Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Sam 22 Sep 2012, 12:52

Mateù ? Là ?
Pourquoi ?
Les maris n'étaient pas sensés assister aux accouchements de leurs femmes ! Jamais ! Alors c'était grave. Elle allait mourir, et il fallait qu'il soit là. Pour lui dire adieu, bien sûr. Avant qu'on lui ouvre le ventre pour sauver l'enfant, comme elle avait demandé. Etait-ce enfin l'heure d'aller rejoindre Tatoune, Tonton, Yueel et Constance ? Constance... Et qui allait s'occuper d'Ary ? Le gronder quand il crise aux allégeances ? Oh, la vieille le pourrait, mais... Ah non, certainement pas ! Si elle pensait qu'elle allait lui abandonner son filleul pour une simple question de bébé qui ne veut pas sortir, elle se fourrait le doigt dans l’œil, jusqu'à l'épaule !

Nouvelle poussée, et malgré la présence grimaudoise, la Vicomtesse en nage ne se retint pas de brailler à pleins poumons. Accoucher, ça fait mal. Les péridurales, c'est pas encore ça. Elle gueule, donc, et broie la main d'Eavan, qui décidément devait se maudire pour s'être trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. La violence à l'état pur ! Voilà pourquoi il ne faut pas laisser un homme pénétrer dans une salle d'accouchement. Après, il a peur de sa femme.

Bizarrement, le cri change brusquement de tonalité. Elle sent quelque chose glisser. Qu'allait-il encore lui arriver...

Un pied !

Un minuscule pied qui se décide enfin à faire son apparition. Sans réfléchir, elle se met à rire, tant la scène lui semble cocasse... Un pied ! Et elle... Elle aurait juré sentir le deuxième, qui ne devait pas être loin. Il arrivait, alors. Elle allait être mère. Pouvoir lui faire la misère, à ce gosse, l'envoyer au lit privé de dessert, le mettre au coin, et l'engueuler s'il travaille mal avec son institutrice ou son précepteur...

Elle n'allait pas mourir, puisque le bébé sortait !

Donc Mateù n'avait rien à faire là. Rien du tout. Il ne devait pas voir, ces choses là étaient des affaires de femmes. Et jusqu'à preuve du contraire, il n'en était pas une. La Blonde, donc, de lever un bras. Doigt pointé vers la sortie, autoritaire.


- Dehors.

Et, dans le regard, l'air de dire : Je t'étriperai tout à l'heure pour tout ce que cette naissance peut me faire souffrir, mais là maintenant j'accouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 23 Sep 2012, 09:11

Il n'a pas le temps de comprendre que déjà il est sorti de la pièce. Le Baron chante oui mais Arystote ne peut s'empêcher de se répéter en boucle la question de la Comtesse de Fontvieille à sa marraine et la réponse...

Le petit comte serre les poings et se tourne vers Guirre


Pourquoi qu'elle a dit "sauve l'enfant" et pourquoi que il faut un prêtre ?

Il connait la réponse au fond de lui il sait mais il s'y refuse. Veut-il vraiment que le Baron lui dise la cruelle vérité ?

Atch ne semblait pas se sentir bien mais Ary ne s'en préoccupait pas. Il avait collé son oreille à la porte et écoutait la peur au ventre.

Il du pourtant quitté la porte lorsque le Vicomte fit son entrée. L'enfant le regardait. C'est l'homme que Prunille avait choisi et pourtant tous deux ne se connaissaient pas. Il n'avait jamais su s'il devait l'aimer ou le haïr. Après tout n'était-ce pas à cause de lui qu'elle allait avoir un enfant qu'elle aimerait plus que lui ?

Chaque cri de Prunille était comme une décharge pour lui et déjà il sentait qu'il perdait tout contrôle et que les larmes s'écoulaient.


Je veux pas que elle meurt...

_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 23 Sep 2012, 09:58

Eavan ne sentait plus sa main. Ca faisait un moment d'ailleurs qu'elle ne la sentait plus. Elle avait renoncé depuis longtemps à jetter de fréquents coup d'oeil pour déterminer à la couleur, l'état de ses phalanges. Pour tout dire, sa main, là, elle s'en fichait comme de l'an 40.
L'autre main, celle qui pouvait bouger, s'occuper à éponger le visage de Fréjus avec douceur. Tendresse, osons le terme. Si si, Salon pouvait faire preuve de tendresse. Et jamais Eavan ne cessait de distiller des mots d'encouragement, d'apaisement.

Bien sur qu'elle avait compris que quelquechose n'allait pas. La paleur de Ladoce aurait suffit, sans la longueur anormale de cet accouchement. Tout avait été très vite et puis soudain, il n'y avait plus eu de progrès. La Gaelig avait déjà vu ça et ça se finissait rarement bien. Prunille s'épuisait, Fontvieille semblait proche du laché prise. L'impuissance face à la douleur d'un proche ... Eavan se refusait à laisser la frustration la gagner. A chaque fois qu'elle sentait poindre une idée fataliste, elle se repenchait sur la Cianfarano et l'encourageait. La Gaelig avait aussi conscience d'avoir une réputation à tenir : rigidité, solidité ... Et plus le temps passait, plus elle avait le sentiment d'encourager à la fois la future mère et l'accoucheuse.

Mateu fit son apparition et fut renvoyé par delà la porte. Si le ton et le regard de Fréjus étaient limpides dans leur intention, Eavan savait que l'époux ne risquait rien. Prunille serait si épuisée qu'il aurait un long moment de tranquillité. Et puis une chose changea, Ladoce changea. De couleur. Une lueur dans le regard informa Eavan, sans qu'il soit nécessaire de dire quoi que ce soit qu'on en voyait l'bout. Et la mère qui reprenait courage. Dernière ligne droite, sans doute.
Quelques mots d'encouragement de plus.
Eavan lacha son carré de tissu trempé de sueur maternelle pour placer sa main en haut du ventre de Prunille. Il fallait aider la mère dans ses derniers efforts. Sous sa paume et ses doigts, elle sentit un arrondi et comprit que ce qui passait mal s'était le siège. Voilà qui était la raison de tout ces problèmes.


Allez Prunille. Un dernier effort. Fontvieille va guider l'enfant, vous poussez et je vous aiderais.

De toute façon le changement était notable. Finis la vicomtesse tremblante qui ne sait pas à quelle sauce elle sera mangée, "tremblante comme un soldat qui va combattre au front, comme une brebis frileuse qui veut pas qu'on la tonde, comme une poule couveuse qui sait pas comment pondre"*. Fréjus était une mère et là, elle reprenait le controle. Mateu avait été le premier à en faire les frais. L'enfant serait le second. Lui aussi elle semblait lui dire "dehors". Et quand une Cianfarano vous dis ça, vous discutez pas.



* Ma Chouette - Linda Lemay

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Dim 23 Sep 2012, 20:23

Quand elle avait songé que Prunille ferait sortir Mateu si elle souhaitait, elle n'était pas loin de la vérité, pour ne pas dire qu'elle venait de toucher dans le mille! Sans qu'aucun autres mots ne soient échangés, un "dehors" typiquement prunélien retentit dans la pièce ne laissant aucune chance à son destinataire de s'y opposer.

D'ailleurs, au même moment, le miracle se produisait. Le Très Haut ne les avait pas abandonnés! Et le petit rire qui émanait de la bouche de l'imminente maman était lui aussi lourd de signification. Regard d'un coup plus éclairé et associé d'un sourire vers Eavan. Un pied de Sabran Cianfarano se montrait, l'enfant avait décidé de sortir et comptait bien que sa mère reste en vie pour le faire ... chier ... oui .. comme il se doit!


ça y est Prunille, ton bébé se décide à venir voir le jour, encore un petit effort!

C'est alors tout délicatement que Ladoce guida le nouveau né vers sa nouvelle vie, après le premier pied, le second ... un autre

Allez, POUSSES!

et ce sont les jambes qui glissèrent doucement, guidées par les mains de Ladoce ... et là ... malgré la fatigue ambiante, le moment tant attendu ... fille, garçon? garçon, fille? les deux? les trois? non, ne nous emballons pas, un c'est déjà suffisant au vu de l'accouchement difficile ... un autre "POUSSES" se fit entendre et c'est le bassin qui passa, le reste suivi sans mal, le tout atterrissant dans les mains de la violette.

Et un sourire joyeux agrémenté d'un


C'est une FILLE! Prunille tu as mis au monde une adorable petite fille!

Sans doute quelques larmes ont elles coulées aussi tant l'affaire avait été difficile mais il fallait terminer. Une des servantes arriva avec des ciseaux préalablement chauffés et elle coupa le cordon. Une autre présenta une bassine d'eau chaude à Ladoce avec des linges de manière à ce qu'elle nettoie le bébé et qu'elle l'enveloppe pour la mettre sur la poitrine de sa mère.
Enfin, elle ordonna qu'on prévienne le papa, et les courageux, de l'heureuse nouvelle, avant de rester là, à genoux, souriant tour à tour à Eavan, dont la patience et les encouragements avaient sans nul doute aider, puis à la mère et son enfant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mar 25 Sep 2012, 21:01

Tout était allé si vite, finalement ! En quelques minutes, Ladoce avait sorti le môme d'entre les cuisses de la Blonde. Par là même où il avait été conçu, presque neuf mois auparavant, dans la cabine du capitaine du Démon des Mers. Exténuée, Fréjus reposa sa tête contre Eavan, avec juste la force d'esquisser un sourire lorsque Ladoce annonce que c'est une fille. Car elle n'était pas encore sûre d'une chose, et elle dut attendre le premier cri, et de voir qu'il ne lui manquait ni bras ni jambe pour être finalement rassurée.

- Un fille...

Elle patiente, ces secondes qui lui paraissent des heures, tandis qu'on éloigne sa fille pour sa première toilette. Et lorsqu'elle voit Fontvieille réapparaitre finalement avec l'enfaçonne dans les bras, elle se décide enfin à lâcher Eavan, et tend deux mains tremblantes, qui accompagnent la petite jusqu'à elle, là, contre son sein. Sa fille, si calme, qu'elle n'ose serrer contre elle, comme si elle avait peur de la briser en mille miettes. Elle ne la quitte pas des yeux, et pourtant pleure, aussi fort qu'elle sourit. Tout doucement une main s'aventure et vient caresser ce petit crâne si lisse, et la mère ravie s'enhardit à se tordre le cou pour déposer un baiser humide de larmes sur son front.

Et, finalement, la Blonde de prononcer distinctement ces quelques syllabes :


- Aliénor.

C'était le prénom qu'ils avaient choisi. Le seul. Ils auraient bien été embarrassés si l'enfant avait été un garçon. Mais Prunille était, dès le départ, persuadée qu'elle allait donner naissance à une fille, et avait tout bonnement refusé d'envisager qu'il put en être autrement. Le prénom d'une grande Dame, pour une future grande Dame. L'héritière de Fréjus et Lambesc.

- Ladoce, Eavan... Je ne saurai comment vous remercier...

Et elle le pensait, vraiment. Sans ces deux accoucheuses de choc, elle ne savait pas ce qu'il serait advenu d'elle ou du bébé. Un nouveau léger éclat de rire perça entre les larmes, tandis qu'elle réclamait :

- Mais faites entrer son père, nom de Dieu ! Et Ary !

Oui, il était important qu'Arystote soit là aussi. Elle savait les craintes de son filleul, et voulait à tout prix lui prouver qu'Aliénor n'allait pas lui voler sa place dans son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 11503
Localisation InGame : Arles et les routes
Métier : Etudiante Militaire Boucher
Date d'inscription : 27/11/2006

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Seloun de Prouvenço e Rian

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Mer 26 Sep 2012, 23:45

Une fille. L'enfant était née. Et Eavan sentit la vicomtesse de Fréjus se reposer sur elle. Sa main libre reprit un chiffon doux, imbibé d'eau fraiche, que mettait une servante à sa disposition. Avec douceur elle essuya le visage de Fréjus puis le sécha.

Félicitations Vicomtessa, murmura Eavan.

Lorsqu'enfin l'enfant fut tendue à sa mère, celle ci lacha la main de la Gaelig. Qui fut persuadée d'avoir entendu un craquement lorsque ses phalanges furent libérées. Et durant quelques instants, bêtement, la vicomtesse regarda ses mains. Rien à voir avec la douleur qui pulsait dans sa main droite de façon régulière mais plutot le constat, plutot agréable, que ces mains là étaient encore capable d'aider à donner la vie et pas seulement à donner la mort. Plutot agréable oui.
Le prénom la tira de ses contemplations.
Un beau prénom.

Et puis à la Gaelig de rappeller.


N'oubliez pas, ce n'est pas totalement terminé ... Il faut d'abord veiller à ce que la délivrance se fasse bien.

Toujours une voix posée. Et peut être, quelquepart, un peu d'émotion. Peut être ... Bon d'accord, beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atchepttas_Ysgarde
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 3590
Localisation InGame : Provence
Métier : Arbalétrière
Date d'inscription : 26/07/2006

Feuille de personnage
Nom: Ysgarde
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Les Arcs sur Argens

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Lun 01 Oct 2012, 07:14

La jeune femme avait vu un flot incessant de personnes arriver, s'agiter, autour d'elle. Mais Diana était toujours incapable de se lever. Collée contre la pierre froide, elle respira doucement afin de reprendre ses esprits. Le petit comte à côté d'elle commençait vraiment à paniquer. L'héraut posa une main sur son épaule

Ne vous inquiétez pas, la vicomtesse de Fréjus est bien plus résistante que cela !

Un sourire rassurant se dessina sur son visage. Soudain on entendit des cris. Comme un petit chat. Ca, par contre, Diana savait ce que c'était. Elle se releva brusquement et cria :

Le bébé est là, tout va bien ! Venez Arystote, nous pouvons rentrer maintenant !


Ouvrant timidement la porte, la jeune femme laissa entrer le gamin en premier, évitant de regarder les autres femmes quelques instants. Elle laissa la porte ouverte derrière elle afin de laisser rentrer Mateù....s'il osait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Sam 06 Oct 2012, 21:09

L'enfant entra dans la pièce hésitant, il ne vit pas de suite la chose qui criait trop inquiet de savoir si sa marraine vivait ou non. Il savait ce que c'était qu'un mort, il avait vu le père Yueel mourir et il est resté couché près de lui jusqu'à ce que quelqu'un vienne, il avait vu sa mère lui dire un dernier "je t'aime" et il avait voulu dormir avec elle... mais Prunille était là et elle était bien vivante.

Il s'approcha doucement et vit enfin cette chose qui faisait tant de bruit. Ce n'était pas beau, la peau était fletrie, les yeux touts petits et fermés, les lèvres si fines... il grimaça avant de voir les petites mains du bébé. De toutes petites mains innocentes.

Il ne semblait pas bien dangereux.


C'est un garçon ? demanda t-il inquiet tout de même qu'un autre prenne sa place

Il est pas beau ajouta t-il ça va vraiment devenir comme nous ?

Arystote ne voyait pas comment une chose si étrange pouvait grandir et devenir comme tous les autres êtres humains auxquels le Très Haut donnait vie...

Ses yeux se posèrent sur Prunille et il lui sourit


Tu n'as plus mal ?


_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastelOrAzur
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2664
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/06/2006

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Chevalier
Fief : Grimaud

MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    Sam 20 Oct 2012, 14:59

Mateù aperçut Miss s’agiter. A peine eut-il le temps d’ouvrir la bouche pour s’annoncer que, déjà, Algaranna lui saisit le bras le propulsa dans la pièce.

L’Arlésien plissa les yeux en la pénétrant. Elle était chaude, humide et oppressante, la pièce.

Alors que Mateù tombait à genoux à côtés, Prunille lui tendit un index assuré sous le nez.
« Dehors » annonça-t-elle, sans détour.

Le Sabran voulu répliquer. Mais il se ravisa très vite, se contentant d’un sourire. Autant Miss paraissait paniquée, autant Prunille gérait les événements. Comme toujours, à vrai dire.
Elle faisait les choses bien, au quotidien. Dès lors, devenir mère ne devait pas lui poser de souci. Mateù se sentit bête de s’être inquiétée. Son épouse était un écrin d’or serti de pierres précieuses et duquel allait apparaitre une perle.

De l’autre côté de la porte, l’Arlésien était serein. Son état d’esprit venait de passer aux antipodes de celui qui le dominait à son arrivée. Et durant tout le trajet, d’ailleurs.
Aussi, il prit le temps de salue les gens présents de ce pan. Tous étaient là pour Prunille. Son époux en fut ému. C’est que la Blonde était appréciée de beaucoup. Une sensation que lui ne connaissait qu’au sein de sa famille teutonique…

Le signal donné -ou plutôt « hurlé »- et Diana ouvrit la porte. Elle manqua de se faire piétiner par le filleul de Prunille qui força. Dans la suite du Nabot et d’Atch, Mateù apparut. Il resta une seconde sur le seuil. Puis, il observa Eavan s’affairer. Alors, enfin et à nouveau, son regard se posa sur son épouse. Et sur l’être se lovait tout contre elle.
Mateù avança, lentement. Il eut tout le mal du monde à arracher quelques mots à son émotion. Ses yeux pétillaient de bonheur. Et de fierté, bien entendu. Vis-à-vis de Prunille et vis-à-vis de lui-même. La dernière fois, il s’était senti si mal qu’il avait dû quitter les lieux et manquer les jumelles… Le seul instant où il aurait pu les entrapercevoir.

Cette fois, il put tomber à genoux, tout contre Prunille et en face d’Eavan. Ladoce était présente, elle aussi. Mateù ne l’avait pas remarquée jusque là. Et ce qu’il ignorait encore, c’est qu’il devait énormément à la Comtesse de Fontvieille. Elle avait fait une parfaite sage-femme. L’Arlésien saurait se montrer reconnaissant en temps et en heure. Mais pour l'instant, il se contenta d'un rictus entendu.

Ensuite, d’une main, il s’empara du bras de son épouse tandis que de l’autre, il caressa délicatement la petite tête rougeâtre de l’enfant.


Vous êtes merveilleuse ma chérie.

Reprenant un instant son souffle, il poursuivit.


Quel superbe petit Jean-Gilbert vous nous avez donné là…

_________________


- Mateù 'Castel' de Sabran -
Vicomte de Fréjus, Baron de Grimaud, Seigneur de Nans-les-Pins, Seigneur de Lambesc, Seigneur de Callas, Chevalier Teutonique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est venu le temps des cathéraaAAaaaaaAAAAAleuh !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: