de se reposer. Mais la vieille ne dit rien et se contenta de déposer le godet devant la marquise avant de se tourner vers la Gaelig.
La vicomtesse, qui s'était levée par politesse au retour d'Hersende, sourit.


Majesté, commencez sans moi.

Légère inclinaison polie puis elle suivit l'herboriste à l'étage. La femme de Girome lui désigna une chambre. Ce n'était pas la chambre principale mais une petite chambre, appartenant sans doute au fils ainé. Le mobilier était simple : un lit, un coffre. La maitresse de maison déposa une cuvette d'eau et du linge sur le coffre. Eavan alla s'asseoir sur le lit, avec raideur. Elle défie ses vêtements, dénudant son épaule et son bras gauches. L'herboriste resta surprise un instant. La Gaelig avait 25 ans et son corps portait de nombreuses marques : coups d'épée, de dague, de hache, flèches, carreaux ... 6 ans de combats avaient laissés des traces. Après ce moment de surprise, la vieille examina la plaie. Après quelques palpations qui furent particulièrement désagréables à la vicomtesse elle délivra son verdict.

C'est assez profond, commença-t-elle. Je vais nettoyer ça, appliquer un onguent ... Il faudra que je change le pansement demain.

Bien
, se contenta de dire Eavan en serrant les dents.

La vieille continua son examen en palpant l'épaule puis les côtes. La Gaelig tachait d'être stoique. Son coté gauche portait des marques violacées. En quittant sa selle elle avait percuté le sol sans douceur. L'herboriste lui fit faire quelques mouvements, douloureux, avant de lui annoncer qu'il n'y avait pas de fractures, seulement des traumatismes plus ou moins profonds. Là encore, elle prescrit un onguent qu'elle appliqua.
Eavan attendit qu'elle ait fini pour la remercier.


Pas d'quoi Dame. Mais si vous m'permettez un conseil ... devriez prendre plus soin de vous et faire plus attention.


La vicomtesse eut un léger sourire. Elle opina doucement. La femme de Girome revint et déposa une chemise propre sur le lit. Eavan esquissa un geste pour repousser cette charité mais la maitresse de maison insista. Finalement, la jeune femme céda. Avec l'aide des deux femmes, elle passa la chemise propre en évitant de bouger son bras gauche et se leva.

Je vais vous préparer une infusion.

Vous pourrez me l'apporter en bas ? demanda la jeune femme à la vieille en se dirigeant vers l'escalier. Sans attendre la réponse elle rejoignit la marquise et le lieutenant devant la cheminée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mer 15 Aoû 2012, 21:17

Quand Hersende descendit l'escalier, toujours assez péniblement, pour rejoindre Eavan, elle trouva celle-ci devant la cheminée avec le Lieutenant de sa garde qui se leva immédiatement à sa vue, de même que la Vicomtesse. Elle s'apprêtait à les inviter à reprendre place quand l'herboriste ressortit de la cuisine avec un godet plein de tisane et lui jeta un regard de reproche sans oser émettre la moindre réflexion. Hersende eut un petit sourire confus et prit la boisson en la remerciant chaudement.

Eavan et la vieille femme repartirent immédiatement : les blessures de la Vicomtesse ne pouvaient plus attendre.

Resté seule avec l'officier, Hersende lui dit en s'installant à nouveau sur la chaise à bras :


Je vous en prie, Lieutenant, reprenez votre siège. Nous avons tous vécu une journée difficile et je vous suppose, ainsi que vos hommes, épuisé.
Je leur parlerai demain, mais dès maintenant, vous pourrez leur transmettre toutes mes félicitations pour le courage dont vous avez tous fait preuve. La Garde ne dément pas sa réputation, et vous pouvez être fier de vos hommes.


Elle laissa s'écouler quelques secondes, alors que le visage de l'homme s'était éclairé sous le compliment.

Je ne vais pas vous retenir longtemps, nous avons tous besoin de repos. Cependant, je pense que nous devons dans les grandes lignes décider de la suite des opérations.
Quel est le bilan de votre détachement?


Deux hommes blessés, l'un très légèrement, l'autre plus sérieusement, Votre Majesté.


Il vous reste donc un homme valide? Envoyez-le vers Toulon afin de surveiller les pirates que la Vicomtesse nous a signalés.


_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mer 15 Aoû 2012, 23:26

Lorsqu'Eavan arriva en bas, la marquise et le lieutenant discutaient. La jeune femme s'approcha doucement. Elle ne souhaitait pas interrompre les échanges. Avec un signe de tête elle rejoignit la discussion. On lui fit brièvement un résumé des décisions prises, notamment celle d'envoyer un homme en surveillance. La question était délicate mais garder un oeil sur l'ennemi était un grand avantage.
L'herboriste passa lui donner son remède, récoltant au passage un sobre mais sincère "merci". Tout en suivant la discussion, Eavan bu l'infusion qui n'avait pas si mauvais gout pour un remède. Les prises de décisions se succédaient.
Il était également prévu d'envoyer quelqu'un sur les lieux de l'accident, auprès de la voiture, dès l'aube, afin que les renforts sachent où trouver la marquise. Eavan se permit d'ajouter qu'elle enverrait un message à Rians avec pour consigne de lui adjoindre des gens d'armes.


Si jamais vous voulez neutraliser cette menace ci dès demain, je pense que l'on aura pu réunir des effectifs suffisants avant la nuit prochaine.

Non, Eavan n'abandonnait jamais vraiment son point de vue militaire. Elle l'était depuis longtemps. Cela avait forgé son caractère. La vicomtesse écouta ensuite le lieutenant donner des nouvelles du cocher. Apparemment sa jambe serait sauvée. Mais il était encore un peu tot pour savoir s'il conserverait un boitement ou non. Eavan n'était pas trop inquiète de ce point, elle connaissait bien un Chevalier d'Isendhuil boiteux depuis sa jeunesse. Les discussions durèrent encore un moment. Eavan, qui avait fini par s'asseoir sur le coffre-table, finit par se tourner vers Hersende.

Majesté, sauf votre respect, il y a un temps pour chaque chose et il me semble que le temps pour nous tous de nous reposer est venu. Allons donc nous coucher.

Si le ton était particulièrement respectueux, en présence du lieutenant, le regard d'Eavan ne trompait pas. Il dégageait un peu plus d'autorité que sa voix. Il était vraiment temps pour Hersende, et aussi pour la Gaelig, d'aller se coucher. Leurs corps en avaient bien besoin. Et comme pour appuyer ses propos, la jeune femme se leva.

Demain, ma lame sera à votre service.

Léger sourire. Manière de dire que si un assaut sur des pirates était prévu elle en serait. Malgré son bras. Manière de dire qu'une Gaelig ça collait et qu'il était très difficile de s'en débarrasser.

Je n'avais de toute façon rien d'autre de prévu.

Finir sur une plaisanterie avant de souhaiter une bonne nuit à la marquise et au lieutenant. La vicomtesse rejoignit l'étage. Une fois dans sa chambre, elle se défie avec lenteur de ses vêtements et passa la chainse que la maitresse de maison avait déposée à son intention. Avant de se reposer, la Gaelig s'agenouilla et pria quelques minutes. Si sa prière se teinta d'accents particuliers dûs à la journée particulière qu'elle avait vécue, le rituel de la prière, lui, était une habitude qu'elle avait prise en entrant dans les Saintes Armées. Nul doute que sa pratique religieuse s'était raffermie au contact de la Garde Episcopale. Et il ne fallut pas longtemps, une fois la prière terminée, pour qu'elle s'allonge sur la paillasse, douloureusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Dim 02 Sep 2012, 09:56

Hersende malgré la fatigue s'était laissée emporter par l'urgence des dispositions à prendre. Mais elle sut reconnaître la justesse des propos de la Vicomtesse.

Vous avez raison, Eavan, nous reparlerons de cela demain. Que la nuit vous apporte le repos dont nous avons tous besoin, ajouta-t-elle en voyant la jeune femme se lever.

Puis elle se tourna vers l'officier :


Ce sera tout pour ce soir Lieutenant, je vous ai retenu ma foi plus que je ne le pensais. Que vos hommes profitent du peu de temps de sommeil qu'il nous reste, nous aurons peut-être à combattre demain.

L'officier prit congé et Hersende, restée seule, se leva péniblement. La potion calmante n'avait pas encore fait effet. Elle regagna la chambre que ses hôtes avaient mise à sa disposition, se fit aider pour se dévêtir par la jeune fille de la maison qui avait tenu à être affectée à son service et l'en remercia, car elle n'était point servante.


Allongée sur son lit, malgré la tisane absorbée et la fatigue, elle eut du mal à trouver le sommeil. Son corps endolori exigeait l'immobilité… Puis le sommeil vint, entrecoupé de cauchemars.
Elle revécut la scène de l'après-midi, au moment où le pirate menaçant s'avançait vers elle alors qu'elle était désarmée. Elle ressentit à nouveau ce sentiment d'impuissance et cette terreur qui montait irrésistiblement…
Mais la scène se modifia peu à peu, par petites touches subtiles… Si les positions restaient les mêmes, les traits du pirate devinrent flous puis se précisèrent à nouveau : c'était le Comte d'Orange! Lui qui avait affirmé ne pas savoir tenir une épée! D'ailleurs à y regarder mieux, ce n'était pas une épée qu'il tenait mais une broche dont il la menaçait avec une lueur avide dans le regard. Hersende se sentait piégée, toute petite… Le cuisinier – ce n'était pas un cocher? – gisait à côté d'elle, évanoui. Elle ne pouvait bouger. Son aile pendait lamentablement et une de ses pattes palmées ne pliait pas normalement. Ses plumes étaient froissées et son bec ne laissait sortir aucun son. Ref s'avança vers elle, bien décider à l'embrocher et à la faire rôtir… elle savait qu'elle ne s'en sortirait pas vivante…Tout à coup Eavan parut et attaqua le Comte. L'épée et la broche s'entrecroisaient. Le répit permit à Hersende de s'appuyer sur sa patte meurtrie, mais quelle douleur!...

Hersende se réveilla en sueur, en poussant un gémissement. Son rêve l'avait fait bouger et la douleur lui avait fait reprendre pied dans la réalité. Il lui fallut un moment pour calmer les battements désordonnés de son cœur.

Quel rêve stupide! Que venait faire Orange là-dedans? Ref combattant, quelle ironie! Et elle, transformée en canard… Apparemment alors que consciemment elle le considérait comme un fâcheux, son for intérieur le voyait comme une menace… Il faudrait qu'elle s'en ouvre à son confesseur…

La fin de la nuit fut plus reposante, Hersende retomba dans le sommeil, loin de ses cauchemars culinaires. On vint la réveiller alors que l'aube se levait, ainsi qu'elle l'avait demandé. Au pied du lit, une ramige brune bordée de noir gisait... vestige des combats de la nuit?

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Dim 02 Sep 2012, 21:50

Un coq chanta. Eavan leva la tête de son parchemin. Le soleil pointait. Avec raideur, la vicomtesse alla confier son message à Girome. L'homme comptait bien lui épargner l'aller retour au pigeonnier. La Gaelig l'en remercia.

Dis t'as dormi cette nuit au moins ? lui demanda-t-il visiblement inquiet.

Oui ne t'en fais pas.

Eavan lui accorda un sourire rassurant. En vérité son sommeil avait été agité et elle n'avait fermé l'oeil que quelques heures. Il était dans ses habitudes de peu dormir. Sitot levée elle était descendue à la salle commune en silence et s'était mise à rédiger une missive adressée à son bras droit. Felipe avait pour consigne de diligenter 6 cavaliers le plus vite possible. La vicomtesse espérait leur arrivée pour le milieu de matinée.
Tandis qu'elle regardait Girome sortir, l'herboriste entra. La vieille commenca par lancer un regard sévère à la vicomtesse avant de s'approcher. Après quelques paroles échangées, elle changea son pansement. La blessure était propre. Une bonne nouvelle. Eavan la remercia. Puis ce fut le tour de la maitresse de maison de sortir de la cuisine. Visiblement, tout le monde était très matinal dans cette maison.


Oh Dame ! Je pensais pas que vous seriez ... enfin ... vous ..vous avez mangé ?

Ne t'embète pas ..

J'ai du lait encore chaud en cuisine ! répliqua la femme de Girome.

Si tu me prend par les sentiments ... Volontiers.

Et la Gaelig de prendre un bol de lait chaud, sucré à souhait, comme une enfant. Un sourire s'étendait sur ses lèvres en relevant la tête du bol. Et en compagnie du sourire, de belles moustaches en dépot laitier.
Après un fou rire partagé avec la maitresse de maison, Eavan s'essuya d'un revers de main. La journée serait riche en évènements. Autant profiter d'un peu de détente avant de repenser aux problèmes de piraterie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Sam 08 Sep 2012, 07:57

Après une séance d’habillage plus que pénible, la Marquise descendit pour se rendre dans la pièce commune. Des bruits de voix et des rires s’en élevaient. La pièce était encore dans la pénombre, le jour se levant à peine, mais un petit feu crépitait dans la cheminée. Hersende se douta que leurs hôtes s’efforçaient de rendre leur séjour confortable : à cette saison, même si les murs épais gardaient une certaine fraîcheur, la famille devait en général économiser le bois pour le garder pour l’hiver.

Attablée devant un bol, Eavan, aux côtés de la maîtresse de maison, discutait à voix basse. Hersende distingua une plume et un encrier sur la table. Ah ! elle allait pouvoir avertir ! Eavan releva la tête, pour s’adresser à son hôtesse, n’ayant pas entendu Hersende, et celle-ci fut frappée par la jeunesse qui émanait d’elle, souvent oubliée quand on la regardait tant il ressortait de son attitude publique dignité et autorité. Eavan souriait comme une petite fille… Hersende se rendit compte qu’elle n’avait jamais envisagée la Vicomtesse sous cet aspect, et qu’elle ne savait rien de l’enfance de la jeune Gaelig. Un domaine à explorer… mais sans doute non sans mal, Eavan n’étant pas prodigue de confidences.


Elle s’approcha et salua les deux femmes :

Mesdames, bonjour !

La femme de Gérome se leva aussitôt pour esquisser une révérence et lui demanda :

Désirez-vous un bol de lait Votre Majesté ? ou de la soupe? J'en ai une qui mijote sur le feu de la cuisine.

Hersende qui se sentait un peu nauséeuse, sans doute les effets de la potion calmante de l’herboriste, ou des cauchemars de la nuit, déclina l’offre. La femme, par discrétion, s’éloigna et la laissa seule avec Eavan, auprès de laquelle Hersende prit place.

Comment vous sentez-vous ce matin, Eavan ? Votre blessure ne vous fait point trop souffrir ?

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Dim 09 Sep 2012, 10:14

A l'arrivée d'Hersende, Eavan reprit un peu en sérieux et tenta même de se lever pour la saluer comme il se devait mais la marquise fut trop rapide et s'installa à ses cotés avant même qu'elle ait achevé de se relever. La Gaelig pu noter que la nuit n'avait pas été des plus réparatrices. Elle se garda bien de commenter la mine d'Hersende. Au lieu de cela elle répondit avec un sourire aux questions de la marquise.

Oh vous savez, j'ai l'habitude.

Ton amusé, qui masquait l'énonciation d'une triste vérité. Elle en avait réellement l'habitude. A croire que son état normal était : blessée. Elle poursuivit en informant Hersende de ses démarches. Sans doute la marquise souhaitait elle, elle aussi, envoyer quelques missives.

Mes gens devraient arriver avant le zénith.

Eavan continua à discuter avec Hersende un moment puis elle se proposa de la laisser seule pour rédiger ses courriers. A peine avait elle fait un pas à l'extérieur de la maison, en direction des écuries où elle souhaitait prendre des nouvelles de Mistral, qu'elle entendit la voix d'Hersende l'appeller.
Elle fit donc demi tour pour découvrir une marquise légèrement déconfite, mais qui tentait de bien le cacher, face à un parchemin. En se rapprochant, Eavan distingua aisément que la main droite d'Hersende refusait obstinément d'avoir la sureté de geste nécessaire à l'écriture. Et pour sur, une missive marquisale rédigée avec le trait de plume d'un enfant risquait de ne pas être prise au sérieux.


Voudriez vous bien rédiger sous ma dictée ? lui demanda Hersende à qui cela coutait de demander pareille chose. Eavan n'eut pas été enchantée à sa place non plus.

La Gaelig avec un sourire doux fit un simple signe de tête et se réinstalla à la table, prenant en main la plume. Page. Voilà une fonction qu'elle n'avait jamais eu. Décidément, cette petite aventure la changeait de son quotidien, c'était indéniable.


Je vous écoute, murmura-t-elle, prête à faire courrir la plume sur le parchemin.

L'exercice dura un moment. Puis, la tache finie, Eavan s'esquiva en direction des écuries. Là bas, elle put s'assurer que son destrier avait été bien traité. Elle ne nourrissait pas de doute à ce sujet mais, ses chevaux étaient un peu ses enfants. Aussi veillait elle à ce que Mistral vive bien les choses. Elle ressortait des écuries lorsqu'elle entendit que l'on annoncait des cavaliers venant du nord.
Il ne fallut guère que quelques minutes supplémentaires pour que 6 cavaliers pénètrent dans la cour. Eavan reconnut sans mal Felipe et Esteban en tête. Son valet et son chef de la garde. Derrière eux, Esperanza, Cristou et deux gardes de Rians : Alexis et Marcus. Les 4 premiers formaient sa garde lors de ses déplacements en Provence. Elle les avait sélectionnés elle même, les avait entrainé également. Les deux derniers étaient auparavant au service de sa cousine. Felipe les avait bien choisit. Ils mirent tous pied à terre. Felipe allant aussitot au devant d'Eavan. Le regard qu'il avait interpella la vicomtesse, il était inquiet.
Ils échangèrent quelques mots. Une fois un peu rassuré, Felipe l'informa qu'ils ne venaient pas les mains vides.


Votre courrier faisant état de possible combats, j'ai prit sur moi d'emporter le nécessaire.

Cristou et Alexis vinrent à leur hauteur avec chacun une large sacoche dans les bras. Eavan pu y découvrir un gambison, une brigandine, des gantelets, un casque et des vêtements de rechange. Un sourire éclaira son visage. Elle avait le meilleur valet de Provence, sans aucun doute.

Bien, abreuvez vos montures, désaltérez vous. Felipe, Esteban, lorsque vous serez prêts rejoignez moi dans la grande salle. On vous exposera la situation.

Tous saluèrent. La Gaelig en était fière, de cette garde. Et enfin, la situation s'améliorait. Jusqu'ici ils avaient été dans l'urgence. Cela changeait. Eavan retourna auprès d'Hersende.

Mes gens sont ici. Avons nous des nouvelles du garde envoyé en surveillance ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mer 12 Sep 2012, 11:37

Hersende était restée seule, Eavan, par discrétion s'étant retirée pour lui laisser le temps de rédiger quelques courriers. Il fallait qu'elle fasse avertir que son absence durerait sans doute plus longtemps que prévu. Un pli partirait à destination de son secrétaire, mais elle se devait aussi d'avertir Ludovi, sans l'alarmer toutefois car elle savait combien il s'inquiétait facilement pour elle depuis son enlèvement l'année précédente.

Mais à peine se fut-elle installée devant le parchemin et eut-elle attrapé la plume qu'elle se rendit compte que la chose ne serait pas aisée. Son poignet refusait de se mouvoir avec souplesse, aussi sa première tentative n'aboutit-elle qu'à lui faire réaliser des lettres grossières et malhabiles, bien loin de sa petite écriture fine... Si elle voulait ne pas inquiéter son entourage, il valait mieux que les courriers ne fussent pas de sa main!

Légèrement mortifiée, et doutant que dans la maisonnée, il y eût beaucoup de personnes sachant écrire, Hersende se résolut à demander à Eavan son aide. Celle-ci revint sur ses pas et eut la générosité de ne pas montrer le moindre signe de moquerie devant le résultat désastreux de la tentative d'Hersende. Elle accepta donc de lui servir de secrétaire... et remplit son office avec grande efficacité.

L'ayant vivement remercié, et comme la Vicomtesse l'avait quittée pour vaquer à ses occupations, Hersende fit mander le Lieutenant de sa garde. Celui-ci arriva sans tarder et fit à Hersende un rapport.


La blessure de Marius semble malsaine, Votre Majesté, il a eu de la fièvre cette nuit. Toni, lui a parfaitement récupéré et est en état de se battre. Je l'ai envoyé à la rencontre de Théo et Daniè qui ont dû partir de bon matin de Brignoles avec une nouvelle voiture. Quant au cocher, d'après la guérisseuse, il faut pas tenter de le déplacer : elle veut le garder là pour le soigner.

Bien, je demanderai à nos hôtes s'ils peuvent le garder, Lieutenant. Avez-vous demandé à la guérisseuse d'examiner la blessure de Marius?

Oui-dà, Votre Majesté. Elle l'a nettoyée et y a appliqué un onguent. Mais il est couché et ne peut pas se battre.

Hersende connaissait tous les hommes de sa Garde personnellement. Elle assistait, à chaque fois qu'une nouvelle recrue rejoignait la Garde après que son dossier ait été soigneusement étudié et ses aptitudes longuement testées, à sa prestation de serment.

Et qui avez-vous envoyé à Toulon?

Pascau, Majesté. Il devrait d'ailleurs être revenu depuis au moins deux bonnes heures... je lui avais dit de faire juste l'aller-retour pour voir si les pirates y étaient encore ou s'ils avaient décampé.

A ce moment, Eavan revint, annonçant avec une satisfaction visible l'arrivée d'hommes venus de Rians et s'enquit du garde envoyé à Toulon.

Eh bien non, justement Eavan, aucune nouvelle. Et d'après ce que me dit le Lieutenant, il devrait déjà être de retour...

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Dim 23 Sep 2012, 18:25

Eavan accueillit la nouvelle avec gravité. Elle prit le temps de réfléchir à la situation. Décidément, rien ne serait jamais simple ... Combien de pirates restait il là bas ? Qu'était il advenu du garde marquisal ? Mort ? Blessé ? Capturé ? Beaucoup d'inconnues dans ce problème ci ...

Mes forces sont à votre disposition. 6 gardes entrainés. Plus moi, cela va sans dire.

Que voulez vous faire Majesté ?


La Gaelig était d'un caractère à ne pas hésiter. Si elle avait été seule à décider elle y serait aller. Mais l'autorité c'était la Marquise. Même si le garde avait peu de chances d'être en vie, il fallait tenter le coup. Et qui sait ... les pirates n'avaient peut être aucun rapport avec ce retard ...
Le regard se porta sur Hersende. Elle était seule juge. Mais l'atittude d'Eavan était sans équivoque, elle pouvait compter sur son soutient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marqués de Prouvenço
avatar

Nombre d'interventions : 36616
Localisation InGame : Forcalquier
Date d'inscription : 23/06/2006

Feuille de personnage
Nom: de Brotel
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Valréas

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mar 02 Oct 2012, 17:39

Hersende eut un regard de gratitude envers Eavan. Elle se savait diminuée, totalement incapable de combattre ou de mener l'attaque, mais son autorité était préservée par l'attitude de la Vicomtesse qui eût parfaitement pu, en les circonstances, puisqu'elle était valide et se trouvait sur ses terres, entourée de ses hommes d'armes, se sentir autorisée à prendre la direction des opérations.

Seulement... quoi faire?

Pour se donner le temps de réfléchir, elle demanda au lieutenant de sa garde de répéter le rapport qu'il venait de lui faire à Eavan. Comme il terminait, elle résuma :


Nos forces se montent donc à vos 6 hommes, vous, Eavan, et les 4 hommes de ma garde, le Lieutenant ici présent compris, dès que ceux qui viennent de Brignoles seront revenus. J'ignore combien sont ces pirates, mais nous ne pouvons pas abandonner un garde dans une situation peut-être périlleuse.
Je propose que nous repartions sur le chemin que nous avons pris hier soir, ainsi nous nous rapprocherons de Toulon, puis dès que nous aurons rejoint mes trois gardes qui doivent venir vers nous, que nous les interrogions sur ce qu'ils ont pu observer sur le lieu de l'attaque.
Ensuite selon les renseignements obtenus nous enverrons des éclaireurs ou nous approcherons du village ensemble.
Qu'en pensez-vous Eavan?

_________________
Hersende de Brotel, Comtesse de Valréas et de Mazan, Baronne d'Istres, Dame de Céreste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   Mer 03 Oct 2012, 18:03

Eavan écouta. Elle écoutait beaucoup. Et au final elle opina.

Cela me semble être le mieux.

Et la jeune femme, une fois que la décision fut prise, alla se préparer. Elle retourna d'abord auprès de ses gens, les informant que le départ était proche puis, elle retourna récupérer ses effets dans sa chambre, se changeant en passant des vêtements propres et la brigandine qu'on lui avait apportée. Il fallait parer à tout. Eavan était persuadée que l'absence de nouvelles de la part du garde marquisal n'était pas une bonne nouvelle, contrairement à ce que pouvait indiquer le dicton populaire.

Enfin, elle descendit et rejoignit sa monture que Felipe, prévenant, avait fait préparer. Le départ serait bientot donné et la vicomtesse s'approcha de Girome qui était venu les saluer avant leur départ.
Après une accolade, la Gaelig le remercia chaudement.


Votre hospitalité, à toi et à ta famille, nous a été d'un grand secours.

Passe nous voir plus souvent, et n'attends pas de croiser le fer avec quelques malandrins.

Promis.


Sur cet échange ils se serrèrent la main, occasion pour la vicomtesse de glisser quelques pièces d'or dans la paluche de son hôte. Un échange de regard appuyé refléta la tentative de refus de la part du barbu mais Eavan était tétue, plus encore que lui et elle parvint à lui laisser la compensation pour son accueil.
Un sourire aux lèvres, elle lacha sa main et alla mettre le pied à l'étrier, avec souplesse malgré son endolorissement.


Majesté, quand vous voudrez.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] La roue tourne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] La roue tourne
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» [RP] Massacre hydrique en roue libre
» [RP]En roue l'Hydre
» [MAJ] [Nantes] Dyrits
» roue infernale skaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: