Le forum des institutions provençales.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le premier jour du reste de leur vie.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Zohadez
Mystère
avatar

Nombre d'interventions : 1352
Localisation InGame : Draguignan
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 10:55

Zohadez regardait Mila, son visage, son sourire, ses cheveux, ses yeux... Jamais n'avait il été ainsi dans sa vie. Mila lui avait pris la main, chose qu'il n'avait osé faire, de par le statut de Mila, mais maintenant qu'elle le tenait il serra sa main, comme pour ne jamais la relâcher...

Pendant un bref instant, il s'imagina ce que ce serait de voyager ainsi, main dans la main, à travers champs, ensemble. Loin de leurs obligations, libres de leurs responsabilités. Seuls. Et ne put s'empêcher de la regarder et de sourire, tout simplement...

Et son fils. Zohadez reconnu facilement les traits de Mila sur ce visage et ne pouvait s'empêcher de penser à lui-même petit. Lui qui avait été élevé par sa mère pendant quelques années avant de devenir orphelin. Zohadez connaissait la difficulté et c'était senti lié à cette enfant dés l'avoir vu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladoce
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 11057
Localisation InGame : Au Paradis
Date d'inscription : 05/08/2009

Feuille de personnage
Nom: Ange
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Paradis, secteur 4

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 11:12

Ladoce n'osa lui dire, mais il n'était pas le premier de la famille à essayer, sans succès, ou du moins, ce dernier fut de courte durée ... sans doute était elle trop difficile, un mélange entre ne pas savoir ce qu'elle cherche, ne pas vraiment chercher, et chercher l'idéal .... enfin, surtout attendre un peu que cela tombe du ciel et bien trop préoccupée ces derniers temps pour penser à cela.

Ce qu'elle ne pouvait cependant enlever à Adriano, c'est que son attitude la faisait rire et quelque chose lui disait que ça n'allait pas s'arrêtait en si bon chemin. Il n'en démordait pas, elle connaissait l'issue certaine de ce petit jeu, lui n'en avait pourtant pas l'air persuadé, à moins que par excès d'orgueil il n'ose s'avouer vaincu ...


Chez mes parents? Oh non, paix ait leur âme! et j'ai passé l'âge. Non non, j'ai mon chez moi, pour moi.


Elle lui sourit, se demandant quelle serait la suite.

En même temps qu'elle discutait avec le jeune Cianfarano, elle n'avait de cesse de jeter de brefs coup d’œil à l'enfant de tous les mystères. Les souvenirs qui remontaient en elle n'étaient plus aussi douloureux, si ce n'est ceux de la souffrance de son frère. Le petit ressemblait à sa mère, mais elle n'aurait su dire à qui d'autre ... et d'ailleurs qui? peut être qu'elle avait en face d'elle son ... non, elle ne devait pas penser à ça, et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohadez
Mystère
avatar

Nombre d'interventions : 1352
Localisation InGame : Draguignan
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 11:52

- "Bonjaune" avait il dit... Zohadez le regardait intrigué et répondit


- "Bonjaune" en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arystote
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2164
Localisation InGame : Brignoles
Métier : Fils de sa mère
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 13:27

Alors, soit il se moquait de lui... Ce qui était fort probable. Soit il ne savait pas parler. Ce qui était étonnant, puisqu'il était grand, le Zozo... Ce fut pourtant cette option que retint le petit Arystote. Digne fils de sa mère, pas sa langue dans sa poche, et un air de... De vas-y que je sais ce que je raconte, de toutes façons, toi t'as tort, sur le visage, il défia le futur quasi papa qui se tenait en face de lui. Et qui, comble du comble, lui souriait ! S'il croyait qu'on l'amadouait ainsi !

- "On dit pas Bonjaune, on dit Bon-jaune !"

Ha ! Et toc ! Dans ses dents, au voleur de Maman !

_________________


    "Tolerantia, amicus intolerantiam"                "Ortie siegue quau mau i' pensa"


Si mon personnage ne vous répond pas c'est que je n'ai pas envie de jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 13:55

Vous avez passé l'âge, Ladoce...Mais vous êtes loin d'être vieille. Vous devez avoir quitté vos parents à 16 ans, et vous voici devant moi, quatre ans plus tard, séduisante, séductrice, sensuelle, suave...Votre corps en "S" me fait saliver...Arff...Io sono un serpente ... Tu sei il mio veleno...Comme disent habituellement les Grecs devant Aphrodite.

Adriano salua le jeune fiancé de Mila, puis une belle brune qui venait de faire son apparition. Ensuite, il se serra un peu plus contre Ladoce, et lui affirma...

Je suis aussi un expert en massages. Je sens en vous quelques tensions. Au niveau des cervicales. Des lombaires. Des genoux. Des pieds. Des mains. Si vous le désirez, en attendant la fin de la nuit de noces et l'exposition du drap nuptial, je pourrai combler vos manques énergétiques!
Il y a aussi l'option ...Je vous saoule, et je me saoule...Nous nous saoulons. Nous consommons. Et de toute façon, on aura oublié le lendemain.On nous attendons la semaine prochaine.


Il lui sourit, et ajouta, dans un murmure...

J'ai tout mon temps pour apprécier chaque pore de votre cuir, oh ma délicate enluminure.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 14:46

Réflexion grimaudoise.
Il semble... Surpris, désappointé.
Elle ne l'est pas moins, mais a eu le temps d'encaisser la nouvelle.

Et puis il l'éloigne d'elle, plonge son regard dans le sien.


Vous avez mille fois raisons ! Buvons, mangeons, amusons-nous et improvisons la suite !

Le sourire évanouit renait sur ses lèvres.
D'une oreille à l'autre.
Les yeux bleus pétillent.


Oh oui oui oui !

Elle ne tient plus, lui saute au cou et lui vole un baiser.
Un peu sucré, sur ses lèvres plane encore le goût de la confiture.

Partie comme elle était, la Blonde se lance dans les promesses :


Je serai la plus aimante des non-épouses.

Nouvel échange de sourires, et puis...

Je crois que nous sommes attendus !

Elle hoche du chef...
Il va falloir aller cueillir tout le monde sur le parvis de l'église (soit disant occupée), et puis les conduire jusqu'aux jardins du château, prêtés par Constance.
Sans doute prendraient-ils tous les domestiques de court, mais ce serait follement amusant.


Oh, attendez une minute !

La voilà qui glisse ses mains dans ses cheveux, et en ôte le voile, ainsi que la couronne de fleurs.
De son bouquet, tire une rose, en casse la tige, et puis un ruban blanc, aussi.
Noue ses cheveux sur sa nuque, en chignon, pique la rose dedans.
Puis ôte ses gants.
Il n'y a plus que la robe.


Pauvre Ladoce, je l'ai embêtée à la dernière minute, et voilà que je ruine son travail...

Mais il ne fallait plus que sa tenue fasse trop "mariée".
Ceci fait, elle attrapa le bras de Mateù, et ils se dirigèrent vers la cathédrale, qui n'était pas loin.

Elle sourit, les plus proches et les plus fidèles sont là.
Ne pas s'appesantir sur les absences.

A Mateù :


Vous leur dites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milady
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 5038
Date d'inscription : 14/07/2010

Feuille de personnage
Nom: Constance de Champlecy-Grandfonds
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Cassis

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 12 Mai 2011, 15:36

Et voilà le petit provoquait. Mila aurait dû s'en douter en même temps pas facile avec les enfants. Elle tourna donc son regard vers lui et fronça les sourcils. Généralement il n'en fallait guère plus à la mère pour lui faire comprendre qu'elle n'appréciait pas.

Et non on dit Bonjorn !

Elle sourit de nouveau à Zohadez et dit aux deux hommes de sa vie :

Et si nous entrions, ensemble ? Arystote, je gage que ton regard se fera doux dans la Cathédrale.

Elle n'avait pas lâché Zohadez de la main et tendait à présent l'autre vers son fils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohadez
Mystère
avatar

Nombre d'interventions : 1352
Localisation InGame : Draguignan
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Ven 13 Mai 2011, 16:06

Zohadez avait rit amusé à la remarque d'Arystote et regardait tendrement Mila en attendant d'entrer il salua l'une ou l'autre personne, puis répondit à Mila,

Oui, rentrons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Dim 15 Mai 2011, 21:37

En retard, en retard ... j'avais dormi jusqu'au point du jour, puis plus longtemps encore, me retournant sans cesse en pensant au corps de Prunille déchiré par la lame funeste.

Je m'étais réveillé tard, une fois n'est pas coutume, pour me trouver tout perdu.

Un beau costume m'attendait, à côté de trois paire de regards inquisiteurs ... j'avais vraiment beaucoup dormi. Et mes soeurs voulaient rattrapper le temps perdu.

J'eus à peine le temps de me lever pour me retrouver "pris" ... il fallait me laver, le coiffer, me raser, m'habiller, et il n'y avait pas trop de trois paires de mains pour cela sans que je vienne commettre la moindre maladresse avec les miennes et ... enfin, j'eus l'impression de vivre un tourbillon pour finir ... "poudré" est le premier mot qui me vint à l'esprit ... "rose" le second ... "emplumé", le troisième.

Je fis l'objet d'une scrutation intense, puis de trois moues approbatrices, l'ombre de trois sourires, puis les vis se congratuler mutuellement avant de m'envoyer par les rues et les ruelles, les chaussées et les chemins jusqu'au parvis, un grand panier de pétales de roses à la main.

Je vis une bande de gamins ... qui devinrent hilares à ma vue, puis, se servant abondamment, se mirent en embuscade sur le parvis.

Et juste à ce moment, Prun arriva au bras de son Matteù.

Il y eut un élan commun, un nuage de pétales roses et


Vive les mariés ! Vive les mariés ! Vive les mariés !

Etrange ... les cloches ne sonnaient pas ...

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
callishane
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 282
Localisation InGame : Forcalquier
Métier : Epouse à plein temps
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom: Leroy du Mystraal
Titre de noblesse: Dona
Fief : Le Castellet

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Lun 16 Mai 2011, 18:39

Assise dans un coin, sur un bout de marche, Callishane suivait les évolutions alentours d'un étage plus bas que la foule debout.

Elle s'occupait surtout de la marmaille qui commençait à chahuter après un moment de flottement et de fatigue.

Fleure était assise à l'envers par rapport aux autres, le dos calé contre celui de son père.
Jambes presque au dessus de la tête, c'était son jumeau qui maintenant sa tenue pour qu'elle soit un minimum descente (même en montée).

C'était elle le premier pétale.

Les suivants s'envolèrent du panier ouvert de Chloé.
Pourtant, ce n'était pas vraiment le moment.

Le tout c'était que la troisième fille de la famille, la fée Jenifael les faisait encore plus prendre au vent.

Leur frère Rhys, selon la coutume paternelle, râlait contre les deux pour qu'elles en gardent pour la fin de la cérémonie.. râlait pour râler, c'est tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastelOrAzur
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2664
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/06/2006

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Chevalier
Fief : Grimaud

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Dim 29 Mai 2011, 20:59

Prunille et Mateù arrivèrent enfin, main dans la main. N’étaient-ils pas censés apparaitre séparément ?

Fait et coupe hors du commun, décidément.

Le Baron avait une drôle de mine. Entre excitation, appréhension et angoisse, le tout mélangé par une pointe de déception, malgré tout. Quoiqu’il en était, il fallait faire bonne figure. Après tout, et comme l’avait souligné Prunille, c’était leur jour, leur moment, leurs sourires, leurs baisers et, enfin, quand même, on finit par y arriver, finalement, tout compte fait et c’était pas trop tôt, leur première nuit ensemble ! Disons leur « vraie » première nuit. Celle qui promet d’être blanche tant elle sera longue, rose tant elle sera agréable, et rouge tant elle sera première.

A peine le couple eut-il été visible depuis la Cathédrale qu’un vibrant « Vive les mariés ! » retentit. Mateù sourit -jaune- en reconnaissant la voix du plus célèbre des bergers provençaux.

« Vous leur dites ? »

Prunille refilait le sale boulot à son futur-peut-être-plus-si-futur-proche-que-ça.

Comme toujours lorsqu’il était moins à l’aise, le Baron passa une main dans sa propre nuque.

Et bien…

Il se racla la gorge. C’était un geste bruyant plutôt machinal. Car aujourd’hui, sa voix portait correctement.

Soit.

Bonjour à tous !

Heuuu…


Regard vers Prunille, et renforcement d’une mine plus grave et quasi révoltée.

Cher vous tous…

Nous nous excusons mais… le mariage n’aura pas lieu.

Un instant de silence.

L’accès nous est refusé…

Regardez cette Cathédrale ! Elle est déjà occupée. Elle est plus pleine qu’une fille de joie imprudente !


_________________


- Mateù 'Castel' de Sabran -
Vicomte de Fréjus, Baron de Grimaud, Seigneur de Nans-les-Pins, Seigneur de Lambesc, Seigneur de Callas, Chevalier Teutonique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Dim 29 Mai 2011, 22:45

L'explication fit un plat.

Hem ... enfin, comme quand on veut montrer à tout le port comme on plonge bien, qu'on fait rouler les muscles bronzés sous sa peau ointe d'huile d'olive, la moustache en guidon, le torse velu et musculeux bien bombé, qu'on attend bien que tout le monde soit là pour admirer l'athlète, qu'on sautille une fois ou deux sur place pour s'échauffer et faire mousser l'assistance, qu'on saute enfin, pour de bon, les ailes déployées vers l'infini et qu'on se prend un plat magistral en tombant sur l'eau.

Enfin, j'avais plutôt la taille d'un speculoos et étais glabre, mais l'idée était là.

J'en restai béat, les mains encore pleines de pétales de roses.

Puis ... incrédule, je rompis le silence.


Mais, vous allez vivre ensemble quand même, n'est-ce pas ?

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 09:19

Une cathédrale pleine? Mais enfin, futur beau cousin, votre vue est en dégénérescence...A l'intérieur du Saint Lieu se trouvent Mila, son fiancé et son petit bout! Ne pas me prendre pour un idiot, je vous prie. Je ne suis pas un archevêque.

Puis, Adriano se tourna vers le sieur qui venait de poser une question aux fiancés...

Nos deux puceaux vont vivre ensemble, et sans bénédiction nuptiale? Remarquez, ce n'est pas dramatique. Ce qui compte dans une union, c'est l'exposition du drap de la nuit de noces. Le reste, c'est pour les bigotes et les culs serrés.

Et parlant plus haut , il demanda...

On fête la consommation prochaine des corps dans quel endroit?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milady
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 5038
Date d'inscription : 14/07/2010

Feuille de personnage
Nom: Constance de Champlecy-Grandfonds
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Cassis

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 11:20

Ils attendent depuis un moment déjà et rien... Mila entend des voix s'agiter à l'extérieure, curieuse elle fait signe à Zohadez qu'ils devraient sortir voir ce qu'il se passe.

Elle entend des bribes de conversation devant la porte et voir la future épouse en robe devant son promis... Superstitieuse, elle écarquille les yeux.


Menfin Pru... ta robe... mais que se passe t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 11:33

La gêne de Mateù, l'incrédulité d'Iskander et les paroles d'Adriano, tout ceci conjugué menaçait de se muer en un énorme fou rire.
Elle ne disait d'abord rien, respirait, doucement...
Leur rire au nez ne serait pas des plus délicat, même si c'était plus nerveux qu'autre chose.

Mais enfin, elle tendit le chiffon, pardon, la lettre de Drak à Adriano, afin qu'il puisse lui-même prendre connaissance des excuses foireuses qu'on avait - tout de même ! - pris la peine de leur servir.

Et elle serrait la main de Mateù, entre ses doigts blancs et fins.


On fête la consommation prochaine des corps dans quel endroit?

Nouveau sourire, c'était la journée, à parier que dans deux heures elle aurait une crampe à la mâchoire.
Entre Cianfarano, ils se comprenaient, les liens du sang ne mentaient pas.
Alors même si apprendre cela ferait surement tourner les sangs de son cher frère, elle annonça :


Tout le monde a rendez-vous dans les jardins du Palais Comtal !

Et puis à Mila qui sortait de la cathédrale et qui s'enquérait de la situation...

On ne se marie plus, ordre de l'archevêché, la cathédrale est pleine et ne peut nous accueillir !

Finalement, c'était le saut dans le vide.
Le sang versé sans le sceau protecteur du mariage, mais elle avait confiance en Mateù.
Trop, peut-être.
Mais qui ne tente rien n'a rien, on ne vit pas sans risque, même sous le doux Soleil de Provence, et presque neuf mois qu'elle attendait ce moment...
Ils auraient eu le temps d'avoir un enfant, pendant tout ce temps passé à hésiter.

Failli céder, si elle comptait, deux ou trois fois.
Une crise de larmes, une arrivée Yluxienne intempestive et un "jesuismillefoisdésolémaisjedoispartir" plus loin, ils avaient résisté.
Mais comme le dira Casanova : "Il faut céder à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne".
Et en l'occurrence, elle qui s'imaginait le Sabran fidèle, malgré quelques soupçons et jalousies à l'encontre d'une certaine Baronne (encore une jolie scène à mettre à l'actif de la Blonde), elle se doutait que la patience d'un Homme (avec un grand H, parce que quand même, c'était son Homme !) avait ses limites.
Plus ou moins extensibles en fonction du taux d'alcool dans le sang, cruelle expérience qu'elle avait faite.

Alors faisant signe à tout le monde de se rassembler, et laissant un page chargé d'avertir les retardataires, le convoi s'élança vers les jardins du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milady
Personnage mort.
Personnage mort.
avatar

Nombre d'interventions : 5038
Date d'inscription : 14/07/2010

Feuille de personnage
Nom: Constance de Champlecy-Grandfonds
Titre de noblesse: Còmtessa
Fief : Cassis

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 11:52

Dans le jardin comtal.... euh... ok !

Elle n'allait pas refuser ça à son amie et de toute façon ce jardin restait à l'abandon. Puis plus bas à Prunille.


Dès que Rome aura validé l'église Saint Nicolas, mariez-vous à Cassis.

Un regard gêné vers Zohadez. Elle lui avait proposé de l'accompagner à un mariage qui finalement était avorté. Pour un premier rendez-vous elle se sentait un peu idiote. En même temps fallait qu'elle fasse tout à l'envers. Une demande en mariage et un premier rendez-vous après...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohadez
Mystère
avatar

Nombre d'interventions : 1352
Localisation InGame : Draguignan
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 12:11

Zohadez se sentait mal pour la pauvre Prunille, un mariage annulé ça devait faire mal. Il regardait Mila qui semblait gênée et sourit pour essayer de la mettre à l'aise.

Direction les jardins comtaux j'imagine ? Quelle bonne idée par ce beau temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 31 Mai 2011, 14:03

Citation :
Dame Prunille.

Comme je vous l'ai signalé, la cathédrale n'est pas libre. Du reste, Mgr de Sabran ne souhaite pas délocaliser la cathédrale au château.

C'est pourquoi je vous avais proposé la chapelle du château d'Ansouis. A défaut, je pourrais voir avec Mgr de Sabran si l'on peut consacrer une chapelle ailleurs (et pourquoi pas au château d'Aix).

Je ne vous ai donné aucune confirmation de la disponibilité de la cathédrale, pour laquelle je vous avais dit que je devais me renseigner, et vous ne m'avez pas dit si Ansouis vous convenait. J'ai envoyé un rappel à votre fiancé (et peut-être à vous aussi, mais je ne me souviens plus) et je n'ai reçu aucune réponse.
En conséquence, je ne peux célébrer votre mariage ici et maintenant.

Croyez que je regrette cette situation.
Vos invités étant là, je vous propose que le mariage ait lieu maintenant, à Apt ou Ansouis, selon votre préférence. Je suppose que les deux lieux sont disponibles mais je vous laisse prendre les contacts nécessaires.

Avec mes respects aristotéliciens,
Frère Nicolae Basarabi, dict Drak
Seigneur de Mandelieu la Napoule
Premier archidiacre d'Aix

Adriano se mit à rire et, après avoir embrassé sur la joue droite sa Belle Fécondable, dit...

Ma Prunille, ce messire Drak, qui donc nous observe à l’heure actuelle et prend la peine de t’écrire, affirme que cette cathédrale vide est remplie. Désormais, manifestement, lui et sa supérieure hiérarchique ne désirent plus que ce haut lieu de foi serve pour les mariages,mais préfèrent sans aucun doute que nous animions Apt et Ansouis, endroits désertiques depuis …Six mois ? Sept maintenant ? Comme c’est étrange… Les demeures privées se substituent à LA cathédrale de Provence.

Adriano soupira pour la forme, louchant sur les seins magnifiques de la damoiselle, puis lui affirma…

Un jour, tu m’expliqueras sereinement pourquoi nos tontons, Rethy et Gabcha, deux êtres intelligents, sensibles et cultivés, ont accepté de se laisser séduire par la Cardinale Micheline du Sabran dite la Faible. Elle doit être super bonne, comme chantent les gueux dont je fais partie. Mais son cerveau se situe au niveau des pieds. Et encore, un ongle incarné au maximum.Elle a délocalisé son Haut vers le Bas et son Devant vers l'Arrière, la greluche.

Il mit la lettre dans la poche arrière de ses braies, et ajouta…

Je la garde au chaud…J’ai un pote non sodomite à Rome qui s’ennuie les soirs d'hiver. Une prose pareille, c’est guindaille assurée.

Puis, quasi tendrement, il se tourna vers Mila et lui déclara...

Les Cianfarano n'oublieront JAMAIS le geste que vous venez de poser: offrir votre Chez Vous aux deux tourtereaux. Toute ma reconnaissance à Votre Grandeur, Son fiancé et Son petit bout!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 02 Juin 2011, 07:57

Je restai là, les bras ballants.

Puis ...


On peut faire autrement. Je veux dire, on a besoin d'un curé et d'une église, pas vrai ? Parce qu'il y a quand même des chappelles annexes dans la cathédrale. Même si la grande nef est occupée, il y a tout plein de prélats qui peuvent officier dans les chappelles. Mais s'il n'y a pas de prélat, il n'y a pas de mariage.

Mais quand il n'y avait ni curé, ni église, comment les gens faisaient-ils pour se marier ?

Ils se présentaient tout simplement devant les autres, partageaient la boisson à la même coupe, le même pain, le même sel, et chauffaient leur mains au même feu, puis disaient à tous qu'ils forment un couple et ... tous en témoignaient. Puis, après, il y avait consommation ... une sorte de festin, si j'ai bien compris.

Enfin, quelque chose comme ça.

Ce n'est pas un mariage en grand avec les bonnes formules consacrées et tout. Mais c'est aussi fort dans le coeur des gens.

Et Dieu est bon. Cela doit pouvoir se faire.

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 09 Juin 2011, 13:48

Mais, Homme aux roses en bourgeons, puisque je vous dis que la nef est aussi vide que le pagne d'Iskander. Il faudra d'ailleurs qu'on me le présente, ce coquinou. C'est un de mes futurs papounets, avec Ours Elyouf et...Qui sais-je encore? Maman a toujours beaucoup aimé la Provence.

Adriano sourit à l'individu, puis ajouta...

J'adore l'idée de votre rite. Tous ensemble autour du même sel, du même feu et du même pain. On pourrait même envisager la pratique d'un mariage multiple. Pru et son poilu, Mila et son Zo, et Ladodo avec Adri... Je vais vous choisir une damoiselle. Ce serait tellement triste de vous zieuter cyclope dans ce délire copulatoire.

Le groupe des amis des fiancés s'avançait dans la ville d'Aix. Le jeune homme demanda à la cantonade...

A propos? Rien à voir...Mais les jardins comtaux, c'est à gauche ou à droite?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CastelOrAzur
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 2664
Localisation InGame : Arles
Date d'inscription : 02/06/2006

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Chevalier
Fief : Grimaud

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Mar 21 Juin 2011, 21:56

[Hrp : Je tiens à m'excuser auprès des participants à ce RP. Ljd Prunille et moi-même nous attendions à jouer un RP de mariage et... Bref, tout ça pour tenter d'expliquer mon assiduité toute relative. L'issue de ce RP reste incertaine, mais quoiqu'il arrive, il se poursuivra ici-même. Enjoy.]

« Vue dégénérescente », « vue dégénérescente », il n’était pas gêné lui ! Ou du moins, pas délicat pour un sous. Bien sûr qu’il dégénérait (et si ce n’était que de la vue ! Fort heureusement, Prunille n’ayant pas de point de comparaison, tout ceci lui semblera normal…).

Bref.

Il fallait enchainer. Aussi, Prunille prit la parole. Mateù observait à quel point elle était une formidable oratrice. Si jeune et déjà si à l’aise en public. Bien sûr, l’assistance présente était acquise d’avance. Mais tout de même.

Le Baron acquiesçait, d’un signe de tête, à chaque dire de la Blonde. Il osa même un « Oui, vers les jardins comtaux ! » à la suite de l’appel prunillien.

« Vers les jardins comtaux » ?! Le visage du Teutonique se ferma doucement. Il tâcha de lancer un regard non-mais-je-te-rappelle-que-Mila-et-moi-nous-nous-détestons. Communication au résultat incertain. Toujours est-il qu’il ne voulait plus dépendre d’elle. Ca avait déjà été assez humiliant de s’agenouiller devant quelqu’un qui méprisait la noblesse, ouvertement.

Mais aujourd’hui, il n’était plus question de cérémonie.

Tout ce qu’il restait à faire était de plaire à Prunille. Elle méritait que ce jour, son jour, leur jour, soit à la hauteur de ses espérances. Et lui souhaitait qu’il en aille de même pour le restant de leur existence. Comme s’il s’était lancé un ultime défi…

A peine l’annonce de Prunille se conclut-elle que des rumeurs s’élevèrent. Entre surprise, protestation et suggestion. Celle d’Iskander était d’ailleurs intéressante. Une chapelle, ça se dégotait facilement. Pour l’officiant, c’était une autre histoire… A moins que Mateù ne remplisse ce rôle, il ne serait pas à son coup d’essai. Mais pour son propre mariage, franchement…

Le cortège se mit en branle, mené par Adriano.


Je crois que vous pouvez prendre sur la gauche ! lança Mateù, qui avait retrouvé le sourire. La perspective orgiaque évoquée par le Cianfarano rameutait quelques doux souvenirs.

Réflexion faite, « doux » n’était pas la meilleure épithète. Soit. Mais quelle belle fête ça ferait ! A coup sûr, et entre autres, les mémoires seraient gravées au burin.




_________________


- Mateù 'Castel' de Sabran -
Vicomte de Fréjus, Baron de Grimaud, Seigneur de Nans-les-Pins, Seigneur de Lambesc, Seigneur de Callas, Chevalier Teutonique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Jeu 23 Juin 2011, 15:08

Adriano entra dans les jardins en prenant par la gauche, comme indiqué par son futur Beau Cousin. C'était l'allée des Roses, des lendemains qui chantent, des épines aussi.

Epine que l'homme inconnu qui ne lui avait pas répondu, le laissant dans un vide immonde...Quelle impolitesse, quelle puérilité.
Epine encore que Ladoce, qui s'éloignait doucement de lui. Manifestement, cette damoiselle n'avait pas de goût.
Epine enfin que le silence qui avait accompagné toute la troupe et les croupes pendant de longues heures.

Dans un grand élan romantique, Adriano espérait secrètement que certains des invités ne s'étaient pas égarés en chemin. Il regarda Prunille , ses yeux se posant sur le corsage qui s'évanouissait vers le nombril. Doux instants d'innocence entre membres de la même famille.

Il toussota pour se donner bonne contenance, et demanda avec hésitation...


Pour la cérémonie...On se place tous en cercle?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Légende Provençale
avatar

Nombre d'interventions : 5547
Localisation InGame : Dans le fion d'un pingouin
Métier : Motherzilla
Date d'inscription : 30/01/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sabran-Cianfarano
Titre de noblesse: Vicòmtessa
Fief : Frais j'eusse

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Dim 26 Juin 2011, 18:17

Regard désapprobateur de Mateù... Qu'importe.
Ils se dirigent vers les jardins... Sur la gauche.
Au milieu des roses, oui, après tout, c'était son emblème.
Une rose au milieu des roses, elle le valait bien. Jeté de cheveux en prime.

C'est là qu'elle avait fait installer leur "campement".
Disons, là où ils auraient du se réunir pour boire et manger une fois la cérémonie achevée.
Mais évidemment, comme il n'y avait pas eu de cérémonie, c'était encore le total souk, et les domestiques furent effarés de les voir arriver.
Qu'à cela ne tienne, la Blonde, qui pourtant avait à coeur que tout soit parfait, n'en avait plus rien à cirer.

Elle entendit la remarque d'Adriano.


Cérémonie ?
Quelle cérémonie ?
Pas de cérémonie !


Et, prenant une grande inspiration, elle déclara :

Je propose que nous écourtions ces pénibles heures...

Oui, pénibles.
Tant d'invitations envoyées, des heures et des heures de préparation, pour au final se retrouver à trois ou quatre péquenauds (mais les plus adorables, et c'était bien cela qui comptait !) à picoler sur les pelouses du château.
Life is life.


... En trinquant !

Et disant cela, elle s'empara d'un verre - plein, heureusement - et le leva, avec le sourire de circonstance.
Puis, faisant signe à Mateù d'approcher son oreille, elle lui murmura...


Moi qui craignait de perdre trop de temps en parlotte et mondanités...
Un verre, ou deux, pour que je rie beaucoup, et on s'en va.
Je ne devrais pas vous le dire, mais je n'ai rien mis sous ma robe !


Une étincelle dans le regard, elle se met à rire, c'était totalement inconvenant mais elle en avait tellement envie !
Et faisant fi du monde alentours, elle balance son bouquet (qui comme par hasard atterrit juste aux pieds de Mila) mais pas son verre, pour embrasser son non-époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander
Fossile Provençal
avatar

Nombre d'interventions : 3396
Localisation InGame : en route
Métier : Berger, ravisseur amateur
Date d'inscription : 07/10/2009

Feuille de personnage
Nom:
Titre de noblesse: Roturier
Fief :

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Dim 26 Juin 2011, 20:34

J'en étais resté pantois.

Le pagne d'Iskander ... puis "Maman" ...

Il avait presque le même âge que moi. Bon, presque, mais pas tout à fait encore. Non non, il était plus jeune, beaucoup plus jeune. Assurément ! Enfin, pas vraiment, non ...

Et j'avais l'air d'un flamant.

Ce n'était pas vraiment ... enfin, je n'avais jamais vraiment pensé le rencontrer un jour. Il était à Genève. Il était quelque part. Il était là, évidemment.

Et moi, comme un dindon. Flamant. Type avec encore plein de pétales de roses un peu partout.

Que pourrais-je lui dire ?

"Je suis ... l'autre amant de votre Maman ?" Non, pas vraiment. Ni Enguerrand ni moi n'étions "l'autre". Puis Enguerrand était le papa de sa soeur. Demi Soeur. Anaïs.

Il semblait si frivole ...

Le "Matteù" de Prun tenta de calmer les choses puis...

Mince. Le temps passait et je ne trouvais rien à dire.

"Viens dans mes bras, fiston ?" Bon, sans doute dans les paroles d'un homme plus mur. Ou même pas.

...

Il me jeta un regard méprisant.

...

Mince. Raté raté raté.

Et Prunille lança un mouvement de foule vers ... ailleurs.

Il allait partir avec eux certainement. Ne ...

Je tentai de le rattrapper.


Attendez !

Attendez, s'il vous plait.

Je ... je suis Iskander.

Vous êtes Adriano, le fils de Vero, n'est-ce pas ?


Je lui fis sans doute le sourire le plus idiot qui ait jamai éclairé la terre.

_________________
Iskander

"La Nuit vient, éclairée par les étoiles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano
Prouvençau agueri
avatar

Nombre d'interventions : 125
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   Lun 27 Juin 2011, 09:12

Vous êtes...Iskander, le Berger?

Adriano sourit largement, prit dans ses bras un des amants de sa maman, l'embrassa et lui affirma...

Alors, on est un grand timide? C'est pour cette raison que la population considère que vous avez le pagne vide!

Il toussota un peu , puis continua...

C'est une tradition en Provence. Bruits, rumeurs, ragots. Moi, je crois que je n'ai pas encore de surnom officiel...Certains disent la Grande Folle, d'autres le Bienveillant, d'autres le Dépravé.
Mais venez, nous allons nous asseoir auprès de Mateù et Prunille...Les pauvres...Condamnés au Libertinage par l'Eglise Aristotélicienne...


Cianfarano regarda attentivement Iskander, puis déclara...

Bienvenue donc dans la Grande Famille des Valeque! Que désirez-vous boire?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de leur vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le premier jour du reste de leur vie.
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Aix :: Ailleurs en Provence :: Paysage Provençal-
Sauter vers: